Aubin Minaku accusé de « vider la démocratie parlementaire de sa substance »

7 octobre 20172min
Partager avec :

Le président de l’assemblé nationale, Aubin  Minaku a fait l’objet de plusieurs critiques ces dernières 24 heures par les députés membres de partis de l’opposition après le non lieu du débat sur le conflit au Kasai et la série d’évasions des prisoniers ces derniers mois dans plusieurs maisons carcérales en RD Congo. 

A la base de ces critiques, la motion incidentielle brandie par la député national Zacharie Bababaswe  en opposition des motions de défiance contre le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Emmanuel Ramazani Shadary et le ministre d’Etat chargé de ,la Justice, Alexis Thambwe Mwamba.

Le député Toussaint Alonga invite les élus nationaux à « prendre leurs responsabilités » face au comportement du speaker de la chambre basse du parlement qui selon lui est entrain de « vider la démocratie parlementaire de toute sa subsistance »

Face à ce que lui reprochent les initiateurs des motions de défiance contre les ministres de l’intérieur et celui de la justice, Aubin Minaku, également secrétaire général de la Majorité présidentielle se défend, avançant quant à lui qu’il rempli son rôle dans le respect des « principes ».

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :