EUXVQW1WsAI_FMT-2.jpg

Josue KashamaJosue Kashama31 mars 20202min0

Le ministre nationale de l’e

Enseignement primaire, secondaire et technique(EPST), Willy Bakonga a mis, à la disposition des écoliers finalistes, les enseignement télévisés, sur la chaine de l’éducation (educ tv) pour la révision des cours à la maison.

Une première en RD Congo, Cette innovation vient dans le but d’occuper et de préparer les élèves finalistes, en confinement pour cause de la pandémie du covid-19, aux épreuves de l’enafep et de l’exétat.

Les cours à l’intention des élèves de l’école primaire se dispensent les avants midi et pour ceux de l’école secondaire, après midi. Les branches enseignés sont: le français, les Mathématiques et la culture générale.

Le site où l’application de l’éducation (vodaeduc.vodacom.cd) servira d’une solution palliative pour la révision à ceux qui seront dans l’impossibilité de suivre la télévision. « cela est consultable à 0 crédit« , a souligné le ministre de tutelle sur son compte twitter.

Rappelons que le Chef de l’Etat avait ordonné, dans son adresse du 18 mars, la fermeture des écoles pour une durée de 4 semaines afin freiner la propagation de la pandémie du covid-19 qui se vit en RDC.


EUXDDo_WoAEg9XD.jpg

Josue KashamaJosue Kashama31 mars 20202min0

Le Secrétaire Technique du Comité multisectoriel de riposte à la pandémie du Covid-19 en RDC (CMR Covid-19), le Professeur Jean-Jacques Muyembe a réceptionné ce lundi 30 mars 2020, à l’Institut national de recherche biomédical (INRB) à Kinshasa, une aide matérielle de la Présidente de l’ONG Initiative Plus, l’ancienne première dame de la RDC, Olive Lembe Kabila.

Du chloroquine et quelques denrées alimentaires remis au Professeur Muyembe, c’est une façon pour l’ancienne première dame de contribuer à la Riposte de cette maladie qui a posé ces racines à Kinshasa depuis le 10 mars dernier.

Au cours de sa visite qui s’inscrit dans le cadre de l’élan de solidarité nationale dans la lutte contre le Coronavirus, Olive Lembe a encouragé le Secrétaire technique de la Riposte pour les efforts consentis afin de mettre à l’abri les populations de la RDC de cette pandémie mondiale.

« C’est un geste de solidarité nationale pour soutenir les professionnels de la santé pour les services qu’ils rendent aux populations au péril de leur vie », explique Olive Lembe.

Par ailleurs elle a appelé la population congolaise au respect des mesures préventives édictées par les autorités sanitaires, notamment tousser dans le pli du coude et limiter les déplacements ou se confiner tout simplement.

Signalons que la RDC compte 98 cas tester positifs au coronavirus, 8 cas de décès et 3 personne guerries.


IMG_20200327_224813_608.jpg

Josue KashamaJosue Kashama30 mars 20201min0

Le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie au Covid-19 (ST/CMR-Covid-19) a annoncé  ce dimanche 29 mars le démarrage du centre d’appel pour signale des cas suspect.

Il était prévisible depuis le début de cette pandémie, ce call-center sera opérationnel sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Il s’agit notamment du numéro 101 à appeler à partir des réseaux téléphoniques Vodacom et Orange ; il ne sera Opérationnel que de 8 heures de l’avant-midi à 18 heures

Les opérateurs sont mis à disposition des appelants pour recevoir des alertes des personnes malades et contacts pour des plus amples orientations sur des questions liées au Covid-19 en République démocratique du Congo.


VHgPgS3v_400x400.jpg

Josue KashamaJosue Kashama30 mars 20202min0

Le vice-Premier ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe, a fait savoir ce dimanche 29 mars, à Kinshasa, que les experts de son ministère s’attèlent à formaliser un programme d’urgence de transition, pour permettre à la RDC de faire face aux effets pervers de la pandémie COVID-19 sur l’environnement socio-économique.

Ce programme d’urgence, a-t-elle précisé, s’articule autour des axes ci-après : la riposte et la surveillance à travers le renforcement du système de santé, le maintien de la stabilité macroéconomique à travers la mise en œuvre des mesures urgentes des politiques économiques, l’atténuation de risques et soutien aux populations.

A l’en croire, les conclusions et recommandations issues de cette analyse, permettra à son ministère, dans son rôle de coordination des programmes interministériels, de fédérer toutes les mesures tangibles et opérationnelles proposées par les acteurs étatiques et non étatiques dans un programme dit « de transition » qui servira de référence jusqu’à la relance.

Signalons que C’est depuis samedi le dernier que Le ministère du Plan est à pied d’œuvre en vue de la formulation dudit programme de transition.


EUJlHw9UwAAgZM--e1585384526611.jpg

Josue KashamaJosue Kashama28 mars 20202min0

Le gouvernement central de la République démocratique du Congo a levé l’exonération pour une durée de six mois de tout impôt, droit, taxe et redevance sur l’importation et la vente des entrains et produits pharmaceutique ainsi que sur les matériels et équipements médicaux.

C’est l’une de série de mesures rendu public ce vendredi 27 mars par le gouvernement centrale après une séance de travail amorcée jeudi par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, en présence des Ministres sectoriels, du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo et des responsables des entreprises publiques.

Selon l’exécutif national, ces mesures vont soutenir l’activité économique, relative à l’offre des produits de première nécessité afin d’atténuer les effets néfastes de la pandémie du COVID-19.

Plusieurs options sont levées parmi lesquels : « l’enlèvement d’urgence des intrants et produits pharmaceutiques actuellement sous douane, la suspension pour une période de trois mois de l’application des pénalités en cas de retard dans le dédouanement des marchandises et des produits de première nécessité, la suspension pour une durée de trois mois de paiement de l’impôt sur les revenus locatifs à charge des Entreprises, le soutien pour la relance des activités des entreprises au moyen d’un financement du Fonds pour la Promotion Industriel (FPI) à taux zéro, la suspension durant une période de trois mois de certaines missions de contrôle fiscal, parafiscal et économique dans les entreprises ».

Pour ce faire, une commission spéciale intersectorielle a été mise en place sous l’initiative du Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, pour analyser en profondeur ces mesures arrêtées pour soutenir notamment l’offre, la politique budgétaire et la stabilité monétaire en RDC.


EUDCa_kUUAEVp3z.jpg

Josue KashamaJosue Kashama27 mars 20203min0

Le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a eu ce jeudi 26 mars à la primature une séance de travail, sur la question des conséquences de la maladie à coronavirus sur l’économie de la RD Congo.

Cette séance de travail viens en réponse aux questions liées à l’ économie nationale qui n’est pas épargné par des effets néfastes de la pandémie du nouveau coronavirus. Quant à ce, Le gouvernement, multiplie les efforts pour maintenir « à fléau l’économie nationale« .

Par ailleurs, il était aussi question de passer en revue et d’étudier les recommandations des opérateurs économiques, faîtes au premier Ministre, à l’issue de leur rencontre diligenté par la FEC et l’ANEP, le 23 mars dernier.

Le premier Ministre s’est fait accompagné du vice premier Ministre, ministre en charge su budget, la ministre d’Etat en charge du travail, emploi et prévoyance sociale, le Ministre de transports et voies des communications, ministre de mines, du portefeuille, de la classe moyenne, petites et moyennes Entreprises, le vice ministre des finances, son collègue de l’économie ainsi que le gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Des mesures du gouvernement attendues ce vendredi 27 mars

Devant la presse après cette séance de travail, le vice premier Ministre en charge du budget, Jean Baudoin Mayo a révélé à la presse que les amendements sur les réflexions de ladite commission vont être adopté le vendredi 27 mars prochain.

« Le gouverneur de la BCC est chargé d’intégrer ses amendements pour que le document final soit adopté lors de la prochaine réunion qui est prévue ce vendredi 27 mars« ,a indiqué le VPM Ministre en charge du budget.

Selon Jean Baudoin Mayo Mambeke, ces mesures serons arrêtées pour réduire les effets néfastes de la pandémie du covid-19 sur l’économie nationale. Elles vont concernées entre autres des marchands, l’import et l’export, le secteur banquier et la préservation des droits des travailleurs dans ce contexte particulier.


ET9cpAHXsAIJriL-e1585224605534.jpg

Josue KashamaJosue Kashama26 mars 20201min0

Tête de fil d’une délégation reçu en audience à la cité de l’Union africaine mercredi 25 mars, par le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, pour un échange sur le conflit de la délimitation des bornes frontières qui oppose la Zambie et la RDC, le ministre zambien des Affaires étrangères, Joseph Malanji, a annoncé un tête à tête entre les deux Chefs d’Etat.

Porteur d’un message de son président, Edgard Lungu à son homologue de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, le chef de la diplomatie zambienne a fait savoir, que les deux Chefs d’Etat vont se mettre ensemble pour trouver des solutions idoines à cette question.

« Chaque fois qu’il se pose un problème entre les deux pays et leurs deux peuples, il est indispensable que les deux Chefs d’Etat se mettent ensemble pour envisager des solutions idoines » a-t-il réveillé.

Quant à ceux, il a affirmé que les deux Chefs d’État vont échanger par téléphone, en vue d’arrêter les voies et moyens qui puissent conduire à un compromis à ce différend frontalier.


oly-2020-tokyo-jpn-health-virus_4701513-e1585134377945.jpeg

Josue KashamaJosue Kashama25 mars 20203min0

Les jeux olympiques Tokyo 2020 ont été, officiellement, reporté d’un ans. Pour raison de la pandémie du covid-19. C’est ce qu’a indiqué un communiquer publier ,ce mardi 24 mars, par le comité international olympiques (CIO)

C’était prévisible, après la dernière sortie du premier ministre japonais devant les parlementaires nippons, le dimanche dernier. Shinzo Abe avait exprimé le vœux de reporter les JO Tokyo 2020. »la décision d’un report pourrait devenir inévitable si la pandémie de coronavirus rendait impossible d’organiser les JO dans des conditions sûres » avait laissé entendre le premier ministre.

C’est à l’issue d’une conférence téléphonique entre le Président du CIO, Thomas Bach et le Premier ministre japonais Shinzo Abe que les deux parties sont parvenu à un accord. Shinzo Abe avait annoncé qu’il avait « proposé de reporter (les JO) d’environ un an » et que le président du CIO avait « accepté à 100%« .

« Dans les circonstances actuelles et sur la base des informations fournies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le président du CIO et le Premier ministre du Japon ont conclu que les Jeux olympiques de Tokyo doivent être reprogrammés après 2020 et au plus tard à l’été 2021, afin de sauvegarder la santé des sportifs et tous ceux impliqués dans les JO ainsi que la communauté internationale » stipule le communiquer

Prevus en 2021, Ces Jeux olympiques, maintient tout de même l’appellation « JO-2020« . Il seront « le témoignage de la défaite du virus » face à l’humanité, a indiqué Shinzo Abe.

C’est donc une première fois que les JO soient reporté en temps de paix. Auparavant seuls les deux conflits mondiaux du 20 ème  siècle avaient entraîné le report technique puis l’annulation de Jeux.

Initialement prévu à Tokyo du 24 juillet au 9 août 2020, et les Paralympiques du 25 août au 6 septembre 2020; ces jeux vont finalement avoir lieu aux même date au plus tard en 2021


8304f235-a458-49ec-acf7-5c144d77e138-749-0000008b6bc0c627.jpg

Josue KashamaJosue Kashama25 mars 20201min0

Le président de la République a présenté ses condoléances aux familles des trois illustres disparus, morts du Coronavirus. C’était lors de son adresse à la nation , ce mardi 24 mars, sur le renforcement des mesures de prévention contre le Covid- 19.

« Je voudrais présenter mes sincères condoléances aux familles éprouvées et leur dire toute ma compassion », a-t-il indiqué.

Dans cette même allocution le chef de l’Etat a affirmé avoir instruit son gouvernement pour une prise en charge des obsèques

« J’ai instruit d’ores et déjà le Gouvernement de prendre en charge tous les frais d’obsèques des disparus », renseigne le garant des institution.

Signalons que la RDC a atteint le cap de 45 personnes déclarées contaminées avec 1 cas de guérison et 4 cas de décès dénombrés.


téléchargé-7.jpg

Josue KashamaJosue Kashama24 mars 20201min0

Le ministre du commerce extérieur, Jean Lucien Bussa a décidé dans un communiquer parvenu à Kinshasatime.cd ce mardi 24 mars, « l’interdiction formelle de toute importation, commercialisation et consommation » des pilchards en sauce tomate et en sauce tomate pimentée, produits par la société west point processors, basée à cap Town en afrique du sud.

Ces denrées alimentaires, de 400g, représentent un « danger pour la santé humaine« , ceci en raison « des défaillances constatées, dans les processus de sa production » souligne le communiquer signé par le ministre Bussa.

Quant à ce, le ministre instruit les services habilités de procéder au retrait du marché et à la destruction des dits produits, tout en suivant les normes. Les services de l’ordre œuvrant aux frontières et à toute l’étendue du territoire national sont, à leur tour, chargés, en ce qui les concerne, exécuter ces mesures.

Il s’agit des lots commençant par ZST29 et ZSC29. Les marques concernées sont: le deep catch, Mammas, Ok housebrand, Prime Océan, Spar, sunny, shoprite ritebrand, cape point, cheekers, Housebrand, U brand, saldanha et west point.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter