psx_20200216_222635.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI17 février 20203min0

Quelques heures après, l’accident qui a endeuillé plusieurs familles kinoises dimanche 16 février, le Gouverneur de la ville de Province Kinshasa, Gentiny Ngobila est allé aux cliniques universitaire le même dimanche dans la soirée, pour s’enquérir personnellement de la situation.

Il était accompagné d’ une délégation composée du vice-premier Ministre et Ministre de l’intérieur et sécurité et le ministre de la Santé.

Le gouverneur de la ville a donné le bilan provisoire qui fait état de 14 morts et plus de 60 blessés dont 30 déjà stabilisés.

Selon le Medecin Directeur des CUK, le Docteur Malulo, 38 blessés en vie dont une quinzaine déjà opérés au bloc pour traumatismes crâniens, abdominaux, thoraciques ou maxillo-facial. Les 22 cas restant sont des fractures, des plaies suturées, des parages.

La délégation a visité les blessés internés avant de faire un tour à la morgue, où les corps sont gardés. Seuls 9 décès ont été identifiés par les familles.

Aux urgences, les autorités se sont imprégnées de la situation des victimes ainsi que des difficultés auxquelles sont confrontés les médecins pour leur prise en charge.

Rappelons que l’accident a été provoqué par un camion de marque Ben dont les mécanismes de freinage étaient défaillants. Ce camion a tout ramassé sur son passage : véhicules et piétons, depuis l’arrêt armée à Mont-Ngafula pour finir sa course dans un bar au niveau de triangle.


images-8.jpeg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI15 février 20201min0

Les militants du parti au pouvoir Union pour la Démocratie et le progrès social(UDPS) s’est sont réuni ce samedi 15 février au stade des martyrs de la pentecôte pour célébrer le 38e anniversaire du parti.

A ce même occasion, ils signent une pétition pour élever feu Étienne Tshisekedi au rang des héros national.

Cette pétition sera déposé au parlement dès ce lundi 17 janvier.

Pour rappel, le parti politique Udps a été créé le 15 février 1982.


Mike-Pompeo-et-Felix-Tshisekedi-678x381-1.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI14 février 20202min0

En visite de travail en République démocratique du Congo(RDC), l’envoyé spécial des États Unis d’Amérique dans la région des grand lacs, Peter Pham a affirmé que le département d’État Américain n’a jamais annoncée une visite officielle du secrétaire d’Etat Américain Mike Pompeo.

« Le Département d’État n’a jamais annoncé la visite de Mike Pompeo ici en RDC. Le secrétaire d’État qui a un programme chargé évolutif a vu son temps de voyage disponible en Afrique se diminuer. Avec tout le respect qu’on doit au Congo, il était important d’aller chez votre voisin en Angola. Parce qu’ils arrivent à un moment très critique dans sa lutte contre la corruption. Les biens de la famille de l’ex. président sont gelés et l’État est en train de récupérer ces biens mal acquis », a déclaré Peter Pham

Pour lui, le chef de l’Etat Congolais devait attendre que le bureau des États Américains annonce une information sur la dite visite, par ce que celle-ci suscite une parfaite organisation.

Pour rappel, le président de la République, Félix Tshisekedi avait annoncé en janvier devant la diaspora congolaise de Londres, la visite en RDC du secrétaire d’État américain,Mike Pompeo.


IMG_20200213_155848-1280x960.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI14 février 20202min0

A l’occasion du 50 ème anniversaire de la francophonie qui sera célébré dans la capitale de la République démocratique du Congo(RDC), l’ambassade du Sénégal en RDC en collaboration avec le centre Wallonie Bruxelles organise du 14 février au 20 mars 2020 le concours Bande Dessinées(BD), afin de promouvoir les jeunes artistes dessinateurs congolais.

Sous le thème « Un(e) jeune sportif(ve) ou un artiste congolais(e) rêve de prendre part aux prochains jeux de la francophonie à Kinshasa », ce concours est organisé dans le cadre des activités du groupe des Ambassadeurs Francophones.

L’ouverture officielle de la remise des dessins (planches) du concours est prévue ce vendredi 14 février 2020 et se clôturera le 20mars 2020, à 17h. À la fin de ce concours, une remise des prix sera organisé et la date sera communiqué à tout participants.

Dans le but de renforcer l’éducation culturelle en RDC, l’Union des Ambassadeurs francophones qui est composé d’un Sénégalais, un Suisse et un français en collaboration avec le centre culture Wallonie Bruxelles représenté par la délégation générale et un dessinateur professionnel.

Ce concours est ouvert à toute personne, professionnelle ou non, âgée de 35ans au maximum au moment du concours. La participation est gratuite, mais conditionnée à l’acceptation du règlement organisateur.

Pour les mineurs, la participation à ce concours implique au préalable, l’acceptation et l’accord des parents.


heart.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI14 février 20203min0

A l’occasion de la sortie officielle du film « Heart of Africa » (Coeur d’Afrique) dont la première projection aura lieu ce samedi 15 février 2020 à Showbuzz, Bimpa production a tenu un point de presse ce jeudi 13 février à l’Académie des beaux arts pour parler du film.

C’est dans cet optique que le réalisateur du film «Coeur d’afrique» et fondateur de la maison de production Bimpa production, Tshoper Kabambi a invité les Kinois à suivre ce film et une solidarité cinématographique de ses collègues.

«Lorsque le financement viens globalement de l’étranger, vous allez vous formaté à faire ce que l’étranger attends de vous. Et cela influence même le film parce que les occidentaux veulent voir un Afrique dans la misère. Or c’est ne pas intéressant d’avoir les films basé sur le clichet d’Afrique »,a indiqué Tshoper Kabambi producteur du fim.

Tshoper Kabambi a tenu à remercier les partenaires locaux qui lui ont soutenu dans la réalisation de ce film. « Personne ne nous a donné des milliards, mais le peu qu’ils nous ont apporté va servir à la présentation de notre film dans différents points », A t-il ajouté.

Moyindo Mpongo, acteur principal de coeur d’Afrique quant à lui trouve que ce film va élargir les horizons du cinéma congolais

De ce fait, la première projection du film à Kinshasa aura lieu ce samedi 15 février 2020 à Showbuzz dont les prix sont fixés à 20$ pour les places normales, et 50$ pour les VIP. Quant à la deuxième projection, elle aura lieu dans la salle culturelle du collège Boboto à Gombe, le 21 et 22 février prochain à 10$.

Synopsis du film

« Heart of Africa », raconte l’histoire de Ngandu qui cherche à fuir son passé. Il décide de devenir missionnaire. Cependant il rencontre Martin, un blanc. Ensemble, ils vont devoir faire face à leurs préjugés. Seulement, le passé de Ngandu n’est pas tout autant effacé qu’il l’espérait.


IMG-20200213-WA0036.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI13 février 20204min0

Le vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende a visité ce jeudi 13 février 2020, les différents chantiers des sauts-de moutons dans la ville de Kinshasa. .

Cette visite fait suite à l’ouverture d’une instruction judiciaire, ouverte le samedi 8 février dernier par le Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, Adler Kisula Betika Yeye, afin d’enquêter sur l’exécution des travaux publics initiés dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours du gouvernement.

« Je suis venu me rendre compte de la façon dont les entreprises évoluent avec les travaux de construction des sauts-de mouton, parce que la population se plaint beaucoup suite aux embouteillages. Ces travaux consistaient à finir les embouteillages dans la ville mais il n’y a pas évolution. C’est ainsi que le gouvernement a décidé que le ministre de la justice voit comment évoluent les travaux comparativement au montant déboursé par l’Etat, c’est l’argent du contribuable et nous devons rassurer la population de l’évolution des travaux », a déclaré à la presse, le patron de la justice.

Pour rappel, le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete avait ouvert, Sur instruction du ministre de la justice et garde des Sceaux, Célestin Tunda ya Kasende, une enquête sur l’utilisation des fonds alloués à l’exécution des travaux publics lancés dans le cadre du programme de 100 jours du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Dans une réquisition qui date du 8 février, le ministre de la justice demande à la Banque Centrale du Congo (BCC) de lui transmettre le prélevé complet de paiements effectués en faveur des sociétés exécutant les travaux de 100 jours, les bordereaux de paiement ainsi que les avis des crédits y relatifs.

Le Ministre des Finances avait également été prié de transmettre les copies des ordres de paiements informatisés et/ou toutes les lettres de paiements d’urgence établies en faveur de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l’exécution des travaux de 100 jours. Il doit également transmettre l’exécution du plan de trésorerie et de décaissement de fonds en faveur de ces entreprises.

Le vice-premier Ministre, Ministre en charge des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (ITPR) a quant à lui, été appelé à mettre à la disposition du procureur la liste de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l’exécution du programme de 100 jours, les documents de passation des marchés publics, les statuts des sociétés soumissionnaires et contractuelles, les contrats d’exécution des travaux ainsi que l’avis du bureau technique du contrôle (BTC).

Notons enfin que, le président de la République, Félix Tshisekedi avait décidé vendredi dernier, de l’envoi d’un audit sur la gestion des fonds alloués à la construction des sauts-de-mouton à Kinshasa.


psx_20200212_232951.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI13 février 20202min0

Les autorités Chinoises ont mis en place une équipe spéciale pour s’occuper et sécuriser tous les étudiants étrangers se trouvant dans les Universités Chinoise. C’est ce qu’indique un communiquer de l’ambassade de Chine en RDC, publié le 12 mercredi février.

 » Une équipe spéciale a été mise en place avec comme mission de s’occuper de toutes les difficultés auxquelles font face les étudiants étrangers dont les étudiants congolais « , peut-on-lire dans le communiquer signé par l’ambassadeur Chinois en RDC, Wang TongQing.

Cette équipe organise, souligne le communiquer, une distribution régulière du matériel d’hygiène et de santé, ainsi que de repas gratuit auprès des étudiants dans toutes les universités de la Chine.

Grâce à un service d’assistance mise en place pour la circonstance, « les étudiants peuvent passer des commandes d’achat moyennant une liste des besoins que l’équipe se charge d’acheter ».

Les Autorités Chinoises ont également disponibilisé 41 numéros d’appel d’urgence pour la consultation sur l’épidémie et aussi pour offrir des aides psychologiques.

L’épidémie de coronavirus qui sévit en Chine depuis le mois de décembre dernier, a poussé la Chine à placer certaines villes en quarantaine pour limiter la propagation de la maladie qui a déjà fait 400.000 de victimes atteints et plus de centaines de morts. C’est pour la 3fois que la Chine soit frapper par cette épidémie, la première fois c’était en 2003 et la deuxième fois en 2006.


arton5508.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI12 février 20203min0

Le président de la Fédération congolaise de Football associant et premier vice-président de la CAF, Constant Omari a annoncé que le stade des Martyrs court un risque de fermeture les années qui viennent.

Selon lui, cet avertissement a été donné par la CAF, après son rapport sur sa dernière mission dans les pays africains.

Avec un œil d’expert, Constant Omari a déploré l’état actuel du stade des Martyrs qui donne l’image des complexes sportives des années 1930. «Le stade Maracana du Brésil de 1932 est mieux que le stade des Martyrs aujourd’hui. L’aire de jeu est trop dure. Il faut changer de tapis », a-t-il indiqué.

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad sollicite la standardisation d’au moins un stade dans chaque pays. Le stade des Martyrs ne réponds pas selon lui, à ce critère, ainsi il n’abritera pas les matches des éliminatoires de la Coupe du Monde et de la prochaine CAN.

« Aujourd’hui, la Fifa exige la surface de jeu hybride ou naturelle. La dernière coupe du monde (Russie 2018) s’est jouée sur un terrain hybride. Et toutes ces informations ont été mises à la disposition du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui à son tour, a instruit le ministère des Finances, de débloquer la situation depuis plusieurs mois…. Et Malheureusement, les finances n’ont toujours pas été débloqués », a souligné Constant Omari.

De ce fait, Omari se voit dans l’obligation d’informer la population que d’ici là, le stade des Martyrs sera fermé et que les dirigeants politiques ne se plaignent pas quand cela arrivera.


IMG_20200206_115606_01-1.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI12 février 20206min0

Afin de promouvoir la lecture à Kinshasa et partout dans le monde, la 7ème édition de la fête du livre se tiendra à Kinshasa, capitale de la République démocratique Congo(RDC), du 14 au 22 février 2020.

Cette fête est une organisation du Pôle EUNIC (le rassemblement des centres culturels Européens), sous la coordination de l’Institut Français de Kinshasa avec le soutien du réseau des partenaires de la France en RDC. Elle a pour objectif, contribuer à l’émergence d’une industrie du livre et de la littérature congolaise en multipliant des rencontres, et en offrant la lecture des textes riches, des scènes littéraires congolaises.

Pour le directeur délégué de l’Institut français de Kinshasa, Samuel Pasquier cette année, la fête du livre a quelque chose d’exceptionnelle, par ce qu’elle se déroulera dans toute la ville de Kinshasa et dans deux villes du pays, notamment , Lubumbashi(Haut Katanga) et Goma(Nord Kivu). Et non pas seulement dans les quatre coins du mur de l’Institut français de Kinshasa comme c’était le cas pour toutes les éditions précédentes. Elle c’est internationalisé en tissant des partenariats importants avec des événements littéraires reconnus, comme le festival « Oh les beaux jours !» (Marseille en France) et le Salon du livre de Genève (Suisse), ainsi que des partenariats médias continentaux avec la Radio France Internationale et le Groupe Canal+.

Cette 7e édition aura 35 auteurs francophones qui viendront de l’Europe et des pays d’Afrique, pour animer cette fête, dont parmi eux, une Sud-africaine et une germanophone. A l’issue de cette 7eme édition, il y a aussi la remise du prix Makomi et le prix européen de littérature congolaise. Le lauréat se verra attribuer une aide à la réédition de son ouvrage afin de le rendre plus disponible à la vente pour les lecteurs kinois et congolais.

« C’est un immense bonheur, c’est la première fois que je participe à la fête du livre, et je suis fière de montrer qu’il y a aussi les femmes qui écrivent et qui vont participer à cette grande fête. J’ai déjà écrit deux ouvrages, le deuxième je l’ai écrit en Janvier 2019, je crois vraiment qu’il sera lu à cette occasion. Je demande aux femmes de ne pas hésiter, d’aller de l’avant si elles ont un rêve. Il y a des jeunes filles qui écrivent aussi, j’en a appelle à la bonne volonté des parents à inciter et à encourager leurs enfants à écrire et à lire, parce que la culture c’est l’image de tout un pays », a déclaré Magguy Bizwaza, auteure et invitée à cette fête du livre.

Pour cette édition plusieurs auteurs sont invités, hormis Magguy Bizwaza, yaura aussi : In-Koli Jean Bofane de la diaspora congolaise, Valérie Manteau (France), Gauz (côte d’Ivoire), Ali Samir (Comores), Max Lobe(Cameroun),…

Kathryn Brahy, Présidente du Pole EUNIC-RDC et Déléguée générale de Wallonie-Bruxelles demande quant à elle à tous de se mettre au travail pour permettre que le secteur du livre soit accessible à tout le monde, « C’est un événement majeur de notre Pôle EUNIC RDC, le livre est un secteur extrêmement très important, pourtant, pour qu’il soit accessible à tout le monde, il faut que tout le monde puisse s’y mettre. C’est aussi un secteur économique donc un moyen dont les écrivains, les imprimeurs, les éditeurs, les bibliothécaires, les libraires vont pouvoir survivre. Et c’est le but de tous les projets du Pôle EUNIC RDC que j’ai la chance de présider cette année. Cette fête du livre a la volonté d’aller au plus prêt des lecteurs congolais, que ce soit ici à Kinshasa, que ce soit dans les provinces tout ça dans le but de renforcer le secteur du livre en RDC », a-t-elle indiqué.


IMG-20200212-WA0030-4.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI12 février 20201min0

L’ancien Administrateur général de l’Agence nationale de renseignements (ANR) Kalev Mutond, a été interpellé ce mercredi 12 février à l’aéroport international de Nd’jili à Kinshasa par la Direction générale de migration (DGM), après son atterrissage.

Selon des sources proches de la régie des voies aériennes (RVA), son arrestation a eu lieu aux enllant tour de 13H00 alors qu’il revenait d’Addis Abeba à bord d’un vol régulier d’Ethiopian Airlines.

D’autres sources renseignent qu’il lui est reproché entre autres d’avoir été en Ouganda, avec un passeport diplomatique, en qualité de
conseiller du Premier Ministre, contre les intérêts de la République.
Notons que ce passeport frauduleux lui a été retiré.

Il faudrait signaler que quelques heures après son interprétation, il a été ensuite relâché à être entendu.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter