BREAKING NEWS

Avril 2017 : … Et Bruno Tshibala remporta la course à la primature

30 décembre 20174min0

Jamais au cours de l’histoire la plus récente de la République démocratique du Congo la nomination d’un premier ministre n’a été sujette à autant de controverse. Kasa-Vubu et Limete quel interlocuteur pour  la Majorité présidentielle pour négocier ce poste accordé au Rassemblement de l’opposition en vertu l’accord du 31 décembre 2016?

À la dispute opposant les camps présidentiel au Rassemblement pour le poste du premier ministre est né un autre conflit cette fois-ci interne dans la plateforme de l’opposition éclatée en deux ailes (Kasa-Vubu et Limete) depuis la mort d’Etienne Tshisekedi, leader de la plateforme.

La controverse sur le mode de désignation du premier ministre conduira alors les parties prenantes à interpréter l’article 3 alinéa 3, chacun à sa sauce. Au camp présidentiel la décision finale revient à son autorité morale, le chef de l’Etat. Cela revient à pouvoir discrétionnaire. Le Rassemblement Kasa-Vubu lui, est prêt à présenter des candidats à soumettre au chef de l’Etat. A Limete, c’est niet. Il est hors de question de soumettre une liste des premiers ministrables. Pas 8, ni 5, encore moins 3, mais un seul nom sera remis au chef de l’Etat pour nomination.

Valentin Mubake cadre UDPS (à gauche) reçu en audience par Joseph Kabila (milieu) et ses conseillers (droite) lors des consultations du palais de la Nation
Valentin Mubake cadre UDPS (à gauche) reçu en audience par Joseph Kabila (milieu) et ses conseillers (droite) lors des consultations du palais de la Nation

Quelques jours après que les évêques aient rendu le tablier de la médiation des pourparlers politiques, le président de la République Joseph Kabila lancera des consultations des parties prenantes aux négociations du centre interdiocésain. Consultations boudées par l’aile Limete du Rassemblement alors que l’aile menée par Olenga Nkoy remettra une liste de candidats au bureau de l’avenue roi Baudouin.

Le Chef d'Etat, Joseph Kabila et son Premier ministre Bruno Tshibala au palais de la Nation
Le Chef d’Etat, Joseph Kabila et son Premier ministre Bruno Tshibala au palais de la Nation

Pour la Cenco, la nomination de Tshibala à la primature est une violation à l’accord du 31 décembre

Le 7 avril, c’est Bruno Tshibala Nzenze qui terminera en tête de la course. Joseph Kabila a choisi son collaborateur à la tête du gouvernement. Une nomination diversement interprétée dans l’opinion, plus particulièrement par les évêques de la Conférence épiscopale qui la qualifieront comme «d’entorse à l’accord de la Saint Sylvestre».

1,177 total views, 1 views today

Facebook Comments
Patrick Mbala

Patrick Mbala

Rédacteur en chef


1,178 total views, 2 views today

Facebook Comments