Bitakwira appellé à justifier la gestion des 300 millions de FC du projet d’eau potable à Mbanza-Boma

16 août 20192min
Partager avec :

L’ancien Ministre du Développement rural, Justin Bitakwira devra rendre compte  de la gestion des 300 millions de FC, selon une pétition initiée à son endroit par l’Association des anciens élèves du collège Notre Dame de Mbanza-Boma (ASSACOM) pour « mal exécuté et surfacturé » du projet d’adduction d’eau potable à Mbanza-Boma au Kongo-Central.

La pétition a été remise au président de la République Félix Tshisekedi le 10 août dernier.

Selon l’ASSACOM, le Ministre sortant du Développement rural avait perçus un acompte de 419 631 663 de FC, soit l’équivalent en dollar américain de 254 322,22 USD pour l’exécution du projet.

D’après l’ASSACOM, contrairement à la somme qu’a aperçu Justin Bitakwira, une équipe de techniciens coréens a démontré que l’adduction d’eau potable au plateau de Mbanza-Boma nécessitait un montant global de 65 000 USD, soit 107 250 000 de FC ce qui est inférieur à la somme de 300 millions de FC.

A noter que, le parquet général près la cour des comptes avait lancé ce jeudi 15 août, le début de la campagne de la vulgarisation contre le détournement et la mauvaise gestion des deniers publics.

Lire aussi : ACAJ suit de près l’enquête judiciaire des auteurs de détournement de 600.000 USD

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :