BREAKING NEWS
IMG_20190419_170320.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

Le President de la République Félix Tshisekedi est arrivé ce vendredi 19 avril à Boma dans la Province du Kongo-Central après sa visite de « compassion » aux victimes du naufrage à Kalehe au Sud-kivu.

Selon la presse présidentielle, le chef de l’Etat va lancer à Boma les travaux de réhabilitation de la route Boma-Muanda qui se tend à 110 Km.

Notons que au Sud-kivu, Félix Tshisekedi a promis d’éradiquer l’insécurité en prenant « en charge la sécurité des concitoyens ».


images-37.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

La Cour de cassation de la République démocratique du Congo a annulé, ce vendredi 19 avril dans une note parvenue à Kinshasa Times, la décision sur la condamnation l’ancien gouverneur de l’ex Katanga, Moïse Katumbi, à trois ans de prison en 2016.

Moïse Katumbi, président de Ensemble pour le changement, a été accusé par le ministère public pour spoliation immobilière.

Selon le document de la Cour de cassation de 17 avril dernier, le président de la Cour, Mukengule Muderhwa et son collège ont indiqué que l’annulation de ce dossier juridique est « suffisante pour réparer le préjudice subit par le demandeur ».


IMG_20190419_144122.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

Le Centre du message du Cher de l’Etat Félix Tshisekedi à la population de Kalehe dans la province du Sud-Kivu a été basé ce jeudi 18 sur l’éradication de l’insécurité que cause les groupes armés irréguliers.

Félix Tshisekedi a indiqué la fin des mouvements d’autodéfense dans ce coin de la RDC.

« Désormais, nous n’aurons plus besoin des groupes armés qui feront de l’autodéfense, parce que l’Etat se chargera de prendre la sécurité de ces concitoyens« , a-t-il déclaré.

Félix Tshisekedi assure qu’il y a un programme de désarmement, démobilisation et réinsertion qui va être renforcé pour les formé à d’autres métiers.

 


images-36.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

Élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, le dépôt des candidatures a débuté depuis ce 18 avril.

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) est « consterné » suite au dépôt de la candidature d’Henri Thomas Lokondo à la présidence de l’Assemblée Nationale comme indépendant.

Dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce vendredi 19 avril, le Palu affirme ne soutenir qu’une seule candidature celle de Jeannine Mabunda plébiscitée pour le perchoir de la Chambre basse du parlement par la coalition CACH-FCC.

De ce fait, Palu demande au président du bureau provisoire du parlement de « rejeter » la candidature de Thomas Lokondo pour « conflit d’intérêt ».


images-35.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20192min00

Alors que Global Witness dévoile le Général Gabriel Amisi Kumba comme auteur de commerce des permis forestiers « illégaux » dans les forêts de la RDC, pour l’avocat de Amisi « Tango Four » ce n’est qu’un « un acharnement et diffamation » à l’encontre de son client.Ce jeudi 18 avril au cours d’une conférence, Maître Liévin Ngondji a indiqué que ces accusations « gratuite » de Global Witness sont des « motifs inavoués ».

Pour cet avocat du chef d’état-major général adjoint des Forces armées de la RDC (FARDC), le rapport de Global Witness a des contradictions et des approximations « qui frisent l’amalgame », suscitant ainsi le trouble dans l’opinion.

« Le général n’a pas à répondre des attaques concernant le rapport entre l’administration de la République et les administrés, que ce soit les personnes physiques ou morale, notamment la société Maniema Union 2, » a-t-il souligné.

Maître Liévin Ngondji affirme que c’est la fréquence du communiqué de Global Witness qui témoigne de l’acharnement en la personne d’Amisi Kumba, général de son état.Dans un communiqué de Global Witness du 16 avril dernier, avons noté que la famille d’Amisi a obtenu cinq concessions forestières en juin 2018, en violation du moratoire établi de longue date par la RDC sur l’attribution de concessions forestières industrielles, qui visait à protéger la biodiversité et les forêts tropicales critiques du pays.


kabundi-1-1200x1200.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

Le président ai de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund, a déposé, ce jeudi 18 avril, sa candidature pour l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée Nationale au poste du Vice-président.

Jean-Marc Kabund a postulé pour le compte de la Coalition FCC-CACH, à l’instar de Jeannine Mabunda candidate au perchoir de cette institution.

Cependant un autre dignitaire du Font Commun pour le Congo, le député national Henri-Thomas Lokondo, a postulé comme indépendant à la présidence de la Chambre basse du parlement.

Selon le calendrier publié par le bureau provisoire, c’est pour ce 23 avril que l’opération de vote va avoir lieu.


images-27.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA19 avril 20191min00

Le Ministère Congolais de la santé a lancé ce jeudi 18 avril la campagne de lutte contre la rougeole et la poliomyélite dans dix-huit zones de santé dans la ville de Tshikapa au Kasaï.

Selon le Ministère de la santé, cette campagne de vaccination cible près de 10.811 enfants victimes de la rougeole, et 946. 822 enfants de 0 à 59 mois atteintes de la poliomyélite.

Les zones les plus touchées par la rougeole et la poliomyéli, où il y a un fort taux de natalité, selon le ministère de la santé, il y a notamment la zone de santé de Kamonia, Kamuesha, Ilebo, Kakenge et Mikope.

Dans un communiqué de l’Union Européenne de 16 avril dernier, l’EU a indiqué que de plus de 45 000 enfants de moins de cinq ans au Kasaï, courent un risque élevé de contracter la rougeole.

A noter que sur les 18 zones de santé de la province du Kasaï le ministère de la santé a enregistré près de quatre mille Vingt-huit (4.028) cas suspects de rougeole dont cent septante sept (177) sont décédés.

 


DAECH.jpg

La RédactionLa Rédaction19 avril 20191min00

L’Etat Islamique vient de revendiquer sa toute première attaque en République démocratique du Congo. L’annonce a été faite sur Amaq News Agency, le site officiel de l’organisation terroriste le 18 avril 2019.

Daech a en effet annoncé avoir attaqué une position des Forces armées de la RDC (FARDC) à Kamango, sur la frontière avec l’Ouganda. Avec cette annonce, le groupe terroriste vient de confirmer les soupçons qui persistaient quant à sa présence sur le territoire congolais. Le mouvement terroriste opérerait en intelligence avec Forces Démocratiques Alliées (ADF), un groupe rebelle ougandais qui sème la désolation dans la partie Est de la RDC depuis plusieurs années.

Rappelons que lors de sa récente visite de travail aux Etats Unis, le Président Félix Tshisekedi avait annoncé que la RDC allait s’engager dans la lutte contre le terrorisme en raison des liens existants entre Daech et ADF.


fb_img_1555501674284-638332211.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA18 avril 20191min00

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi vient de décréter ce jeudi 18 avril une journée de deuil national après son atterrissage dans le territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu.

Selon la presse présidentielle, Félix Tshisekedi a demandé que les drapeaux soient en mis en berne pour honorer la mémoire des victimes du naufrage.

Près de 150 personnes sont portées disparues lors du naufrage de la pirogue motorisée sur le Lac Kivu dernièrement.

C’est dans le village Mukwidja que la société civile de la province a noté plus des victimes du drame


IMG_20190418_135726.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA18 avril 20191min00

La tournée continue, après la Ville, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi s’est rendu ce jeudi 18 avril dans le territoire de Kalehe dans la province du Sud Kivu au village de Mukwidja.

Selon la presse présidentielle, le Village de Mukwidja a connu le plus grand d nombre de personnes disparues dans le naufrage de la pirogue motorisée, le Chef de l’Etat se rend pour s’imprégner de la situation.

Le Chef de l’Etat a décrété, poursuit la cellule de presse, une journée de deuil national et la mise des drapeaux en berne.

A noter que en tout 150 personnes sont portées disparues à ce naufrage, et 37 sont des rescapés enregistrés selon la société civile.