BREAKING NEWS
FB_IMG_1550266574861.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 février 20192min00

Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018, a tenu un meeting populaire ce vendredi 15 février à Butembo au Nord-Kivu.

Dans son adresse devant une foule en effervescence, Martin Fayulu a déclaré que l’histoire de la République démocratique du Congo ne doit s’écrire avec la fraude.

Si l’on vous dit que votre fils a réussi à l’examen, on lui donne le bulletin mais en réalité il a triché, est-ce que vous serez content ? Les parents, dites-moi, comment vous allez écrire l’histoire du Congo ? Lumumba avait dit que nous allons écrire l’histoire de ce pays. Est-ce qu’on va écrire l’histoire de ce pays avec la fraude, le mensonge ? A quoi servent les élections s’il faut voler ?”, a-t-il avertis.

Par ailleurs, le Coordonnateur de la plate-forme Lamuka a mis un accent à la lutte contre la maladie à virus d’Ebola, l’épidémie qui a emporté la vie de plusieurs personnes dans cette partie du pays.

Nous ne voulons pas de masque. Nous voulons le développement de ce pays, que nos enfants aillent à l’école avec des vraies valeurs. Nous ne voulons pas le vol, la corruption, la fraude”,a-t-il déclaré.

Martin Fayulu va poursuivre son meeting populaire à Beni ce dimanche, et à Goma le lundi.


felix-Tshisekedi.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 février 20192min00

Le chef d’Etat Congolais Félix Tshisekedi a animé la cérémonie de présentation des vœux des Ambassadeurs accrédités en République démocratique du Congo.

Dans son adresse, Félix Tshisekedi est revenu aux sanctions de l’Union Européenne contre les hauts fonctionnaires du régime Kabila.

Dans cet élan de dégel des relations entre la RDC et nos partenaires européens, je voudrais finalement lancer un appel pressant pour la levée des sanctions ayant concerné l’un ou l’autre responsable congolais particulièrement à la suite de la décision y relative du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine de juillet 2017”, a-t-il souligné.

Une cérémonie inhabituelle de l’ancien Chef d’Etat Joseph Kabila; ce vendredi les Ambassadeurs accrédités en RDC ont transmis les messages de vœux au Chef de l’État Félix Tshisekedi.

La commission électorale nationale et indépendante (CENI) a rendu public la liste Les élections Sénatoriales de 2019

“Il ne faut pas donner raison à ces gens-là. Nous devons tous, les enfants du Congo participer à l’éradication de la fièvre Ebola. Cela veut dire, nous tous nous devons observer les mesures d’hygiène”


CENI-NAANGA.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 février 20191min00

La commission électorale nationale et indépendante (CENI) a rendu public la liste provisoire des candidats aux élections Sénatoriales ce jeudi 14 février. Huit cent septante-quatre (874) candidats sont retenus.

Par contre, le candidat sénateur Adam Bombole a saisi la CENI ce vendredi 15 février pour le retrait de sa candidature quoique retenu.

“C’est pour des raisons de convenance personnelle”, que Adam Bombole sollicite le retrait de sa candidature aux élections Sénatoriales pour la ville province de Kinshasa.

D’après la CENI, l’élection Sénatoriale en RDC se tiendra le 14 mars sur toute l’étendue de la RDC.

 


IMG_20190215_1319170-1280x960.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 février 20191min00

Sous une pluie battante, les militants du parti politique l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont répondu à l’activité de trente-sept (37) ème anniversaire du parti qui se tient au siège du parti à Kinshasa sur 10ème rue de Limite.

Des tentes déjà occupés par des membres de l’UDPS, le podium érigé et la musique qui joue, plantent le décor commémoratif de la fête de ce parti politique, dorénavant parti du pouvoir.

Notons que, la présidence de l’UDPS, chapeauté par Jean Marc Kabund, avait annoncé dernièrement des “manifestations commémoratives grandioses” pour la fête du parti.


IMG_20190215_090921.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 février 20192min00

Après le meeting de « vérité des urnes »à Kinshasa, Martin Fayulu, Coordonnateur de la plate-forme Lamuka, va tenir un meeting populaire du vendredi 15 au lundi 18 février dans la ville Butembo à l’Est de la République démocratique du Congo.

« Je voudrai informer à la population du Nord-Kivu en général et de Goma en particulier que le meeting de Martin Fayulu qui était prévu ce vendredi à Goma au stade Afya va se tenir le lundi et ce vendredi comme Martin Fayulu sera déjà au Nord-Kivu, il va commencer par la ville de Butembo où il va tenir un grand meeting pour communier avec tous ceux qui l’ont élu« , a annoncé le député provincial Muhindo Zangi.

Selon le député, Martin Fayulu a un message  » important » à donner à tous ceux qui ont voté pour lui; « c’est cela que nous demandons à toute la population de rehausser de sa présence au stade Afya pour l’écouter ».

Rappelons-le, à Kinshasa sur la place Saint Thérèse dans la commune de N’djili, la population était venu en masse pour répondre au rendez-vous de Lamuka sur meeting de  » la vérité des urnes ». Voyons voir les résultats escomptés de ce meeting de Lamuka à Butembo.


images-12.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA14 février 20191min00

Jugé en France au parquet de Nanterre, l’artiste Musicien Congolais Koffi Olomide vient d’être condamné à sept (7) d’emprisonnement, il accusé d’agression sexuelle et séquestration des femmes.

Selon la source judiciaire, la star de la rumba congolaise n’avait pas pris part à l’audience de ce lundi 11 février, de ce fait, Koffi Olomide connaîtra la décision du tribunal le 18 mars.

Rappelons-le, c’était en 2002 et 2006, que Koffi Olomide aurait “obligé” chacune de ses danseuses à faire des rapports sexuels non consentis.


kinshasa-ville.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA14 février 20191min00

Après les scrutins du 30 décembre, et la confirmation des résultats de la CENI par la Cour Constitutionnelle, le tribalisme est reste sujet qui divise les Congolais.

Ce jeudi 14 février sur Top Congo, le Ministre congolais des affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi, s’est attaqué à la haine tribale qui est récurrente dans la formulation des opinions politiques en RDC.

Selon le ministre, les tribalistes doivent être terrorisés, car “Ils n’ont pas  leur place en RDC”, a-t-il souligné.

Nous avons pris des initiatives heureuses. Nous avons coalisé avec les amis du grand Kasaï et du Bas-Kongo. Et nous sommes entrain de prendre le dessus sur ceux qui tiennent le discours d’autres époques”, a-t-il déclaré.

Notons à ce propos que lors du meeting de “vérité de urnes” initié par les leaders de Lamuka soutenant Martin Fayulu à la place Saint Thérèse à N’djili, les discours entendus ont été jugé tribaliste par des analystes politique.


moustique-tigre-afp-1280x913.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA14 février 20192min00

Pendant que la maladie à virus d’Ebola continue à tuer la population à l’Est de la RDC, il y  a une nouvelle épidémie de virus Chikungunya qui frappe encore.

Le docteur Chela Makiala, chef de l’unité de sérologie clinique à l’Institut national des recherches biomédicales (INRB) a confirmé, ce mercredi 13 février au cours d’une interview accordée à Top Congo, qu’ il y a une épidémie à Virus de Chikungunya qui touche la ville de Kinshasa et le Zone de santé de Kasangulu dans la province du Kongo Central.

L’INRB a obtenu des résultats préliminaires qui confirment cette épidémie, poursuit-il, mais les échantillons parvenu à cette institution de recherche sont encore en analyse.

L’épidémie se présente sous la forme d’une maladie fébrile avec des douleurs articulaires. Les patients souffrent de fièvre, ont des céphalées, des douleurs articulaires au niveau du genou et des pieds, mais aussi au niveau des mains”, a-t-il expliqué.

Pour prévenir à cette épidémie, Chela Makiala recommande la population à assainissement son environnement et d’évacuer les eaux stagnantes, car ajoute-t-il “la maladie est transmise par les moustiques”.

Notons que selon le ministère congolais de la santé, l’épidémie à virus d’Ebola a coûté la vie 517 personnes décédées soit  456 de cas confirmés et 61 de cas probables, et 283 personnes guéries. Cette épidémie a été la plus meurtrières dans l’histoire de la RDC voire au monde.


IMG_20190213_202809.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA13 février 20191min00

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, a reçu ce mercredi 13 février au nom du président de la République, les autorités académiques des différents établissements supérieur et universitaire, le corps professoral et administratif dans une délégation conduite par Steve Mbikayi, ministre de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU).

C’est suite aux tensions épinglées dernièrement à l’université de Lubumbashi, à l’université pédagogique nationale, à l’université de Bunia, et d’autres.

En ce qui concerne la tension à l’UPN, Steve Mbikayi avait suspendu le comité de gestion accusé de mégestion et fraude.


FB_IMG_1550062640551.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA13 février 20191min00

Un mouvement de grève en gestation au sein de la chaîne de télévision
RTVS1 ( First Radio and television by satelite) propriété privée du cadre de la plate-forme Lamuka Adolph Muzitu.

Ce mercredi 13 février dans une note parvenue à Kinshasa Times, les personnels de la RTVS1 ont, d’un commun accord, accordé un préavis de 48 heures pour aller en grève si la directrice générale de cette chaîne Benoîte Muyaya Muzito n’apporte pas une solution idoine aux revendications.

Les travailleurs de cette chaîne de télévision, réclament plus vingt-six mois de salaire impayés, dénoncent la “mégestion organisée de l’entreprise”, et “les mauvaises conditions de travail, avec un manque criant d’outils et matériels de service”.

En cas de non tenue de tous ces desiderata, nous nous réservons le droit de déclencher un mouvement de grève à l’expiration dudit délai”, rapporte-t-on.