a0ede2f2-ed04-4208-aead-f5b7dc290a5a-2044-0000013b76a0784b.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri16 février 20202min0

La députée nationale, Henriette Wamu a déclaré le samedi 15 février lors de la manifestation commémorative de 38 ans d’existence de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Sociale (UDPS), que la nouvelle ère qu’à entraîner le parti depuis son avènement au pouvoir, est entrain de prendre place de manière irréversible.

La députée nationale, a d’emblée exalté les efforts consentis du parti depuis son existence jusqu’à ce jour, et a affirmé que son avènement au pouvoir marque un véritable changement de la vie sociale.

Elle a indiqué par ailleurs que, l’alternance tant attendu et voulu par le peuple a trouvé son essence grâce à la clairvoyance du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

‘’ L’alternance voulue par notre peuple est devenue aujourd’hui un acquis indiscutable, grâce à la clairvoyance de Félix Antoine Tshisekedi, chef de l’Etat ‘’, a-t-elle déclaré.

Selon Henriette Wamu il ne s’agit simplement d’une matérialisation quotidienne qui illustre la vision du défunt père fondateur de l’UDPS, Étienne Tshisekedi wa Mulumba, dans son serment sacré ‘’ le peuple d’abord ‘’ .

l’Union pour la Démocratie et le Progrès Sociale a célébré ce samedi 15 février, ses 38 ans d’existence au stades des martyrs de Kinshasa.


images-8.jpeg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI15 février 20201min0

Les militants du parti au pouvoir Union pour la Démocratie et le progrès social(UDPS) s’est sont réuni ce samedi 15 février au stade des martyrs de la pentecôte pour célébrer le 38e anniversaire du parti.

A ce même occasion, ils signent une pétition pour élever feu Étienne Tshisekedi au rang des héros national.

Cette pétition sera déposé au parlement dès ce lundi 17 janvier.

Pour rappel, le parti politique Udps a été créé le 15 février 1982.


d952f306-3a65-404a-8f66-58a11907c07f-1144-000000dbd184b507.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri15 février 20202min0

L’envoyé spécial des États-Unis dans la région de Grands Lacs, Peter Pham a été reçu le vendredi 14 janvier 2020 à Kinshasa par le président honoraire Joseph Kabila Kabange.

Les deux dignitaires ont échangé sur la manière dont les gouvernements américain et congolais font progresser leur partenariat privilégié en vue de garantir et maintenir la paix et la prospérité.

Ils ont également évoqué la question sur la lutte contre la corruption et la fin de l’impunité dans la gestion de l’état congolais.

Peter Pham, a rencontré plusieurs personnalités congolaises, notamment le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi le 12 février dernier, ils ont martelé sur les moyens pouvant faciliter la coopération entre la RDC et les USA, mais également sur la même question quant à la lutte contre la corruption, l’impunité et l’insécurité.

L’envoyé de Donald Trump a aussi rencontré l’opposant Martin Fayulu qui lui a brandit son plan pour sortir le pays de la crise.

C’est dans le cadre de sa visite officielle en République démocratique du Congo que Peter Pham a rencontré les différentes personnalités du pays et à réaffirmer l’engagement de son pays quant à son soutient dans le renforcement des institutions démocratiques et de la société civile en RDC.


downloadfile-5.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya15 février 20202min0

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a affirmé que la nomination des Hauts Magistrats est le point de départ de la grande réforme de l’appareil judiciaire en RDC, afin de “mettre fin à l’impunité, à l’injustice et à la corruption”.

C’était au cours de la 21ème réunion ordinaire du conseil des ministres qu’il a présidée le vendredi 14 février dernier à la Cité de l’Union Africaine.

Selon le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele, qui a lu le compte rendu de la réunion, le chef de l’Etat a exprimé sa détermination à redorer l’image de la justice et du pays.

Pour rappel, le président Félix Tshisekedi a récemment nommé les nouveaux responsables de la haute juridiction du système judiciaire congolais.

Les ordonnances on été lues le vendredi 7 février dernier à la télévision nationale.


bdf27e59-1571-406b-9441-3a0618759ee0-269-0000001a08733e01.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri14 février 20203min0

Le Directeur générale de L’OMS, Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré au cours de la conférence internationale de Kinshasa sur la couverture de la santé universelle en RDC (CIKCSU), tenue ce vendredi 14 janvier à l’hôtel du fleuve Kinshasa, que l’épidémie du virus EBOLA est sur le point d’être éradiqué en République démocratique du Congo.

Le premier Directeur général de l’OMS a indiqué que la lutte est de ne plus entendre parler de cette épidémie en RDC. .

 »Nous nous sommes joints à vous dans une compagne visant à étrangler le virus, à faire expulser sa source et son contenu. L’espoir est en vue, nous approchons vers la fin de l’épidémie d’Ebola », a-t-il affirmé lors de son allocution.

Le chef de l’OMS, a ajouté que la meilleure défense pour la lutte contre le virus Ebola est d’améliorer le système de santé universelle afin de ne plus parler finalement de ladite épidémie.

Il évoque que la surveillance permanent à la détection des cas, à la prévention des maladies, aux diagnostics, aux traitements et aux soins, sont les piliers d’un système de santé efficace.

Ebola prit comme une source d’expérience pour lutter conte d’autres épidémies

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a fait savoir que le défit est de tirer des leçons de l’épidémie d’Ebola et de mettre à profit des capacités acquises lors de cette épidémie afin d’orienter cette énergie et cette expertise dans une nouvelle direction pour le système de santé.

Il a renseigné à titre d’exemple que d’autres inventions utilisées pour soutenir la riposte à virus Ebola ont été utilisées pour déployer les vaccins contre le choléra.

Le DG de l’OMS, a cependant indiqué que l’ingrédient clé de ce succès sera la mobilisation de tous les secteurs du gouvernement et de la société autour de l’objectif de la santé pour tous.


IMG-20200214-WA0036-1280x702.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya14 février 20204min0

Facebook s’est associé à la star de la musique africaine, le congolais  Fally Ipupa pour une campagne de sensibilisation sur la sécurité en ligne.

Cette association s’est faite ce ,Vendredi, 14 Février 2020 quelques jours après la Journée mondiale « pour un internet plus sûr ».

Visible sur Facebook à travers l’Afrique sub-saharienne, la campagne vidéo rappelle aux utilisateurs quelques bonnes pratiques pour protéger son compte, signaler ou partager une publication sur la plateforme.

Pour relayer ces messages, Facebook a fait appel à la célébrité congolaise Fally Ipupa, populaire à travers le continent africain, qui a accepté de partager son expérience personnelle pour encourager un changement positif des comportements en ligne.

“Je trouve dommage que certains utilisent les réseaux sociaux pour prôner la violence, qu’elle soit physique ou morale. Mais le plus important c’est de rester positif et utiliser les outils qui existent sur Facebook pour se protéger de ces abus et promouvoir le respect en ligne.” a commenté la star congolaise.

Cette Initiative vise à favoriser l’éducation pour une meilleure utilisation des outils numériques.

La Journée mondiale pour un internet plus sûr rassemble chaque année des millions de personnes qui souhaitent inspirer et promouvoir des actions sur l’éducation numérique et la sécurité en ligne.

« Nous tenons à ce que Facebook soit un lieu ouvert à tous et à la jeunesse en particulier. » a déclaré Jocelyne Muhutu-Rémy, Responsable des partenariats stratégiques avec les médias en Afrique subsaharienne de Facebook. « C’est pourquoi nous proposons une gamme d’outils sur Facebook ou Instagram pour donner aux utilisateurs un contrôle total sur leur expérience, et les sensibiliser aux ressources qu’ils peuvent utiliser pour profiter en toute sécurité de la richesse des plateformes numériques », a-t-elle ajouté


Mike-Pompeo-et-Felix-Tshisekedi-678x381-1.jpg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI14 février 20202min0

En visite de travail en République démocratique du Congo(RDC), l’envoyé spécial des États Unis d’Amérique dans la région des grand lacs, Peter Pham a affirmé que le département d’État Américain n’a jamais annoncée une visite officielle du secrétaire d’Etat Américain Mike Pompeo.

« Le Département d’État n’a jamais annoncé la visite de Mike Pompeo ici en RDC. Le secrétaire d’État qui a un programme chargé évolutif a vu son temps de voyage disponible en Afrique se diminuer. Avec tout le respect qu’on doit au Congo, il était important d’aller chez votre voisin en Angola. Parce qu’ils arrivent à un moment très critique dans sa lutte contre la corruption. Les biens de la famille de l’ex. président sont gelés et l’État est en train de récupérer ces biens mal acquis », a déclaré Peter Pham

Pour lui, le chef de l’Etat Congolais devait attendre que le bureau des États Américains annonce une information sur la dite visite, par ce que celle-ci suscite une parfaite organisation.

Pour rappel, le président de la République, Félix Tshisekedi avait annoncé en janvier devant la diaspora congolaise de Londres, la visite en RDC du secrétaire d’État américain,Mike Pompeo.


d90ab19e-f029-4e91-84f9-303c2eab580f.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri14 février 20202min0

Le gouvernement congolais en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé la toute première session de la conférence internationale de Kinshasa sur la couverture santé universelle en RDC. Cette conférence se tient du 14 au 15 février dans la capitale Kinshasa.

Quatre dignitaires ont présidé la première cérémonie dont, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la ministre d’Etat, ministre d’emploi et prévoyance sociale Nene Nkulu, le ministre de la Santé publique, Eteni Longondo, et le conseillé spécial du chef de l’ Etat en charge de la maladie universelle.

Cette conférence a porté sur la mise en place d’une politique innovatrice d’une couverture sanitaire universelle sous le leadership du ministère de la santé.

Plusieurs chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC, et les gouverneurs des provinces ont également pris part à ladite conférence.

Le ministre de la santé, Eteni Longondo a rappellé les objectifs à atteindre au terme de ces travaux. Il s’agit de :

– la présentation du stratégie nationale en matière de la couverture santé universelle ;

– L’implication des niveaux centralisés en donnant des orientations aux provinces pour qu’elles développent et mettent en œuvre leurs propre feuille de route sur la couverture santé universelle ;

– L’assurance quant aux liens entre le plan stratégique sectoriel existant et le plan stratégique national sur la couverture santé universelle ;

– L’identification des principaux enjeu techniques, financiers et sociaux dans la mise en œuvre du plan stratégique de la couverture santé universelle.

Une dernière plénière est prévu pour ce samedi 15 février 2020 pour clôturer les travaux portant sur la couverture santé universelle en RDC.


kalev-mutond-agence-nationale-de-renseignement_jpg_640_350_1.jpeg

Claudia MuleyaClaudia Muleya14 février 20201min0
Les anciens prisonniers politiques sous le régime de Joseph Kabila vont déposer une plainte contre l’ex Administrateur de l’Agence nationale de renseignements(ANR), Kalev Mutond. C’est Jean-Claude Muyambo Kyassa qui l’a annoncé jeudi 13 février sur son compte twitter.  Jean-Claude Muyambo Kyassa, Jean-Bertrand Ewanga, Gérard Mulumba, Cyril Mupapa accusent l’ancien patron de l’ANR d’avoir procédé aux « arrestations arbitraires, tortures, traitement inhumain et privation des soins ».    Pour rappel, l’ex AG de l’ANR a été interpellé mercredi 12 février à l’aéroport international de N’Djili par la direction générale de migration (DGM) pour détention illégale d’un passeport diplomatique. Il a était en suite conduit au bureau de l’ANR où il a été entendu avant d’être relâché. Suit à cette interpellation, il a été interdit de quitter le pays par . 

1e373e81-191b-4232-954e-0cc0c008977b-1373-000000c290bdc337.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri14 février 20203min0

Le ministre de la Santé publique, Eteni Longondo a annoncé la mise en place d’un système de couverture de la santé universelle en République Démocratique du Congo(RDC), afin de palier aux différents problématiques sanitaires.

Il l’a annoncé au cours de la conférence internationale de Kinshasa sur la couverture santé universelle en RDC, tenue ce vendredi 14 février dans la capitale.

À l’occasion de cette cérémonie, le ministre de la Santé a d’emblée rappelé les situations difficiles qu’à connu le pays depuis quelques années qui ont impacté son système de santé.

Il a affirmé que c’est dans le cadre de palier à cette situation sanitaire que le président de la République, Félix Tshisekedi a lancé une politique innovatrice de la couverture sanitaire universelle sous le leadership du ministère de la santé.

Cette politique est axée sur le processus d’élaboration du plan stratégique national sur la couverture de santé universelle ainsi que de la feuille de route nationale multisectoriel en cours de finalisation.

Dans son allocution, le ministre de santé, Eteni Longondo a affirmé par ailleurs que, la mise sur pied de ce système de couverture est un signale fort qui réaffirme l’engagement du chef de l’Etat quant à la prise en charge de la santé du peuple congolais.

‘’Cet acte est un signale fort qui réaffirme sa détermination de mettre la santé de la population congolaise parmi les priorités de son action au sommet de l’Etat, afin de donner la chance à chaque congolais d’accéder aux services de soins de santé de qualité sans obstacle financier et sans que cela ne l’appauvrisse’’, a-t-il indiqué lors de son discours.

Il a certifié qu’après finalisation du plan stratégique et l’établissement du feuille de route, les doucements seront transmis après approbation des différentes parties prenantes.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter