arca.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba21 août 20192min0

C’est la 5ème Edition de Makutano pour cette année 2019, une plateforme d’échanges et de networking qui va réunir des acteurs économiques pour des échanges fructifiés.

Alain Kaninda, Directeur Général d’ Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) a déclaré que cette rencontre représente pour lui un cadre où les acteurs économiques vont travailler sur une ambition commune de transformer les potentialités  de la RDC en réalité économique pour un impact social.

Pour le DG de l’ARCA, la RDC a besoin d’une économie inclusive qui mobilise tous les secteurs économiques.

« Il nous faut une économie qui soit inclusive, naturellement les secteurs porteurs : agriculture, les infrastructures, les grands projets d’infrastructure;  les secteurs qui permettront de mobiliser une grande partie de notre population qui est souvent exclus », a-t-il indiqué.

Pour l’ARCA, Alain Kaninda affirme son apport au 5ème Edition de Makutano sera dans le secteur des Assurances.

« Je reviendrais sur le secteur que je travaille directement qui est les finances c’est-à-dire les assurances. Nous nous travaillons pour mettre en place une mobilisation importante des moyens de financement qui permettront à soutenir les projets à long terme et également offrir la sécurité aux investisseurs au niveau de notre pays», a-t-il confié.

Makutano plaide pour le pragmatisme dans les projets qui sont entrepris en République démocratique du Congo à fin de contribuer à la croissance et au développement économique du pays.

 

Partager avec :

mwilanya.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba21 août 20192min0

Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) Néhémie Mwilanya a déclaré, ce mardi 20 août au cours d’une conférence de presse,  que sa plateforme politique a tenu compte de l’aspect du genre et de la jeunesse dans les choix des ministrables.

« Vous allez vous en rendre compte lorsque l’équipe gouvernementale sera rendue publique, que le FCC a joué la carte du genre. Un quota significatif, important et surtout qualificatif a été attribué à la jeunesse mais également à la femme », a-t-il déclaré

Selon Néhémie Mwilanya, le FCC a joué la carte de la régénérescence, du renouvellement de la classe politique.

Le Coordonnateur du FCC indique que la sortie retardée du gouvernement Ilunkamba est la preuve que le FCC veut s’éprouver mêmes pour savoir si l’ancien gouvernement était si engagés que ça afin d’aller loin.

« Arriver à mettre toutes les institutions ensemble, c’est quand-même un grand défi relevé. Il ne reste qu’à les faire fonctionner. Et le faire rationnellement et à atteindre les objectifs », a-t-il affirmé.

Néhémie Mwilanya atteste s’ils assument la coalition Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo c’est parce que, la première fondation et la plus solide demeure la proximité idéologique. « Il reste à savoir si nous nous sommes trompés ou pas. Je pense que jusqu’à preuve du contraire nous nous définissons comme même bord idéologique de la gauche. Nous en avons parlé », admet-il.

Partager avec :

fatshi-matadi-1.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba20 août 20192min0

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a pris part, ce mardi 20 août,  au lancement du Forum sur l’énergie électrique en RDC à Matadi au Kongo Central.

Dans son adresse, le président de la République a indiqué que la RDC est dans l’obligation de vaincre le paradoxe d’un pays aux potentiels électriques parmi les 5 premiers au monde « mais qui se trouve au dernier rang dans le taux d’accès à l’électricité ».

« L’évaluation  peu reluisante du secteur de l’énergie électrique traduit la faiblesse de capacité de gestion de planification en la matière. Un seul projet a été mené jusqu’au bout, c’est celui de Zongo sur les 3 derniers projets de génération électrique en RDC », a-t-il déclaré.

Le Chef de l’Etat a tenu à rassurer que sans l’énergie électrique en République Démocratique du Congo aucun développement n’est possible.

« C’est pour moi un honneur de participer à ce Forum sur l’énergie en RDC. L’accès à l’électricité est au cœur de nos enjeux économiques… Le développement de notre potentiel minier dépend de l’offre en énergie électrique. Il en est de même pour le port de Banana », a-t-il martelé.

Sur le plan social, Félix Tshisekedi affirme que l’absence de l’énergie électrique affecte le confort de vie de ménage où les femmes et enfants font des kilomètres à la recherche du bois. L’Afrique perd chaque année 600 mille habitants qui succombent suite à l’intoxication liée à l’utilisation du charbon de bois.

La RDC dispose de deux grands barrages en activité dont Inga I inauguré en 1971 et Inga II inauguré en 1982.

Partager avec :

société.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba20 août 20192min0

A l’occasion de son deuxième anniversaire, le Café Littéraire de Missy (CALM) a annoncé, ce mardi 20 août, qu’il va procéder au partage de gâteau aux enfants Congolais au cours des ateliers dessins organisés avec Kash au Bar à jus surprise tropicale du 29 au 31 août à Kinshasa.

Dans le souci de l’innovation, les cadres du CALM comptent par ailleurs organiser plusieurs activités dans les années qui suivent, « si les politiques nous soutiennent dans notre démarche », a confié la présidente du CALM Missy Bangala le 17 août lors d’une rencontre avec les poètes, journalistes, écrivains, éditeurs, slameurs, juristes, peintres, médecins, commerçants, libraires.

« C’était une soirée de partage qui a laissé bon nombre d’entre nous sur leur soif», a-t-elle déclarée.

Les cadres du CALM souhaitent rendre permanent les activités culturelles notamment sur le livre, et lancent un appelle au soutient des autorités politiques

« Dans un pays, une ville où la culture ne semble pas être l’apanage des autorités politiques, il n’est point aisé de rendre constante pareille rencontre », a déclaré l’un des cadres Christian Nzau Lembe.

Pour la réservation aux ateliers de dessin, les parents peuvent contacter CALM au 00243998219821.

Pour rappel, dernièrement en Belgique le CALM organisé une activité tour de la thématique suivante : la « restitution de nos œuvres d’arts « .

Partager avec :

foreman.jpg

Jordan MayenikiniJordan Mayenikini20 août 20192min0

Le double champion du monde George Foreman sera à Kinshasa au mois de décembre 2019. C’est à l’occasion de la célébration du 45ème anniversaire de son combat légendaire contre Mohamed « The Rumble in the Jungle » (Le combat dans la jungle), ce combat est considéré comme le premier championnat du monde à être organisé en Afrique sous Mobutu Sese Seko.  Il s’est déroulé au Stade Tata Raphael, à l’époque stade du 20 mai, en 1974.

Via son compte Twitter, Déo Kasongo, promoteur de cet événement affiche sa rencontre avec Foreman ce lundi 19 août à Houston aux Etats-Unis d’Amérique. A l’en croire, Georges Foreman se dit impatient de refouler ses pieds sur le sol congolais, 45 ans après.

Entre temps, le stade Tata Raphael est en pleine rénovation. Les travaux se poursuivent afin de mieux organiser ce 45ème anniversaire.

Partager avec :

sylvestre-ilunga.jpeg

Stephane NtumbaStephane Ntumba20 août 20191min0

Au sortir d’un long échange avec le président Félix Tshisekedi, le premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a remis, ce lundi 19 août à la cité de l’Union Africaine, la mouture de son gouvernement.

Le Chef de l’Etat avait demandé au premier Ministre d’harmoniser la première mouture du gouvernement en tenant compte du genre et des équilibres régionaux.

A noter que parmi les points de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale figure l’investiture de l’équipe gouvernementale ; de ce fait, tout porte à croire que la sortie du gouvernement approche à grand pas.

Partager avec :

félix-tshisekedi-mai-2019-1.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA20 août 20191min0

Sur ordre du président de la république, Félix Tshisekedi, tous les ministres sortants seront audités.
Dans un document signé par son Administrateur Général, Inzun Kakiak, l’Agence National de Renseignements (ANR) requiert l’inspection Général des Finances (IGF) pour auditer « tous les décaissements des fonds du trésor public en faveur de tous les ministres du gouvernement depuis l’investiture du chef de l’État jusqu’à ce jour »
L’inspecteur général des Finances doit de ce fait saisir tous les bons de retrait de fond ainsi que tous les dossiers initiés pour sortir les fonds par les différents ministres.
Pour boucler la boucle, l’IGF devra faire les rapports circonstanciés sur lesdits dossiers.

Partager avec :

mabunda.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba20 août 20191min0

Réunis en session extraordinaire, la présidente de l’Assemblée Nationale Jeannine Mabunda a déclaré, ce lundi 19 août, que les députés se trouvent dans « l’obligation de fructifier l’acquis » de l’alternance pacifique du pouvoir entre le président sortant Joseph Kabila et le président entrant Felix Tshisekedi, « pour que celle-ci devienne une habitude ».

« Nous sommes tenus à tirer le profit le plus large de cette coutume, aussi bien pour la cohésion nationale, que pour la planification de la construction et le développement du pays au bénéfice de tous nos compatriotes », a-t-il dit aux députés.

Jeannine Mabunda a appelé les élus du peuple à  voter les lois et contrôler la gouvernance de l’Etat en préservant l’acquis de l’alternance, car ajoute-telle, « Notre mandature est celle qui a vécu et qui continue à vivre l’expérience de la toute première passation pacifique de pouvoir dans notre pays, grâce aux 80 millions de congolais ».

Partager avec :

affrontement.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA20 août 20191min0

L’insécurité à l’Est du pays demeure une situation non maîtrisable, des actes macabres y sont posés du jour le jour. A Beni, les miliciens présumés ADF ont perpétré une nouvelle attaque la nuit du 18 au 19 août.

Le bilan fait état de deux morts et quatre blessés tous habitants de Mbau- Malehe.

Face à cette situation, la population en colère a embrassé la rue ce lundi 19 août pour exiger aux autorités compétentes la pacification de cette zone.

Cette manifestation coïncide avec celle tenue la même date par le mouvement des indignés et ressortissants du Nord et Sud-Kivu, devant le palais de la nation à Kinshasa afin de « solliciter l’implication personnelle du chef de l’État en tant que commandant suprême de l’armée dans la stabilisation de la situation sécuritaire de la partie Est du pays »
Depuis plusieurs années, les miliciens ne cessent de massacrer l’Est de la RDC, les populations sont en effet victimes des viols, vols, meurtres , enlèvements.

Partager avec :

800px-Delly_SESANGA.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA20 août 20191min0

Après concertation, le bureau politique du parti Envol de Delly Sessanga a décidé de déposer un projet de loi portant révision de la constitution au deux chambre du parlement.
Ledit projet a été physiquement déposé ce lundi 19 août par le secrétaire général du parti,Jean-Marc Mambidi, cette proposition de loi vise « la révision de quelques articles de la législation congolaise afin de s’adapter à la situation politique du pays ».
Notamment, la disposition sur l’élection présidentielle, le parti de sessanga propose que ce type de scrutins « revienne à deux tours pour éviter toute crise de légitimité de l’institution président de la république » mais aussi la disposition sur « l’exclusivité de la nationalité que Envol estime être dépassée et propose la double nationalité ».

Partager avec :

Partager avec :