1def2904-014b-4db0-9aa7-92391ec380f4-1854-000000fdad4e7391.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri18 février 20202min0

Charles Mbuta Muntu, ministre provincial près le gouverneur, et porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa, a réitéré lundi 17 février, la décision du gouverneur de province, Gentiny Ngobila interdisant l’usage des emballages plastiques sur toute l’étendue de la capitale.

Il existe, selon le porte parole du gouvernement provincial, un arrêté interministériel signé par le Ministre de l’Economie nationale, le Ministre national de l’industrie, ainsi que le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, qui interdit l’utilisation des emballages plastiques.

Il affirme que le gouverneur n’invente rien quant à la mise sur pieds de cette décision et cela va dans le cadre de lutte contre la pollution environnementale en vue de faciliter l’opération ‘’Kin bopeto’’ qui lutte contre l’insalubrité à Kinshasa.

Le porte-parole de l’exécutif provincial de Kinshasa, rassure que la brigade d’hygiène va essentiellement veiller à la mise en application de cette mesure. 

‘’Il y’a déjà un arrêté signé qui interdit l’utilisation des emballages plastiques, donc, plus question de vendre l’eau en sachet qu’on appelle vulgairement ” eau pure” et également pour d’autres produits. Nous allons privilégier l’utilisation des emballages biodégradables », a-t-il déclaré.

A l’en croire, cette mesure va résoudre de manière durable les problèmes d’inondation, d’insalubrité, des déchets plastiques que l’on trouve partout et qui ne se dégradent pas. « Donc, le Service d’hygiène aura également comme responsabilité de veiller à l’application de ces dispositions, de constater les infractions, de constater la non-application et de tirer les conséquences », conclut-il.


images-9.jpeg

sarah MUKUNDIsarah MUKUNDI18 février 20203min0

Le député national du MLC, Jean-Jacques Mamba demande plus d’éclaircissement au directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe, en ce qui concerne les services publics sous sa direction, notamment les services liés au programme d’urgence de 100 jours du gouvernement.

« Partant du principe que nul n’est censé ignorer la loi, nos enquêtes préliminaires ont révélé plusieurs violations de la loi relative aux marchés publics et la loi des finances pour un montant de 237 millions de dollars qui nécessitent dans tous les cas de figure d’établir des responsabilités et le cas échéant pour ce qui me concerne, de restituer la vérité à nos concitoyens dans le cadre de la mission nous confiée », a indiqué J, J Mamba dans un communiqué rendu public lundi 17 février.

Selon lui, la quasi totalité des marchés conclus par la présidence ont passés en procédure de gré à gré, en violation des dispositions légales en la matière.

De ce fait, l’élu de Lukunga invite Vital Kamerhe à justifier la nécessité de cette procédure dans ce type d’ouvrage.

Le député national veut également savoir pourquoi l’administration de la présidence, dirigée par Vital Kamerhe a attribué la somme de 66 millions de dollars à la société Sococ, en procédure de gré à gré pour la construction de 30 Km de route, dont à Goma 10 Km et 20 Km à Bukavu. Ce dossier contient plusieurs zones d’ombres dans le montage financier qui implique le FONER( Fonds d’entretien routier) et la TMB, alors que le Foner ne peut pas participer à des financement de construction et de réhabilitation des routes.

Vital Kamerhe est cité dans plusieurs cas de détournement de l’argent destiné aux travaux publics qui entrent dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours, initiés par le Chef de l’État Félix Tshisekedi.


06430768-2de6-4dc3-98c0-e11e09728644-1517-000000d77f94e2d3.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri18 février 20201min0

Les hauts magistrats nouvellement nommés vont prêter serment devant le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, ce mercredi 19 février 2020 dans la salle de congrès du palais de la nation à Kinshasa.

Selon la direction de la communication présidentielle, la cérémonie aura lieu à 13h et sera diffusé en direct aux antennes de la chaine nationale(RTNC).

Selon l’ordonnance publié en date du 7 février 2020, ont été nommés responsables de la haute juridiction du système judiciaire congolais :

– Procureur général près la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo;

– Premier Président de la Cour de cassation, Dominique Thambwe Wa Kaniki;

– Procureur général près de la Cour de cassation, Victor Mumba Mukomo, Premier Procureur général près le Conseil d’État, Octave Tela Ziele;

– Premier Président de la Haute Cour militaire, le General Joseph Mutombo Katalay;

– Auditeur général près la Haute Cour militaire, le lieutenant général Mukuntu


image012-1-399t12yadwep1by3sbtyq2.jpg

josue kashamajosue kashama18 février 20202min0

Le football club Renaissance du Congo a battu sur un score lourd de 4-1 l’équipe de Bukavu Dawa hier lundi au stade des Martyrs de Kinshasa, en marge du match avancé de la 27e journée du championnat de la Vodacom ligue 1.

Cette victoire remet l’équipe Renais en confiance, elle qui a fait deux matchs nuls à Kinshasa devant son public contre l’AC Rangers et contre l’As Maniema union.

Le fer de lance de cette équipe s’appelle Jurbo Mambanzikila auteur d’un grand match signant dans la foulé un doublé à la 7’ et à la 48’. Les deux autres buts ont été marqué à la 15’ et à la 38’ respectivement par gloire Waka Bofafaka et Lilepo Makabi. Les visiteurs vont réduire la marque à la 57’ sur penalty transformé par Mobali Wakwinga.

Avec 19 marchs livrés, le FC Renaissance totalise 29 points et garde la sixième place au classement derrière le DCMP qui compte 31points. Les visiteurs par contre sont à leur 14e défaite et reste dans la lanterne rouge avec 11points devant l’AS Nyuki qui ne compte que 8 points.

Notons que deux rencontres sont prévues ce mercredi à Kinshasa et à Lubumbashi. Le Daring club Motema Pembe va recevoir le Racing club de Kinshasa au stade des martyrs et le TP Mazembe jouera dans son stade face au Simba FC de Kolwezi.


1eac3c83e46d62e540878a11dd4564c3.0-1024x576-1.jpg

josue kashamajosue kashama18 février 20202min0

Le mouvement citoyen, Forces spéciales pour la République, s’insurge contre le message de haine à l’égard du directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe.

Cette déclaration a été faite lundi 17 février, à l’issue d’une réunion d’évaluation de l’actualité politique du pays par le comité exécutif de cette structure, présidé par Yannick Bongibo Mankiem.

Dans sa déclaration le mouvement citoyen, fustige le comportement de certains leaders politiques qui lancent, selon lui, des messages de haine et de stigmatisation à l’endroit de Vital Kamerhe. Et condamne avec force, ce qu’elles qualifient de complot, les attaques contre vital Kamerhe.

Par ailleurs, les FSR réitèrent leur confiance indicible et inconditionnel au directeur de cabinet du chef de l’Etat et invitent la coalitions « Cach » à vivre en parfaite communion

Les membres des FSR projettent d’organiser des manifestations publiques pour soutenir les actions du président de la République et son directeur de cabinet.

Pour rappel le directeur de cabinet du président de la République, vital Kamerhe, a été traîné dans la bout par des cantiques que scandaient la foule lors de la visite du président de la République aux différents chantiers de Kinshasa, notamment à l’Université de Kinshasa ainsi les lieux de construction des saut-de-mouton.


CHAN_2020_TIRAGE_170220-374x243-1.jpg

josue kashamajosue kashama17 février 20201min0

La Confédération africaine de football a procédé ce lundi 17 février, au tirage au sort du sixième championnat d’Afrique des nations Cameroun 2020. A l’issue de ce tirage la RDC Évoluera dans le groupe B avec la Libye, le Niger et le Congo.

Classé dans le chapeau B, les léopards A’ de la République démocratique du Congo est fixé sur ses prochains adversaires du championnat d’Afrique des nations qui se tiendra du 4 au 25 avril 2020 au Cameroun.

En ce qui concerne les autres groupe, le Cameroun pays hôte sera dans le groupe A en compagnie de Mali, Burkina Faso et le Zimbabwe. Le Maroc tenant du titre est tiré dans le groupe A ensemble avec le Rwanda, l’Ouganda et le Togo. Le groupe D est composé de la Zambie, la Guinée, la Namibie et la Tanzanie.

La République démocratique du Congo, détenteurs records de deux sacres, 2009 et 2016, tentera de redorer son imagine terni dans cette compétition par son absence à dernière édition.


c3cbe709-e2f6-49ee-8a1b-3b154ee0fe53-961-00000076dd84942e.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri17 février 20202min0

Un comité de gouverneurs a présenté ce lundi 17 février une requête au premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba faisant objet d’une réclamation selon laquelle, ils ont du mal à fonctionner, faute d’argent.

Selon Richard Muyej, gouverneur du Lualaba et porte-parole de ses collègues, il est difficile de travailler en province raison qui a incité les gouverneurs à rencontrer le Premier ministre pour présenter leurs revendications.

Il a signifié que c’est une situation embarrassante qui n’aide pas la mise sur pieds des différents programmes préalablement établis pour remplir convenablement leurs tâches.

 »Ils ne reçoivent pas la rétrocession, il ne reçoivent plus les frais de fonctionnement encore moins le droit des ETD. Ils ne savent plus fonctionner. Ça fait longtemps qu’on a parlé de la mise en couvre de la caisse nationale de péréquation. Jusque-là, rien n’a été fait’’, s’est plaint Richard Muyej, gouverneur du Lualaba.

Il a évoqué par ailleurs qu’ils ont eu des réponses claires, et l’engagement du premier ministre appuyé par le vice-premier ministre, ministre de budget et le ministre de finance a été fermé.

 »Les solutions viennent progressivement. Les raisons avancées sont objectives. Nous nous sommes convenus d’observer, » A-t-il ajouté.


b83cdea3-c156-4605-90b0-119b6bb9d85b-1289-000000cf468f3fdf-1.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri17 février 20202min0

Le député national, Ados Ndombasi a déploré le manque de réglementation des circuits routiers qui selon lui est à la base du tragique accident survenu le dimanche 16 février sur la route bay pass dans la commune de Ngaba.

Dans une intervention faite à Kinshasa, l’élu national qualifie cet accident d’un choc qui brise les cœurs et déplore la négligence du gouvernement congolais paradoxalement le ministère de transport qui n’ont pas su fixer une véritable réglementation des voies routières dans la capitale.

‘’Nous déplorons plusieurs morts par négligence. Négligence bien sûr des institutions qui sont obligées de réglementer les circuits routiers dans le pays. Là, nous pensons bien sûr au ministre des transports. Et en tant que député national, nous nous rendons dans quelques heures qui viennent sur les lieux où se trouvent les différents malades et nous allons aussi rencontré le ministre des transports pour avoir les plus amples explications’’ a-t-il déclaré.

Il a également indiqué que le manque des contrôles techniques favorise de tels type de calamité et appelle cependant à une revitalisation de ce secteur.

Pour lui, la RDC fait face à un sérieux problème de reconstruction et au surplus, de l’ensemble du périple routier dans la ville.

Le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et plusieurs hommes politiques ont adressé leur messages de condoléances depuis cet événement tragique pour compatir avec les familles éplorées.

14 personnes ont succombé et 60 ont été blessées dans cette accident survenu le dimanche 16 février dans la commune de Ngaba. Les corps ainsi que les blessés ont été dépêchés aux cliniques universitaires.


154b74a0-f377-4add-ab84-ce7e8ede4842-214-00000002057973f3.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri17 février 20202min0

Le vice ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, Didier Bundimbu a affirmé lors d’une interview faite à Kinshasa ce 17 février, qu’il y’a un bilan très positif à présenter s’il faudrait faire une évaluation du travail abattu depuis leur prise de fonction jusqu’à ce jour.

Il a d’emblée rappelé que la prise en charge de tous les frais des établissements scolaires publics sont sous responsabilité de l’Etat y compris les écoles catholiques qui travaillent en collaboration avec le gouvernement congolais.

Il a présenté l’apport de cette gratuité qui a touché plus de 40.000 millions des congolais.

 »la gratuité de l’enseignement primaire a touché tous les domaines de la vie sociale. Des parents qui épargnaient de l’argent pour les frais de leurs enfants, frais scolaires, frais de motivation etc… Peuvent aujourd’hui orienter cet argent dans d’autres besoins et servir à autre chose. N’est-ce pas une touche positive ? » s’est-il interrogé.

Didier bundimbu a également indiqué que pour une première dans l’histoire du pays, un effectif de quatre mille enfants a regagné la voie de l’école grâce à ce projet.

Le vice ministre en charge de l’enseignement première secondaire et technique a renseigné qu’en ce qui concerne la couverture nationale du payement des enseignants publics, au niveau du gouvernement, ce qui doit être libéré, est libéré.

Il a cependant certifié que s’il faudrait quantifier en terme de réalisation de travail, le domaine de l’éducation aurait un Check-up à présenter.


Sans-titre.png

Claudia MuleyaClaudia Muleya17 février 20201min0

La Présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda est arrivée ce lundi 17 février à Béni, dans la province du Nord-Kivu.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la solidarité, de la paix, de l’unité avec les habitants de Béni, victimes des tueries perpétrées par des groupes armés, dont ADF. Elle est accompagnée dans sa visite par le gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita ainsi que des députés nationaux et provinciaux.

La présidente de la chambre basse va également apporter un message d’encouragement à la population de Beni qui fait face à l’épidémie à virus Ebola qui sévit dans la région depuis août 2018.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter