BREAKING NEWS
FCC-1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20192min00

Le Front Commun pour le Congo (FCC) satisfait de sa “moisson” des gouverneurs élus ce mercredi 10 avril sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce mercredi dans la soirée, le FCC a félicité ses députés provinciaux pour leur “sens de discipline et d’engagement” témoigné à son autorité morale Joseph Kabila.

“Cette moisson, fruit d’un travail de longue haleine d’enracinement politique du FCC au sein de l’opinion publique, suscite l’espoir au regard du besoin de poursuite du programme de reconstruction nationale et de démocratisation du pays”, note le communiqué.

La plate-forme politique pro-Kabila appelle par ailleurs les parties prenantes du processus électoral à mettre en œuvre la préservation des “acquis” démocratiques pour la paix et la stabilité de la RDC.

Parmi les gouverneurs élus FCC peut-on citer Zoé Kabila élu gouverneur dans la province du Tanganyika, Gentiny Ngobila élu gouverneur à Kinshasa.

Notons par ailleurs que les résultats de l’élection des gouverneurs selon la commission électorale nationale et indépendante, ont indiqué que le FCC rafle encore la majorité des sièges des gouverneurs des provinces.


Kinshasa-Times-urgent-1280x693.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

Election des gouverneurs dans la province de Kinshasa ce mercredi 10 avril, le député Gentiny Ngobila est élu gouverneur avec 28 voix, il est suivi de Laurent Batumona battu avec 12voix.

Gentiny Ngobila est le candidat du Front Commun pour le Congo, et  Laurent Batumona est de l’Union pour le démocratie et le progrès social (UDPS).

Il succède ainsi à André Kimbuta, le gouverneur sortant de la ville province de Kinshasa.


zoe.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans la province de Tanganyika, les résultats du scrutin publiés par la Commission électorale nationale et independante (CENI) indiquent que le député Zoe Kabila est élu gouverneur de la province du Tanganyika.

Zoe Kabila, frère de l’ancien Chef de l’Etat congolais, a raflé 16 voix devant son adversaire Christian Mwando, cadre de Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, qui a 8 voix.


maniema-kindu.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

C’est pour ce mercredi 10 avril que se déroule l’élection des gouverneurs sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Dans la province du Maniema, le député Augustin Musafiri est élu gouverneur de la province.

Augustin Musafiri a remporté le scrutin avec 14 voix sur 24 voix. Il est membre de la plate-forme politique Front Commun pour le Congo, son adversaire madi Lubenga Jean-Pierre a postulé comme indépendant.


FB_IMG_1548354615904.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 avril 20192min00

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a déclaré que le “déboulonnage du systhème dictatorial” comme l’avait le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, est une “attaque gratuite” et “accusation infondée” sur le régime de son autorité morale Joseph Kabila.

Au cours d’une interview accordée à la Voix de l’Amérique ce mardi 9 avril, le président de la République a souligné qu’il va s’attaquer à tout ce qui a avili le citoyen congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de la RDC.

Félix Tshisekedi rassure que les personnes qui ont été “gêné” à ses propos sont mal intentionnés.

Si ce que je dis a gêné des gens, ça veut dire que ces gens sont mal intentionnés. Ce qu’ils ne voulaient pas m’entendre dire des choses comme ça parce qu’ils pensaient que moi, j’allais être un président complaisant qui allait continuer avec les mêmes méthodes du passé”, a-t-il affirmé.

En ce qui concerne la coalition CACH-FCC, le chef de l’Etat martèle que cette coalition doit se mettre ensemble autour de sa nouvelle vision, de la nouvelle approche qui est la tienne.


Corneille-Nangaa-e1445865709581.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 avril 20191min00

Les députés provinciaux des provinces du Nord-Kivu et Maï-Ndombe vont élire les sénateurs selon l’annonce de la Commission électorale nationale et indépendante (CENI) le 18 mai prochain.

Notons que les Sénatoriales dans ces deux provinces de la RDC ont été retardée par la CENI suite au report des législatives nationale et provinciale dernièrement.

Par ailleurs que la CENI vient de publier ce mardi 9 avril les résultats des législatives nationale et provinciale de Beni, Beni-ville, Butembo et Yumbi.


IMG_20190409_125601_8-1-1280x960.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA9 avril 20192min00

Après délibération en Assemblée Plénière,la Commission Électorale National Indépendante (CENI) vient de publier ce mardi 9 mars à son siège, les noms de candidats provisoirement élus dans les circonscriptions de Béni, Béni-ville, Butembo et Yumbi.
Au niveau national, la coalition Lamuka a raflé 8 sièges dont, 4 à Béni, 1à Béni-Ville et trois à Butembo. Le FCC par ailleurs a remporté 5 sièges, 3 à Béni, 1 à Béni-Ville, ainsi que l’unique siège à Yumbi, les deux autres sièges sont partagé par CASH (Butembo) et l’ATIC ( Béni).
Au niveau Provincial, la coalition Lamuka occupe toujours sa position au avec 11 sièges gagnés dont 5 à Béni, tous les 2 sièges à Béni-Ville, ainsi que tous les 4 sièges de Butémbo. Le FCC a quant à lui 3 sièges, dont 2 à Béni et l’unique siège à Yumbi.
Cependant, sur les 30 candidats élus provisoirement, aucune femme n’est élu tant au niveau national que provincial dans ces circonscriptions.
La CENI a par ailleurs rappelé aux candidats indépendants, aux partis et regroupements politiques ayant participé à l’élection des députés nationaux et provinciaux dans les circonscriptions électorales précitées que « les réclamations et contestations relatives aux résultats provisoires seront portées, dans un délai de huit jours dès l’annonce des résultats, devant la cour constitutionnelle pour les élections des député nationaux et devant les cours d’appel du Mai-Ndombe et du Nord Kivu faisant office des cours administratives d’appel, selon le cas , pour l’élection des députés provinciaux« .
Par la même occasion, le numéro un de la centrale électorale, Corneille Nangaa a confirmé la tenue ce mercredi 10 avril, des élections des gouverneurs et vice gouverneurs à Kinshasa et dans d’autres provinces où il y a eut vote le 30 décembre 2018.


IMG_20190125_141742-1280x853.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 avril 20192min00

L’actuel président de la RDC Félix Tshisekedi a déclaré sa détermination de “déboulonner le système dictatorial” de l’ancien président Joseph Kabila. Cette déclaration a suscité des réactions des uns et des autres.

Les regroupements politiques membres du Front commun pour le Congo (FCC) ont traité ces propos du militantisme, car pour le FCC ces sont des “accusations infondées et des attaques gratuites”.

Mais par contre, le président de l’Association Congolaise d’Accès à la Justice, Georges Kapiamba, encourage “vivement” le président Félix Tshisekedi à poursuivre le “déboulonnage des vestiges de la dictature en RDC”.

Pour sa part, le prisonnier politique libéré sous condition, Diomi Ndongala, atteste que les “vestiges résiduels de la dictature en RDC” doivent être “déboulonner”.

Félix Tshisekedi avait attaqué lors de son point de presse aux USA “ les mauvaises pratiques” dans la gestion du pouvoir en RDC.

Je veux m’attaquer à tout ce qui a avili le citoyen congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de notre pays” avait-il martelé.

Notons par ailleurs que Félix Tshisekedi en fonction de Chef de l’Etat a suspendu et a remanié des Ministres, des Directeurs Générales qui occupent des hauts fonctions de l’Etat.


FAYULU.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 avril 20191min00

Martin Fayulu, président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (Ecidé) a affirmé, ce mardi 9 avril dans un message parvenu à Kinshasa Times, les Congolais de la diaspora aux États-Unis d’Amérique sont tous derrière la lutte de Lamuka réclamant la vérité des urnes.

Aux USA, tout le monde (académiques, société civile, administration) s’accorde sur le fait que Mr F. Tshisekedi n’a pas gagné la présidentielle de 2018 en RDC, malgré une maladroite opération marketing”, a-t-il souligné.

Reprenant la phrase célèbre de Nelson Mandela, “l’honneur appartient à ceux qui ne renoncent pas à la vérité« , Martin Fayulu ne pas prêt à cesser de contester contre l’accession de Félix Tshisekedi au pouvoir de la RDC.