BREAKING NEWS
tshibala-meeting-fikin-280518-800px-1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA21 mars 20191min00

Le premier ministre Bruno Tshibala dit être surpris, ce jeudi 21 mars dans une note, de la décision du cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui suspend la taxe d’accises de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) soumise aux industries installées en RDC

Je suis surpris de votre initiative de surseoir l’application d’un texte juridique et donner directement une telle instruction aux dirigeants d’un organisme public sur une question qui relève de la responsabilité du gouvernement”, a-t-il déclaré sur la note.

Bruno Tshibala s’oppose à la décision du Directeur du cabinet du président Félix en charge des questions juridiques,  et appelle le Ministre des finances à poursuivre « sans désemparer l’application » de l’ordonnance loi sur la taxe accises de la DGDA.


images-33.jpeg

La RédactionLa Rédaction21 mars 20191min00

Dans une note qui date du 11 mars, le président de la République Félix Tshisekedi a suspendu l’exécution de l’ordonnance du premier ministre Bruno Tshibala sur la taxe d’accises.

La direction générale des douanes et accises (DGDA) soumet cette taxe aux industries installées en République démocratique du Congo, et ces dernières ont transmis leurs doléances au Chef de l’État Félix Tshisekedi.

A en croire la note, les membres du regroupement des industries en RDC seront reçus par le Directeur du cabinet adjoint du chef de l’Etat en charge des questions juridiques ce 8 avril pour une séance de travail et apporterons les documents de taxe de la DGDA.

Parmi ces industries, citons IBA sarl, OK plast, IBC, Mega sarl, Noda plast, et d’autres encore tous à Kinshasa.


images-32.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA21 mars 20191min00

Célébration de la francophonie, les centres culturels français en RDC ont annoncé dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce jeudi 21 mars la tenue d’une journée festive sur l’ensemble du territoire congolais.

Selon le communiqué, cette activité a pour objectif de mettre en valeur la
créativité artistique et la diversité culturelle congolaise, dans un esprit d’unité, de convivialité et de partage.

A en croire le communiqué, la célébration de la francophonie sera simultanée dans les différents les instituts français de Kinshasa, de Goma, de Bukavu
et de Lubumbashi, mais aussi l’alliance française de Kisangani.

Notons par ailleurs que la secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) la Rwandaise Louise Mushikiwabo sera en visite officielle en RDC du 21 au 23 mars pour rencontrer le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.


FB_IMG_1553154620609.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA21 mars 20191min00

La compagnie Rwandaise d’aviation, Rwandair, va lancer son premier vol inaugural sur Kinshasa le lundi 15 avril prochain à l’aéroport international de Ndjili.
Plus besoin de transiter par le Kenya ou Goma puis prendre un bus pour Kigali, Rwandair lancera ses vols directs à destination de Kinshasa.
Le protocole d’accord a été signé ce mercredi 20 mars entre le gouvernement Congolais et Rwandais.


kalev-mutond.jpg

La RédactionLa Rédaction20 mars 20192min00

Le Chef de l’Etat Felix Tshisekedi vient de nommer Inzun Kakiak à la place de Kalev Mutond à la tête de l’Agence Congolaise des Renseignements (ANR). L’Association Congolaise d’Accès à la Justice (ACAJ) salut le limogeage à l’ANR de ce bras droit de l’ancien président de la République Joseph Kabila.

« L’ACAJ se félicite de limogeage de Kalev Mutond de l’ANR et va travailler avec les familles de victimes, de ses crimes graves, à le poursuivre en Justice au niveau national ou international. Il ne peut plus y avoir de sanctuaire pour les violateurs des droits de l’homme », a martelé Georges Kapiamba, président de l’ACAJ dans un twitte.

D’autre part, Félix Tshisekedi avait décidé que les prisons de fortune, en l’occurrence, celles de l’ANR soient fermées pour raison du respect des droits de l’homme.

Notons par ailleurs que Kalev Mutond est l’un des hauts fonctionnaires de l’ancien régime de Kabila qui sont sous sanctions de l’Union Européenne.


IMG-20190314-WA0040.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA14 mars 20192min00

L’ambassadeur des États-Unis accrédité en RDC , Mike Hammer, a visité Butembo, Bukavu, Bisie et Goma du 8 au 13 mars 2019.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de sa mission visant à trouver les moyens pour renforcer les relations avec toutes les régions de la RDC de la meilleure façon, d’examiner les efforts actuels visant à endiguer l’épidémie d’Ebola et de stimuler le développement économique et social.

« L’une de mes principales priorités en tant qu’ambassadeur des États-Unis en RDC est de rencontre autant de congolais que possible issus d’autant de couches de la société que possible et d’apprendre d’eux. Comprendre les aspirations des Congolais constitue la première étape pour atteindre cet objectif «  A-t-il déclaré.
Toujours dans cette optique, l’ambassadeur a visité le centre de traitement d’Ebola qui a été attaqué par les hommes en uniforme à Butembo.
Il a aussi eu l’honneur de rencontrer le lauréat du Prix Nobel de la Paix, le Dr Dénis Mukwege, à Beni, où il a exprimé « l’engagement du soutien continu des États-Unis au travail important qu’il abat avec l’hôpital Panzi, pour répondre aux violences basées sur le genre ».
Il a par ailleurs réitéré son engagement à travailler avec le président Tshisekedi et le nouveau gouvernement congolais pour « promouvoir la paix , la prospérité que les congolais méritent ».


UNICEF-RDC-2013-Morton-130320-In-the-field1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA12 mars 20192min00

L’organisation des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) déclare que les enfants dans la région du Kasaï en RDC souffrent de la malnutrition “aiguë sévère”.

Dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce mardi 12 mars, UNICEF affirme que 260 000 enfants, dans la région du Kasaï, sont touchés par la malnutrition suite à l’afflux récent de familles congolaises de retour d’Angola. “Ils ont besoin d’un traitement Vital” note le communiqué.

Selon l’UNICEF, le déplacement de la population à grande échelle sur cette partie du pays suite à l’insécurité, a provoqué, entre 2016 et 2018, des violations des droits de l’enfant, facteur de la malnutrition au Kasaï.

Pour aider les enfants à retourner à l’école, l’UNICEF a réhabilité 500 salles de classe qui avaient été incendiées ou pillées pendant les violences et a assisté plus de 100.000 enfants avec un soutien psychosocial et du matériel éducatif”, rapporte-t-on.

La population a été victime de carnage des milices Kamwina Nsapu, plusieurs familles ont perdu des êtres chers.


IMG_20190311_0931365-1280x960.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA11 mars 20191min00

Les vendeurs congolais dans des magasins des expatriés sont en grève ce lundi 11 mars sur tout le grand marché Zando à Kinshasa. Ils dénoncent le mauvais traitement dont ils sont victimes, “nous recevons chaque fin du mois entre 25 et 45 mille franc congolais, tout dépend de la bonne humeur du patron”, confie une vendeuse greviste.

D’après le constat du reporter de Kinshasa Times sur terrain, la plus part des magasins sont fermés, mais quelques un sont ouverts. Ceux qui sont ouverts suscitent la réaction des grévistes.

Communément appelé “Chayeurs”, ces vendeurs ont appelé les autorités à s’impliquer au mauvais traitement devenu récurrent dans leur travail quotidien.


crash.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA10 mars 20191min00

C’est ce dimanche 10 mars qu’un avion d’Éthiopian Airlines s’est écrasé à Addis-Abeba, la capitale  Éthiopienne, juste après son décollage.

Selon la compagnie, les recherches et opérations de sauvetage sont en cours.
Transportant 149 passagers et 8 membres d’équipage, le vol ET302 reliait Addis-Abeba à Nairobie.

Le premier ministre Éthiopien n’a pas tardé en effet de présenter ses condoléances aux familles touchées.


IMG_20190309_092526.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA8 mars 20192min00

Fête des droits de la femme, Félix Tshisekedi Chef d’Etat Congolais se réengage de lutter contre les mariages précoce des jeunes filles, « pour qu’elles puissent toutes aller à l’école ».

Ce vendredi 8 mars au cours d’un entretien avec les représentantes des femmes congolaises, Félix Tshisekedi est convaincu que la femme congolaise doit être éduqué pour l’intérêt de toute la Nation Congolaise.

Éduquer une femme c’est éduqué toute une nation. Il est de notre devoir d’investiture sur elle”, a-t-il souligné.

Selon le Chef de l’Etat, les femmes de la partie Est de la RDC qui continue à subir des atrocités et des violences des groupes des rebelles, cela doit avoir fin. “Vos souffrances doivent prendre fin, et que vos larmes doivent cesser de couler”, a-t-il martelé.

Félix Tshisekedi promet de s’investir pour éradiquer les violences, les injustices faites à la femme. “Il est plus que temps que l’impunité cesse et des sanctions exemplaires soient prises et appliquées effectivement contre les responsables de ces horreurs”, a-t-il déclaré avant d’ajouter que “la femme est l’avenir de l’homme! Le le confirme. Je dirais encore plus la femme congolaise est l’avenir du Congo”, a-t-il affirmé.