IMG-20190906-WA0003.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA7 septembre 20193min0

« Booster la croissance et la compétitivité de la RDC. Leviers Innovants ». Tel est le thème retenu pour la 5em édition du forum économique afro-aficain, Sultani Makutano, lancé officiellement par  président de la République Félix Tshisekedi, ce vendredi 6 septembre à Kinshasa.

Au cours de son mot d’ouverture de ces assises, le chef de l’État a annoncé la tenue dans les tout prochains jours d’une table ronde sur l’amélioration du climat des affaires.

« J’annonce la convocation dans les prochains jours d’une table ronde sur le climat des affaires pour vous écouter, et prendre en compte vos doléances, et mettre en place tout un mécanisme de suivi et de réforme du climat des affaires » a-t-il annoncé.
L’amélioration du climat des affaires est l’un de piliers figurant  dans le programme du chef de l’Etat qui a pour but de favoriser la croissance économique durable et restaurer la classe moyenne congolaise.
Il a de ce fait confirmé au monde des affaires, qu’un certain nombre des mesures sont entrain d’être prises pour éviter de tracasseries auxquelles les entreprises font face.
 » Je voudrai rassurer le monde des affaires que j’ai commencé à prendre des mesures pour éviter les tracasseries de tout ordre dont les entreprises font l’objet de la part de certains services de l’État. ». A-t-il rassuré.
Il a par ailleurs promit de veiller personnellement à ce que toutes les convocations intempestives dont font l’objet les opérateurs économiques puissent cesser et que seules celles qui sont légales et régulières soient autorisées.
Créé en 2016, le Sultani Makutano est avant tout un club d’affaires dont l’objectif premier est de « générer des opportunités d’affaires pour et entre ses membres ».
Pour ce faire, le réseau organise un forum annuel de dimension internationale. Il est donc une plateforme collaborative qui « se positionne en force de propositions et de solutions pour faire progresser la RDC sur la voie de l’émergence ».


WhatsApp-Image-2019-09-06-at-15.15.59.jpeg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA6 septembre 20191min0

Au cours de la 5 ème édition de Sultani Makutano qui a débuté ce vendredi 6 septembre à l’hôtel du fleuve, Anthony Nkinzo, DG de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissement (ANAPI) a donné son point de vue quant à la politique de local content à mener pour attirer les investisseurs.
À l’en croire, »La qualité de ressources humaines » est l’un des points essentiels afin d’attirer les investisseurs étrangers, car « Les investisseurs ont besoin d’une main d’œuvre qualifiée ».
Pour ce faire il faudrait renforcer la capacité du local content, démontrez aux investisseurs que nous avons de l’expertise puis  mettre en oeuvre une bonne gouvernance du local content.

Lancé officiellement par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, Sultani Makutano 5, est un Forum économique afro-africain, réunissant les hommes d’affaires et entrepreneurs venus de différents pays africains qui partagent leurs expériences.


IMG-20190906-WA0007.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA6 septembre 20191min0

Le président de la République , Félix Tshisekedi, va procéder, ce vendredi 6 septembre, au lancement du Forum économique Afro-africain, Sultani Makutano.
« Booster la croissance et la compétitivité de la RDC leviers innovants », est le thème retenu pour la 5eme édition de ce Forum.

Réunissant les hommes d’affaires venus de différents pays africains , ces assises prendront fin demain samedi 7 septembre.


plan-numérique.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba4 septembre 20191min0

Le conseiller du Chef de l’Etat en matière du Numérique Dominique Migisha a annoncé, ce mardi 3 septembre, que le Forum régional sur le Numérique à Kinshasa, dénommé  « African digital story » aura lieu du 16 au 17 avril 2020 après la cérémonie de l’ouverture par le Président de la République Félix Tshisekedi.

Dominique Migisha déclare que ce Forum va contribuer au domaine du numérique en RDC afin de remettre la carte du pays à l’échelle africaine et mondiale.

« Le forum va notamment permettre aux alliances de se former, de continuer des collaborations dans le secteur des télécommunications. Ce sommet s’inscrit dans le cadre d’une ambition nouvelle de la RDC dans le domaine numérique pour finalement remettre la carte de la RDC à l’échelle africaine et mondiale dans ce secteur », a-t-il affirmé.

Notons que le Président Félix Tshisekedi a annoncé le début de la campagne d’identification biométrique de tous les citoyens en vue de doter le pays d’un registre national de la population d’ici à 2020.


félix-tshisekedi-mai-2019-1.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba4 septembre 20191min0

le Président de la RDC Félix Tshisekedi ne rendre pas part au Forum Économique mondial qui se tiendra à Capetown, suite aux actes de la xénophobie constatés en Afrique du Sud, a annoncé la presse Présidentielle ce mercredi 4 septembre.

Félix Tshisekedi n’est pas le seul, le président Rwandais Paul Kagame, et Peter Mutharika Président du Malawi se sont aussi retirés de ce Forum Économique.

Le Forum Économique mondial en Afrique est une réunion annuelle qui réunit les Chefs d’Etats afin d’évaluer l’économie du contient, les perspectives de croissance des revenus et les principales opportunités et défis auxquels les entreprises sont confrontées.

Suite à la violence qu’a subit les étrangers en Afrique du Sud, la Zambie vient aussi d’annuler son amical de football contre Bafana Bafana.


plan.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba3 septembre 20192min0

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi  a procédé, ce mardi 03 août, à l’ouverture des travaux du Plan National du Numérique – Horizon 2025 en présence de plusieurs personnalités Politiques, en l’occurrence, la Présidente de l’Assemblée Nationale, le Président du Senat, le Premier Ministre.

La cérémonie de l’ouverture de ces travaux a eu lieu à Kinshasa au Pullman Hôtel.

Dans son allocution, le Président Félix Tshisekedi  rassure son engagement sur la transition du Numérique en République démocratique du Congo.

« J’ai tenu à engager la Nation toute entière dans la transition numérique. …j’ouvre ici la voie de notre souveraineté numérique. Ma volonté est de voir la culture du numérique gagner toutes les couches de notre population et…de nos administrations », a-t-il déclaré

Les techniques de l’information et communication font désormais parti de notre quotidien dont le numérique est la résultante technique le plus avancé »

Ce Plan National du Numérique, comme rassurait Dominique Migisha, conseiller du Chef de l’Etat en matière du Numérique, est fonder sur quatre principaux piliers, à savoir : les infrastructures ; la production et l’hébergement du contenu ; les usages applicatifs ; et la gouvernance et la régulation. Ces différentes thématiques feront l’objet de partage et d’approfondissement dans les panels pour validation et surtout appropriation par les parties prenantes.


félix-au-japon.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba28 août 20191min0

Le Chef de l’Etat Congo Félix Tshisekedi prend part à la septième édition de la TICAD (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique ou Tokyo International Conference on African Development) qui se déroule au Japon.

Ce mercredi 28, selon la presse présidentielle, Félix Tshisekedi s’est entretenu avec le responsable de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) sur divers sujets qui concerne la RDC notamment, l’évolution de la riposte contre la maladie à virus Ebola, la construction d’infrastructures, la télédétection, le corridor nord, les prêts concessionnels, les investissements.

« La télédétection permettra par exemple à la RDC de connaître avec précision ses potentialités hydrique, minière, pétrolière et gazière, de parvenir à quantifier le degré de la déforestation. Une telle précision lui servira à bien préparer la planification et l’utilisation efficiente de ses ressources naturelles », renseigne la Présidence.

Félix Tshisekedi a aussi rencontré au Japon les dirigeants de la Japan Oil, Gas and Metals National Corporation  (JOGMEC).

 


fatshi-matadi-1.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba20 août 20192min0

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a pris part, ce mardi 20 août,  au lancement du Forum sur l’énergie électrique en RDC à Matadi au Kongo Central.

Dans son adresse, le président de la République a indiqué que la RDC est dans l’obligation de vaincre le paradoxe d’un pays aux potentiels électriques parmi les 5 premiers au monde « mais qui se trouve au dernier rang dans le taux d’accès à l’électricité ».

« L’évaluation  peu reluisante du secteur de l’énergie électrique traduit la faiblesse de capacité de gestion de planification en la matière. Un seul projet a été mené jusqu’au bout, c’est celui de Zongo sur les 3 derniers projets de génération électrique en RDC », a-t-il déclaré.

Le Chef de l’Etat a tenu à rassurer que sans l’énergie électrique en République Démocratique du Congo aucun développement n’est possible.

« C’est pour moi un honneur de participer à ce Forum sur l’énergie en RDC. L’accès à l’électricité est au cœur de nos enjeux économiques… Le développement de notre potentiel minier dépend de l’offre en énergie électrique. Il en est de même pour le port de Banana », a-t-il martelé.

Sur le plan social, Félix Tshisekedi affirme que l’absence de l’énergie électrique affecte le confort de vie de ménage où les femmes et enfants font des kilomètres à la recherche du bois. L’Afrique perd chaque année 600 mille habitants qui succombent suite à l’intoxication liée à l’utilisation du charbon de bois.

La RDC dispose de deux grands barrages en activité dont Inga I inauguré en 1971 et Inga II inauguré en 1982.


images-12.jpeg

Jordan MayenikiniJordan Mayenikini19 août 20195min0

Le patron du Groupe UBA, M. Tony O. Elumelu, a été reçu pour une seconde fois par le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi à Kinshasa, le 15 août 2019. Sa visite s’est inscrite dans le cadre de remerciement envers le président Félix Tshisekedi pour sa vibrante participation à la 5ème Edition du Forum de la Fondation Tony Elumelu, les 26 et 27 juillet 2019, à Abuja, au Nigéria.

Le Chairman du groupe UBA a salué l’implication personnelle du Président Tshisekedi et son support aux jeunes entrepreneurs du programme de La Fondation en leur permettant d’effectuer le déplacement pour Abuja au Nigéria. Support qu’ils n’ont pas hésité à manifester dans la salle du Forum lors du panel présidentiel.

Au cours de cette visite, le chairman du groupe UBA en a profité également pour présenter au Président de la République, la nouvelle équipe dirigeante de la banque à savoir ; le nouveau Président du Conseil d’administration et le nouveau Directeur Général, respectivement M. Bernard Mavangu Zoya et M. Patrick Kabisi. Il a réitéré son engagement ferme à soutenir le développement des infrastructures et de l’industrie locale dans le but de booster la croissance économique locale.

Il a par ailleurs salué et vanté l’engagement du Président Tshisekedi à soutenir les jeunes entrepreneurs de la RDC, non pas seulement par des initiatives de financement mais aussi à travers la mise en place de reformes et des politiques qui génèrent un environnement propice à l’expansion des Petites & Moyennes Entreprises.

S’exprimant devant la presse locale, M. Tony O. Elumelu a réitéré son engagement envers la RDC pour soutenir le développement de ses infrastructures et militer pour l’accélération de l’inclusion financière en RDC.

« Je suis très heureux d’être de nouveau en RDC. J’aime ce pays, et suis revenu pour remercier le président Félix Tshisekedi qui a accompagné les entrepreneurs sélectionnés au Forum qui s’est tenu à Abuja au Nigeria. Je souhaite également réaffirmer notre engagement, à travers notre banque « United Bank for Africa » RDC, à soutenir les entrepreneurs congolais », a-t-il souligné.

S’exprimant à son tour, le nouveau Directeur Général de UBA RDC, M. Patrick Kabisi, a éclairé l’opinion publique sur sa vision du développement économique de la RDC notamment en ce qui concerne l’effervescence du secteur bancaire en RDC.

« Qualité de service, esprit entrepreneurial, étendre notre réseau et aller vers le digital, voilà ce que la nouvelle transformation de UBA compte bien faire pour inscrire la marque de cette banque dans le paysage bancaire congolais et maintenir son niveau [élevé]»,a-t-il déclaré.

Et d’ajouter ; « UBA est une banque vieille de 70 ans mais jeune d’esprit. [Une banque] qui a un esprit entrepreneur et nous allons vers le sentier harmonieux de la croissance, étendre notre réseau car nous sommes une des banques qui est indiscutablement dans le top des banques digitales, que les jeunes adorent ».

Par ailleurs, il est important de noter que La fondation Tony Elumelu est un grand levier pour le développement de l’économie sur le continent africain spécifiquement avec le financement de plusieurs entrepreneurs à hauteur de 5000 dollars non remboursables. Plusieurs jeunes Congolais sont déjà bénéficiaires de ce programme de la Fondation Tony Elumelu pour l’autonomisation de la jeunesse Africaine. Une cinquantaine des jeunes entrepreneurs Congolais avaient pris part au récent forum en Juillet dernier à Abuja au Nigéria.

A propos de UBA

UBA est l’une des principales banques africaines avec des opérations dans 20 pays africains et une présence dans les centres financiers mondiaux : New York, Londres et Paris. La vision du Groupe UBA est celle d’être l’institution incontestée de services financiers en Afrique, un modèle pour les entreprises africaines en créant une valeur supérieure pour toutes ses parties prenantes, en respectant les normes professionnelles et éthiques les plus élevées et en construisant une institution pérenne. En RDC, UBA opère depuis 2011 principalement à Kinshasa et à Lubumbashi avec près de 5 agences.


Transco.png

Stephane NtumbaStephane Ntumba14 août 20191min0

C’est fait, la société de Transport au Congo (Transco) va ouvrir, dans un proche avenir, des lignes Kinshasa vers d’autres provinces notamment  dans le Kongo-Central à Matadi,  dans le Bandundu au Kwilu et dans aux Kasaï à Tshikapa.

C’est l’annonce du ministre intérimaire des Transports, Azarias Ruberwa ce mardi 13 août au cours de la cérémonie de remise d’un échantillon de huit bus à cette société.

« Le gouvernement a fait venir un échantillon, nous avons ici huit bus interurbains. Une quarantaine va s’ajouter, et ce sera des bus à long trajet. Ils ne desserviront pas Kinshasa mais vont aller en provinces. Ça va relier Kinshasa-Matadi, Kinshasa-Bandundu, Kinshasa-Tshikapa », a-t-il souligné.

Notons que la société du Transport au Congo (TRANSCO) a réceptionné un nouveau lot de 65 bus dernièrement.