img_4018-1-2.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri23 mars 20203min0

Dans une correspondance datée du 25 mars 2020, tenant compte de l’actuelle crise sanitaire dont fait face le monde, un collectif parlementaire a demandé au président de la République Félix Tshisekedi d’appliquer certaines mesures pour riposter contre la pandémie à Coronavirus. Parmi les mesures d’applications, ce collectif appelle le chef de l’État à mettre en quarantaine la ville province de Kinshasa.

La sénatrice Muyumba Nkanga Francine, le député Lubaya Claude André, élu de Kananga, le député Munubo Mubi Juvénal, élu du Nord-Kivu, ainsi que le député Muyaya Katembwe Patrick, élu de Kinshasa, ont indiqué dans un mémorandum adressé au chef de l’Etat, être extrêmement préoccupés au risque de transmission communautaire du virus en République démocratique du Congo.

Ainsi, pour limiter la chaîne de contagion et de rendre efficiente la riposte à l’échelle nationale, ils ont demandé au chef de l’État d’évaluer et de renforcer les mesures de prévention déjà édictées.

Ils y ajoutent :

  • La proclamation d’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national ;
  • La suspension des trafics aérien, lacustre, fluvial et terrestre ainsi que tous les mouvements des personnes vers l’intérieur du pays ;
  • La mise en quarantaine et d’isolement du reste du pays la ville province de Kinshasa ;
  • L’opérationnalisation et l’effectivité de la riposte en y mettant en sa disposition des ressources humaines, matérielles, logistiques et financières conséquentes;
  • La réquisition des vivres non périssables pour en assurer la régulation à fin d’éviter la pénurie et la montée de prix au regard du maigres pouvoir d’achat de la population ;
  • La réquisition des médias tant publics que privés de ces derniers à des fins de sensibilisation aux consignes sanitaires et au respect des mesures édictées ;

Ils ont cependant invité l’ensemble des compatriotes principalement les autorités étatiques de tous les niveaux de responsabilité, à prendre la mesure de gravité de la menace qui pèse sur la vie de la nation, et à agir en conséquence et sans atermoiement.


ETa_6CdXgAAY5vQ.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi23 mars 20201min0

Pour éviter la propagation de la pandémie du Coronavirus dans d’autres provinces et certaines villes de la République démocratique du Congo, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo va présider une réunion d’urgence ce lundi 23 mars 2020, avec une équipe restreinte du gouvernement, dont le gouverneur de la ville et certains responsables des services appropriés pour discuter sur l’isolement de la ville de Kinshasa en rapport avec d’autres provinces.

Rappelons qu’il y a déjà deux cas de Coronavirus détectés dans la ville de Lubumbashi en province du Haut-Katanga. L’INRB est entrain d’examiner leurs échantillons pour déterminer si réellement il s’agit du Coronavirus.

Au total la RDC a un effectif de 32 personnes testées positives au Coronavirus en République Démocratique du Congo avec 2 décès déjà enregistrés.


img_3930.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri21 mars 20202min0

Le cabinet du président de la République Félix Tshisekedi, a porté à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale, dans une correspondance datée du 20 mars 2020, qu’il poursuivrait en justice toute personne tant morale que physique qui usurperait de son titre pour désinformer la communauté pendant cette période de crise.

Le directeur du cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe a indiqué que toutes informations diffusés en dehors des comptes officiels de la présidence, n’engage ni le cabinet du chef de l’Etat, ni le président de la République.

‘’Toutes personnes qui par ses agissements sur les réseaux sociaux, créerait une confusion, une désinformation, de nature à porter atteinte à la crédibilité et l’image de la présence et du chef de l’Etat, sera poursuivie en justice’’, Informe le communiqué du cabinet du chef de l’état.

Il a également était indiqué que les créations des comptes fictifs, l’usurpation d’identité, visuelle et du contenu éditorial sans autorisation, seront aussi traduit en justice.

Les comptes officiels de la président sont présentés de la manière suivante :

  • Facebook : Présidence RDC
  • Twitter : @présidence_RDC
  • YouTube : Présidence RDC
  • Instagram : rdcpresidence
  • Flickr : Présidence RDC.

IMG-20200321-WA0007.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi21 mars 20202min0

La République démocratique du Congo à enregistré son premier cas de décès dù au Coronavirus ce vendredi 20 mars dans la soirée à l’hôpital du cinquantenaire.

Il s’agit d’un homme, parmi les derniers cas confirmés. Selon des sources concordantes, la personne décédée nommée Didier Bandubola est le frère de la ministre de l’économie et aussi son directeur de cabinet adjoint. Sa mort fait suite à des complications respiratoires causées par le coronavirus

Cette mort intervient quelques heures après l’annonce du ministre de la santé sur la stabilité de l’état de santé du premier cas confirmé à Kinshasa.

Le premier décès en RDC est le troisième décès en Afrique subsaharienne après le Burkina Faso et le Gabon.

L’épidémie de coronavirus a déjà tué 11369 personnes dans le monde, principalement en Italie, en France, Espagne et Chine où a commencé la pandémie.

274.732 cas ont été déclarés positifs dans le monde et 90.942 personnes en ont été déclarées guéries.


20190918_091438.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi20 mars 20201min0

Tous les membres du gouvernement ont été appelé à se faire tester à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) ce jeudi 19 Mars, selon l’ordonnance du président de la République, Félix Tshisekedi .

Cette decision est venue après l’annonce des résultats de la ministre nationale de l’Economie, déclarée positive et mise en quanrante.

Par ailleurs, les résultats de ces tests sont attendus dans les heures qui suivent. L’opinion sera donc fixée sur le nombre exact des membres du gouvernement infectés par le coronavirus. Entre temps, la spéculation et la psychose qui gagnent le terrain au milieu des membres du gouvernement.

Il sied de signaler que les services d’hygiène ont désinfecté ce même jeudi 19 Mars certains cabinets ministériels de l’immeuble du Gouvernement.
L’opération est censée se poursuivre ce vendredi 20 Mars 2020.


f-tshisekedi-risque-de-regner-sans-gouverner-seth-kikuni-2019-04-05-5ca72d3d5a7af.jpg

Josue KashamaJosue Kashama19 mars 20201min0

Optimiste, le candidat malheureux aux dernières élections, Seth Kikuni, a remercié ce mercredi 18 mars le chef de l’Etat sur le discours qu’il a tenue sur la pandémie du Coronavirus qui se vit en République démocratique du Congo( RDC).

« Merci Mr le président pour ce discours rassembleur et responsable « , a déclaré le jeune entrepreneur sur son compte twitter.

Par ailleurs, il met en avant coupure de l’Internet et la canalisation de toutes les informations à travers la télévision ou la radio en cas de la continuité de la désinformation.

« Si la désinformation continue, n’oubliez pas de couper aussi l’internet pour tout canaliser à la télévision et la radio. Ce sera une coupure justifiée« , à t-il ajouté.

Notons que le président de la République a dans son adresse, appelé la population à ne pas céder à la panique, à la manipulation ni à la désinformation et à n’écouter que les conseils des scientifiques.


ETa_6CdXgAAY5vQ.jpg

Josue KashamaJosue Kashama19 mars 20202min0

Le Président de la République démocratique du Congo renseigne que les mesures prises pour lutter contre le coronavirus peuvent subir de modification dans un sens comme dans l’autre. C’était lors de l’adresse à la nation ce mercredi 18 mars à cite de l’Union africaine.

A en croire le chef de l’État, la durée des mesures prises, pourrait être prolongée tout comme réduite. Cela se fera suivant l’évolution de cas dans la ville de Kinshasa, ville touchée par la maladie à Coronavirus en République Démocratique du Congo.

« Je rassure que La durée de ces mesures pourrait être modifiée dans un sens comme dans l’autre au regards de l’évolution de la maladie « , indique le chef de l’Etat.

Il en appelle au membre du gouvernement, aux leaders d’opinions et aux forces vives de la nations d’intensifier la campagne de sensibilisation sur mesures d’hygiènes contre la propagation du covid-19.

« J’ai instruit le gouvernement d’intensifier la campagne de sensibilisation par des medias de masse, les leaders d’opinion et le relais communautaire… Sur les mesures d’hygiènes et de prévention de la pandémie et l’attitude à adopter en cas de manifestation des symptômes. » a -il renchérit


IMG_20200314_121911.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi19 mars 20205min0

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a annoncé ce mercredi 18 mars 2020, 13 mesures urgentes de prévention contre le Covid-19, en tenant compte des conseils des scientifiques et en accord avec le Gouvernement, afin d’empêcher la propagation du Coronavirus et de la prise en charge des personnes affectées en République démocratique du Congo.

Concernant l’accès au territoire national :

  1. De suspendre, jusqu’à nouvel ordre, dès ce vendredi 20 mars 2020, tous les vols en provenance des pays à risque et des pays de transit. Seuls les avions et les navires cargos et autres moyens de transport frets seront autorisés à accéder au territoire national et leurs personnels soumis aux contrôles ;
  2. De reporter les voyages à destination de la République Démocratique du Congo de tous les passagers résidant dans les pays à risque jusqu’à nouvel ordre ;
  3. D’imposer à tous les passagers, à leur arrivée aux frontières nationales, de remplir une fiche de renseignements et de se soumettre, sans exception, à l’obligation de lavage des mains et du prélèvement de la température ;
  4. D’imposer une mise en quarantaine de 14 jours maximum à toute personne suspectée à l’issue du test de température, pour un examen approfondi et au besoin d’interner, dans les hôpitaux prévus à cet effet, les personnes qui seront testées positives ;
  5. De doter tous les postes d’entrée maritime, fluviale, lacustre et terrestre du territoire national du même dispositif de surveillance pour renforcer le contrôle des passagers en provenance de l’étranger ;
  6. De soumettre systématiquement les personnes en partance de Kinshasa vers les différentes Provinces de notre pays aux mesures de contrôle dans le but d’éviter la propagation de cette pandémie sur le reste de notre pays.

Pour les rassemblements dans le pays, peut importe les divers motifs, il est question :

  1. D’interditions de tous rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial ;
  2. La fermeture des écoles, des universités, des instituts supérieurs officiels et privés sur l’ensemble du territoire national à dater de ce jeudi 19 mars 2020 pour une durée de 4 semaines
  3. De suspendre tous les cultes pour une période de 4 semaines à compter de ce jeudi 19 mars 2020 ;
  4. De suspendre les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportif jusqu’à nouvel ordre;
  5. D’interdire, toujours jusqu’à nouvel ordre, l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants ;
  6. D’interdire, l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles. Les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnteurs;
  7. De prendre en charge aux frais du Gouvernement tous les cas testés positifs sur l’ensemble du territoire.

Signalons que le temps de ses mesures pourrait être modifiée dans un sens comme dans l’autre au regard de l’évolution de la pandémie. Et le chef de l’Etat insiste sur la prise de conscience de Congolais face à cette pandemie et les respects des mesures pris.


« Elles pourraient paraître impopulaires pour certains, mais il s’agit d’une urgence mondiale. C’est pourquoi, le Gouvernement a été instruit pour intensifier la campagne de sensibilisation sur les mesures d’hygiène, la prévention de cette pandémie et les attitudes à adopter en cas de manifestation des symptômes », souligne le chef de l’État.


205f99eb-48e7-4e58-8234-d7dc8c3243ef-2218-0000016c5ee7f8f6-1.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri17 mars 20203min

Dans une vidéo publiée sur twitter ce mardi 17 mars 2020, le président intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund a déclaré que la grogne insidieuse qui gangrène le parti résulte des détracteurs qui cherchent à déstabiliser le président de la République.

« Alors que nous avons déjà commencé le vaste chantier de redynamisation du parti avec comme une première étape Kananga et Tshikapa. Voilà qu’une main noire agit dans l’ombre pour tenter de nous diviser et de nous déstabiliser « , a-t-il déclaré dans une vidéo relayée sur twitter.

Il a déclaré que de l’argent circule, et qu’une guerre sans merci semble être déclaré contre l’UDPS pour la simple raison d’avoir fait des diverses déclarations relatives à la conservation du pouvoir le plus longtemps possible.

il a indiqué que ces agitateurs ne s’opposent pas à lui personnellement, ni au secrétaire général du parti mais plutôt au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

« Contrairement aux apparences, ce n’est pas ma personne qui est visée, ni celle du secrétaire général. Nos détracteurs ont reçu une mission de déstabiliser le président de la République en cherchant à fragiliser l’UDPS « , a déclaré Jean-Marc Kabund.

Le vice-président de l’Assemblée Nationale a par ailleurs exhorté les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social à demeurer ferme derrière leur seul et unique leader Félix Antoine Tshisekedi.

Rappelons que l’ultimatum de 72 heures donné au président intérimaire de l’UDPS par certaines cadre du parti, lui demandant de démissionner de son poste, a pris fin lunidi 16 mars 2020.

Dieu merci Liloko, stagiaire/Ifasic


0321d07c-68ab-40f5-884e-51bc2219f615-2156-00000159836b6647.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri17 mars 20203min

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda a annoncé lors de son discours d’ouverture de la session ordinaire de Mars, le lundi 16 mars, la mise en place d’une lutte implacable contre la corruption.

Elle a annoncé que l’Assemblée nationale fera de cette lutte son navire politique en vue d’incarner et promouvoir la bonne gouvernance en République démocratique du Congo et mieux satisfaire la population congolaise en la matière.

De ce fait, Jeanine Mabunda a déclaré que la chambre basse du parlement examinera parmi ses priorités, la proposition de lois modifiant et complétant le code pénal relatif à ce sujet.

Elle a indiqué que l’objectif visé est le renforcement des dispositifs répressifs et la mise en place d’un cadre institutionnel en amont destiné à prévenir ce fléau.

Outre, la représentante de la chambre basse a également allégué qu’au moment où s’est ouvert la session parlementaire, la chambre a enregistré 20 propositions de lois venant des députés dont certaines ont déjà été soumises au gouvernement pour ses avis éventuels.

Elle a cependant relevé que la corruption handicape le développement de la République démocratique du Congo, entraîne des violations des droits de l’homme, fausse le jeu des marchés publics et prive surtout les congolais du bas, au profil d’un club des puissants.

‘’Cette décision d’instaurer la lutte implacable contre la corruption sera une des priorités de la présente législature’’, a annoncé la présidente de la chambre basse du parlement, Jeannine Mabunda.

Kerene yala, stagiaire/Ifasic



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter