Dr-Muyemb-678x381-1.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi4 avril 20203min0

Après que les populations congolaises soient agitées (débats et colère des congolais) par les propos du docteur Jean-Jacques Muyembe sur le test du vaccin en RDC ( contenues dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux) le vendredi 03 Avril 2020, le coordonnateur de la riposte contre la pandémie du coronavirus au pays a précisé ce vendredi 04 Avril 2020, qu’il ne s’agirait pas de vacciner la RDC sans que ce vaccin ne soit testé au préalable en Amérique et ailleurs.

C’est dans une autre vidéo publiée dans la matinée du samedi 04 avril que le Docteur Muyembe dit apaiser la tension des Congolais en affirmant que le test du vaccin anti-Coronavirus a déjà commencé dans d’autres pays en dehors de l’Afrique.

“Mon intention en parlant du vaccin du COVID-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer le vaccin en RDC sans qu’il soit testé auparavant en Amérique et ailleurs. Des essais de vaccination ont déjà commencé dans ces pays notamment aux États-Unis et en Chine “, a déclaré Jean-Jacques Muyembe.

De ce fait, Il a tout de même rappelé que les vaccins contre des épidémies comme la rougeole ont toujours été testés ailleurs par exemple en Belgique, avant d’ajouter : “Je suis moi-même Congolais et ne permettait jamais d’utiliser les Congolais comme cobayes “.

Il y a lieu de souligner que docteur Muyembe ne nie pas ses propos mais calme la tension. Parlant de son intention, docteur Muyembe affirme que le vaccin atteindra la RDC après son essai dans des pays occidentaux notamment les États-Unis et la Chine.


.jpg

Josue KashamaJosue Kashama3 avril 20201min0

La coalition LAMUKA appel dans un communiqué rendu publique ce jeudi 02 avril, à la réduction drastique du train de vie de l’Etat et à la gestion transparentes des ressources traditionnelles qui doivent prioritairement être affectées à la lutte contre le covid-19

Signé par les 4 leaders de cette plateforme de l’opposition, JP Bemba, Moise Katumbi, Martin fayulu et Adolphe Muzitu; ce communiqué exige « toutes affaires cessantes », au gouvernement de procéder à l’achat d’appareils respiratoires en quantité suffisante pour répondre aux besoins des malades.

Toujours dans ce communiqué, LAMUKA demande à ce que les personnels de sante soient dotés de moyens de protection pour lui permettre d’éviter l’exposition au virus.

Cette coalition apporte leurs soutiens au Dr Muyembe et à l’ensemble des professionnels de santé en première ligne de la riposte contre ce virus. Elle encourage la population à respecter les mesures de barrières contre cette pandémie édictées par l’OMS



Josue KashamaJosue Kashama3 avril 20201min0

Le Secrétaire technique du comité multisectoriel de la Riposte contre le covid-19, le dr Muyembe Tamfum a réceptionné, ce jeudi à l’INRB un don d’une ambulance fait par fondation Widal.

C’est par une brève cérémonie de remise de clé de contact par le président de la fondation widal, Guy Loando que l’INRB s’est acquis une nouvelle ambulance. Ces deux engins serons utilisés dans la lutte contre le covid-19.

Pour le président de cette fondation, ces deux Ambulances vont « permettre de plus et mieux intervenir auprès des patients » .

Signalons que la RDC a franchi le cap de 100 personnes infectées avec un cumul de 123 cas confirmés depuis l’entrée de cette pandémie le 10 mars dernier.


3e9167b6-e0c9-4786-a8a8-013b4fcb029b-3659-0000023acd5d7fc8-1.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20203min0

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a annoncé ce jeudi 2 avril 2020 que la commune de la Gombe sera en confinement pendant 2 semaines, du 6 au 20 avril prochain.

‘’La commune de la Gombe est mise en quarantaine du 6 au 20 avril. Par conséquent, il est interdit la circulation des personnes dans la commune de la Gombe’’, a-t-il déclaré

Par contre, seule les personnes repris ci-dessous sont autorisées d’y accéder. l’équipe de la task force présidentielle, le personnel médical, les membres du secrétariat technique de la riposte, les services centraux et techniques des banques, des opérateurs de télécommunication, l’administration publique essentielle, le personnel essentiel des pharmacies, des fournisseurs d’Internet; société de télédistribution, sociétés de gardiennage, sociétés de livraison alimentaire à domicile, les industries agro-alimentaire, les industries spécialisées dans la fabrication des détergents, les agents des services techniques de la SNEL et de la Régideso, les agents de la salubrité, Kinshasa Bopeto, la presse, le personnel des chantiers, doivent être munis par les macarons délivrés par l’hôtel de ville. Les personnes malades et les femmes enceintes qui doivent se rendre à l’hôpital sont aussi autorisés à y circule

Le maire de la ville a également rassuré que pendant cette période, il n’y aura pas pénurie en denrées alimentaires.

Par ailleurs, le docteur Jean-Jacques Muyembe, chef du riposte du Coronavirus, avait indiqué lors d’une intervention faite à Kinshasa dans la même journée, qu’il estime que le confinement sera graduellement, quartier par quartier et un moment donné il se fera à une plus grande échelle

Pour rappel, la commune de la Gombe est considérée comme l’épicentre de la pandémie du Coronavirus dans la ville de Kinshasa.


cf6a4f8c-5379-4f2a-98e5-519af5a06249-2380-00000184d851aaca.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20202min0

La cellule de gestion des immeubles du gouvernement a annoncé dans une correspondance adressé aux autorités urbaines sous instruction du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilukamba, une opération de décontamination de l’immeuble du gouvernement, situé sur le boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe, épicentre du coronavirus dans la ville de Kinshasa.

Cette opération s’exercera durant 4 jours, du jeudi 02 au lundi 06 avril 2020.

« Consécutivement à l’instruction de son excellence monsieur le premier ministre, chef du gouvernement, relative à la décontamination de l’immeuble du gouvernement je me permet de vous signaler  que cette opération démarrera ce jeudi 02 avril et prendra fin le lundi 06 avril 2020″, Peut-on lire dans la note informative.

A cet effet, la cellule a demandé l’évacuation total de l’ensemble des agents pour faciliter ladite opération.

Compte tenu de l’urgence et la gravité de cette opération, il est confié aux personnels des cabinets, d’observer strictement cette mesure pour limiter la propagation du Covid19.


10049600-2f46-4284-bfee-569a611fc3db-2380-00000152284f3973.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20203min0

Le député national, Christophe Lutundula demande au gouvernement d’ouvrir une négociation avec la Chine afin de ravitailler le pays des matériels médicaux approprier et performant pour la prise en charge des patients.

Interrogé lors d’un échange ce 02 avril 2020, avec une antenne de la ville, Christophe Lutundula dit que c’est au cours d’une discussion que l’Etat congolais saura ce que veut le partenaire pour recevoir son implication dans l’actuelle crise sanitaire mondiale dont fait également face la République démocratique du Congo depuis le mois de mars dernier.

‘’il existe une base juridique dans ce sens là, et les possibilités financière sont là, Pierre Lumbi l’a dit au nom d’ensemble pour la république, et monsieur Moïse Ekanga qui suit la coopération avec la Chine l’a confirmé. C’est au cours de discussion que l’Etat congolais saura ce que demande le partenaire, et les négociations avec la Chine sont là’’, a-t-il dit.

Par ailleurs, il estime qu’ en ce qui concerne les resources internes et pour l’économie budgétaire, le gouvernement devra amorcer en déposit pour permettre de rectifier des affectations des ressources disponibles en faveur de ce programme d’importance vitale et plus que urgent.

Outre la négociation avec la Chine, Christophe Lutundula appelle le gouvernement à renoncer à la parafiscalité (prélèvement opéré sur les usagers par certains organismes économiques en vue d’assurer leur financement autonome), et à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains produits stratégiques pour permettre une diminution de prix pouvant rendre certains produits accessibles au plus grand nombre de la population kinoise.


img_4741.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20202min0

Le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a présidé dans la soirée de mercredi 01 Avril 2020 à la primature, la troisième réunion consécutive de la commission chargée d’assurer l’approvisionnement dans les grands centres de la ville de Kinshasa en denrées alimentaires de première nécessité.

Il a été question pour le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, de faire un point quotidien sur cette question essentielle en vue de parer à toute éventualité. Les membres de la commission ont passé en revue diverses possibilités et se sont accordés sur la solution qui consiste à alimenter Kinshasa à partir des Provinces du Kongo Central et du Kwilu.

Le Ministre de l’Agriculture, Jean-Joseph Kasongo Mukuta, a déclaré que conformément aux directives du chef du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba, la commission a passé en revue divers scénario avant de s’accorder sur cette question d’approvisionnement de la capitale en denrées alimentaires en cette période où le pays essuie les effets néfastes de la maladie à coronavirus (COVID-19). 

Pour rappel, cette commission en charge d’approvisionnement des grands centres, est composée des Ministres de l’Agriculture, des Transports et voies des communications, de l’Industrie, du Développement Rural, de la Ministre près le Premier Ministre, le Ministre des Petites et moyennes Entreprises, le Vice-ministre de l’Economie nationale ainsi que le Directeur de cabinet Adjoint à l’Ecofin du chef de l’Etat.


IMG-20200318-WA0042-1.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi2 avril 20201min0

Le nombre de cas contaminés au covid-19 ne cesse de grimper. Ce mercredi 01mars 2020 l’Institut national de recherche biomédical (INRB) a testé de nouveaux patients dont les résultats se sont révélés positifs ainsi que le décès de trois autres atteints succombé en cette même date.

Le bulletin du jour indique que le pays a enregistré 14 nouveaux malades dont 10 résidents à Kinshasa et un à Goma.

En outres, Kinshasa reste toujours en tête des provinces les plus touchées de la RDC avec 118 cas confirmés, suivi du Nord et Sud Kivu dont toute ont chacune 2 cas chacun et l’Ituri 1 cas. Le nombre total de contaminés dans l’ensemble du pays est de 123.


e05474eb-aeef-4d50-a511-fb5fac55ab65-392-000000302dc53342.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi1 avril 20201min0

La République démocratique du Congo passe désormais de 8 à 9 personnes mortes du Coronavirus, ce Mercredi 01 Avril 2020.

C’est une nouvelle révélée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un message publié sur son compte twetter relayé par l’Institut national de recherche Biomédicale(INRB).

L’identité du 9e décès n’a pas été révélée jusqu’à maintenant.

Rappelons que la RDC est à son 109 ème cas positif, 3 guéris et 09 décès provoqué par la pandémie du Coronavirus. Célà d’après le bulletin d’information de l’INRB du mercredi 01 Avril 2020.


8c3338d2-c597-4c9a-80f6-8a63caeda7a1-1901-000001166468ddef.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri1 avril 20202min0

L’hôpital général national de référence secondaire, clinique Ngaliema, l’un des hôpitaux soignant les personnes affectées par la maladie à Coronavirus à Kinshasa, ne possède qu’un seul respirateur pour la prise en charge des cas du Covid19. C’est ce que révèle son médecin directeur, le docteur Kongo Minga lors d’une interview faite ce mercredi 01 janvier 2020 à Kinshasa.

Il a indiqué au prélude de son intervention que, la clinique compte douze patients confirmés du coronavirus qui sont pris en charge par un personnel permanent à leur service.

N’étant pas prêt à faire face à la pandémie, il révèle le manque de respirateurs de réanimation, (un appareil médical d’assistance respiratoire) pour assurer un maintien adéquat aux malades qui souffrent d’insuffisance respiratoire.

« Nous n’avons pas été préparés face à cette pandémie. Les conditions dans nos hôpitaux sont telles que nous n’avons pas beaucoup de respirateurs. À la Clinique Ngaliema, nous n’avons qu’un seul respirateur fonctionnel« , a indiqué le docteur Kongo Minga.

Malgré le manque de respirateurs, ajoute-t-il, les réanimateurs sont là, et en maîtrisent également l’usage.

Par ailleurs, il dit avoir reçu les promesses du gouvernement, notamment celle du ministre de la santé, Eteni Longondo, d’équiper la clinique de deux respirateurs supplémentaires en attendant d’autres lots.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter