EUxpjo6WAAE0GoJ.jpg

Josue KashamaJosue Kashama6 avril 20202min0

La première dame de La RDC, Denise Nyakeru a offert, ce samedi 4 avril à travers sa fondation(FDNT), en partenariat avec UNPA et avec l’appui du Canada et de la Suède, 2 cliniques mobiles, des kits d’accouchement et des kits de réponse aux viols au Comité Multisectoriel de Riposte au COVID-19.

Ces équipements médicaux  ont été remis entre les mains du professeur Steve Ahouka en presence du ministre de la santé, Eteni Longondo. La cérémonie a eu lieu au siège de la fondation qui porte le nom de l’épouse du chef de l’Etat Felix Tshisekedi.

Ces cliniques multifonctionnelles permettront, en ce temps de crise sanitaire, de suivre des personnes asymptomatiques testées positives au covid-19, d’évacuer les malades même lorsqu’ils sont dans des coins reculés, ainsi que  les prélèvements ou des soins à domicile.

Dans sa mission de protéger  les femmes enceintes et les nouveau-nés face à cette maladie, La FDNT  a également remis, de manière anticipative, 5 kits d’accouchements individuels hygiéniques pour 1000 femmes enceintes.

Comme si cela ne suffisait pas, des Kits post viols capables de prendre en charge 152 survivantes, 5 kits de prise en charge des IST pour 1250 patients et 200 kits de dignité ont été offerts, en cette période ou une recrudescence de cas de violences sexuelles est constatée.

Prenant la parole, Denise Nyakeru Tshisekedi n’a pas manqué des mots pour remercier ses partenaires par qui est venu ce don. Elle appelle la population au strict respect des règles d’hygiène et promet de multiplier des actions pour lutter contre cette pandémie qui se vit dans le monde entier.


eeb86b30-d905-4f80-b8a2-a945c75763b7-1342-00000140d1eef4f5.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri5 avril 20203min0

Alors que la pandémie de pneumonie à coronavirus continue de progresser dans l’Europe comme partout ailleurs, le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo, David-Jolino Makelele, a révélé dans l’après midi du 04 mars 2020, devant la presse, qu’il est d’une immense difficulté pour le gouvernement congolais d’organiser en cette période, un rapatriement pour les compatriotes congolais bloqués à l’étranger.

Faute de conjoncture, et en raison de leur représentation dans divers pays et du nombre des concernés, le porte-parole du gouvernement a avoué que le pays n’a pas pour l’instant le moyen d’affréter un ou des avions pour la diaspora congolaise.

« J’avoue que nous n’avons pas les moyens pour l’instant de rapatrier les ressortissants Congolais bloqués à l’étranger, révèle le porte-parole du gouvernement.

‘’S’il faudrait organiser cette évacuation, en rassemblant tous les congolais bloqués à extérieur, il se poserait un problème de logistique extraordinaire’’, a-t-il poursuivi

Il a cependant indiqué que la la priorité reste les traitements des personnes locales touchées par le virus, qui jusqu’à ce stage manquent les respirateurs. » cette maladie qui ne nous a pas averti, nous a fait retrouver dans une situation où tout devient prioritaire. Et l’État doit faire un choix. Le choix d’avoir un respirateur plutôt que d’affréter un avion ».

Il rassure toute fois que le gouvernement a statué sur les cas des personnes qui ont été dans des missions en provinces qui ont des difficultés pour regagner Kinshasa, par exemple, « d’ici très peu de temps, une solution pourra être trouvée pour leur situation ».


IMG-20200404-WA0180.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi4 avril 20201min0

Rachel Bandubola, sécretaire particulière et la soeur de la ministre de l’Economie, Acacia Bandubola est décedée la nuit de vendredi 03 à samedi 4 Avril 2020 à Kinshasa, suite au covid-19. Elle est parmi le 3 cas de décès que la RDC a enrigistré la nuit du 3Avril 2020.

Ceci est le deuxième décès qui frappe la famille de la ministre de l’Economie après celui de son dircaba qui fût son grand frère et membre du gouvernement mort du coronavirus, d’après des sources proches de la famille.

Cependant, la RDC a déjà enregistré 148 cas testés positifs, 46 cas en bonnes évolutions, 3 guéris et 16 décès, selon le rapport de l’INRB, rendu public le vendredi 03 Avril dernier.


3e9167b6-e0c9-4786-a8a8-013b4fcb029b-3659-0000023acd5d7fc8-1.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20203min0

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a annoncé ce jeudi 2 avril 2020 que la commune de la Gombe sera en confinement pendant 2 semaines, du 6 au 20 avril prochain.

‘’La commune de la Gombe est mise en quarantaine du 6 au 20 avril. Par conséquent, il est interdit la circulation des personnes dans la commune de la Gombe’’, a-t-il déclaré

Par contre, seule les personnes repris ci-dessous sont autorisées d’y accéder. l’équipe de la task force présidentielle, le personnel médical, les membres du secrétariat technique de la riposte, les services centraux et techniques des banques, des opérateurs de télécommunication, l’administration publique essentielle, le personnel essentiel des pharmacies, des fournisseurs d’Internet; société de télédistribution, sociétés de gardiennage, sociétés de livraison alimentaire à domicile, les industries agro-alimentaire, les industries spécialisées dans la fabrication des détergents, les agents des services techniques de la SNEL et de la Régideso, les agents de la salubrité, Kinshasa Bopeto, la presse, le personnel des chantiers, doivent être munis par les macarons délivrés par l’hôtel de ville. Les personnes malades et les femmes enceintes qui doivent se rendre à l’hôpital sont aussi autorisés à y circule

Le maire de la ville a également rassuré que pendant cette période, il n’y aura pas pénurie en denrées alimentaires.

Par ailleurs, le docteur Jean-Jacques Muyembe, chef du riposte du Coronavirus, avait indiqué lors d’une intervention faite à Kinshasa dans la même journée, qu’il estime que le confinement sera graduellement, quartier par quartier et un moment donné il se fera à une plus grande échelle

Pour rappel, la commune de la Gombe est considérée comme l’épicentre de la pandémie du Coronavirus dans la ville de Kinshasa.


img_4773-1-2-1280x1280.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20203min0

L’appel du président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshekedi, quant à la mise en place d’une caisse de solidarité nationale dénommée Fond National de Solidarité Contre le Coronavirus, semble visiblement s’ancrer chez certaines personnalités politiques.

C’est ce que démontre la sénatrice Francine Muyumba, et L’Ambassadeur itinérant du président de la république, Banza Maloba Dany qui ont respectivement à travers des notes informatives renoncé à leur émoluments.

Francine Muyumba indique que cette situation sanitaire dans laquelle est butée le pays, n’est pas seulement l’affaire du gouvernement, mais l’affaire de tous. Elle appelle de ce fait, à une contribution collective pour se défaire du Coronavirus. ‘’contribuons tous’’ soutient la sénatrice, ajoutant que nous devons voir tous ceux qui gagnent quelque chose sur le sol congolais de contribuer.

‘’Chacun s’occupe de ses problèmes dans le monde actuellement dû au COVID19 et nous ne devons compter sur personne en ce moment’’, a-t-elle déclaré

Elle propose en outre, le retrait d’une somme sur chaque achat des unités chez Vodacom, Airtel, Orange et autres réseaux.

Pour sa part, Banza Maloba Dany, L’Ambassadeur itinérant du président de la république, a instruit son cabinet dans une correspondance, à renverser son salaire intégral dans la cellule de lutte contre le coronavirus.

‘’Je renonce intégralement à mes émoluments en tant qu’Ambassadeur itinérant du chef de l’état à compter du mois d’Avril 2020 et ce jusqu’à la fin de la pandémie’’ a-t-il déclaré

il a appelé à une union et un effort commun et interne pour soutenir l’initiative qu’à lancer le chef de l’état. Il indique en marge de sa correspondance, il nous est difficile de nous reposer sur nos lauriers et d’attendre l’aide internationale

Selon lui, cet oeuvre va dans le cadre de l’unité, de l’exemplarité et d’un soutien civique au comité du lutte contre la riposte du coronavirus dirigé par le docteur Jean-Jacques Muyembe.


10049600-2f46-4284-bfee-569a611fc3db-2380-00000152284f3973.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20203min0

Le député national, Christophe Lutundula demande au gouvernement d’ouvrir une négociation avec la Chine afin de ravitailler le pays des matériels médicaux approprier et performant pour la prise en charge des patients.

Interrogé lors d’un échange ce 02 avril 2020, avec une antenne de la ville, Christophe Lutundula dit que c’est au cours d’une discussion que l’Etat congolais saura ce que veut le partenaire pour recevoir son implication dans l’actuelle crise sanitaire mondiale dont fait également face la République démocratique du Congo depuis le mois de mars dernier.

‘’il existe une base juridique dans ce sens là, et les possibilités financière sont là, Pierre Lumbi l’a dit au nom d’ensemble pour la république, et monsieur Moïse Ekanga qui suit la coopération avec la Chine l’a confirmé. C’est au cours de discussion que l’Etat congolais saura ce que demande le partenaire, et les négociations avec la Chine sont là’’, a-t-il dit.

Par ailleurs, il estime qu’ en ce qui concerne les resources internes et pour l’économie budgétaire, le gouvernement devra amorcer en déposit pour permettre de rectifier des affectations des ressources disponibles en faveur de ce programme d’importance vitale et plus que urgent.

Outre la négociation avec la Chine, Christophe Lutundula appelle le gouvernement à renoncer à la parafiscalité (prélèvement opéré sur les usagers par certains organismes économiques en vue d’assurer leur financement autonome), et à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains produits stratégiques pour permettre une diminution de prix pouvant rendre certains produits accessibles au plus grand nombre de la population kinoise.


img_4741.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri2 avril 20202min0

Le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a présidé dans la soirée de mercredi 01 Avril 2020 à la primature, la troisième réunion consécutive de la commission chargée d’assurer l’approvisionnement dans les grands centres de la ville de Kinshasa en denrées alimentaires de première nécessité.

Il a été question pour le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, de faire un point quotidien sur cette question essentielle en vue de parer à toute éventualité. Les membres de la commission ont passé en revue diverses possibilités et se sont accordés sur la solution qui consiste à alimenter Kinshasa à partir des Provinces du Kongo Central et du Kwilu.

Le Ministre de l’Agriculture, Jean-Joseph Kasongo Mukuta, a déclaré que conformément aux directives du chef du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba, la commission a passé en revue divers scénario avant de s’accorder sur cette question d’approvisionnement de la capitale en denrées alimentaires en cette période où le pays essuie les effets néfastes de la maladie à coronavirus (COVID-19). 

Pour rappel, cette commission en charge d’approvisionnement des grands centres, est composée des Ministres de l’Agriculture, des Transports et voies des communications, de l’Industrie, du Développement Rural, de la Ministre près le Premier Ministre, le Ministre des Petites et moyennes Entreprises, le Vice-ministre de l’Economie nationale ainsi que le Directeur de cabinet Adjoint à l’Ecofin du chef de l’Etat.


IMG_20200327_224813_608.jpg

Sarah MukundiSarah Mukundi31 mars 20201min0

La RDC au travers l’équipe de riposte contre le coronavirus, a annocé ce mardi 31 Mars 2020, 11 nouveaux cas positifs qui fait monter le nombre de 98 à 109 cas testés positifs. Ceci ne visiblement pas une très bonne nouvelle pour la République démocratique du Congo qui vient de franchir la barre de 100 en ce qui concerne la pandemie Coronavirus.

En outres, notons que la journée de ce mardi, le docteur Jean Jacques Muyembe annonçait que la semaine prochaine le nombre des contaminés va prendre de l’ascenseur.

Rappelons cependant que la RDC compte maintenant 109 cas positifs enregistrés de la pandémie, 3 gueris et 8morts. Ce pays vient d’atteindre la ligne rouge du Coronavirus.


70d85383-a6e5-46ae-a446-1ac4d65b450b-2789-000001d9852eb63e.jpg

Richard MusafiriRichard Musafiri31 mars 20203min0

Le député national, Delly Sesanga, président du parti politique Envol, a décidé dans un communiqué officiel, publié ce mardi 31 mars, de renoncer intégralement à ses émoluments d’avril jusqu’en décembre 2020. Décision allant dans le cadre de solidarité et de soutien à la lutte contre la pandémie de Coronavirus.

‘’J’ai décidé dans un élan de solidarité avec la population congolaise, et de soutien à l’équipe contre la riposte, de renoncer intégralement à compter du mois d’avril jusqu’à la fin de l’année 2020, au bénéfice de mes émoluments de député national, et je m’engage à en réserver directement le produit à la cellule de la lutte contre le coronavirus, dirigé par le docteur Jean-Jacques Muyembe’’, peut-on lire dans sa déclaration de solidarité sur la contribution à lutter contre l’épidémie coronavirus.

Il indique que sa contribution sera orienté notamment à :

• L’acquisition d’une ambulance pour soutenir la mobilité des équipes qui sont appelées pour accéder aux cas signalés en vue des prélèvements pour les examens et aux malades pour leur suivi dans les différents sites de localisation dans la ville de Kinshasa;

• l’approvisionnement en bouteilles d’oxygène en appui aux malades présentant des complications et nécessitant des soins appropriés.

Outre le député Delly Sesanga, la senatrice Neferiti Ngudianza Bayokisa a également décidé de consacrer 30% de ses émoluments pour les 3 prochains mois au Fonds national de solidarité contre le Coronavirus.

‘’Je vous autorise à prélever 30% de mes émoluments pour les 3 prochains mois à réserver dans ladite caisse dès que le modalité de son fonctionnement seront fixées. Ça sera ma modeste contribution à cet effort commun pour le soutien à notre peuple’’, a-t-elle décidé.


EUXVQW1WsAI_FMT-2.jpg

Josue KashamaJosue Kashama31 mars 20202min0

Le ministre nationale de l’e

Enseignement primaire, secondaire et technique(EPST), Willy Bakonga a mis, à la disposition des écoliers finalistes, les enseignement télévisés, sur la chaine de l’éducation (educ tv) pour la révision des cours à la maison.

Une première en RD Congo, Cette innovation vient dans le but d’occuper et de préparer les élèves finalistes, en confinement pour cause de la pandémie du covid-19, aux épreuves de l’enafep et de l’exétat.

Les cours à l’intention des élèves de l’école primaire se dispensent les avants midi et pour ceux de l’école secondaire, après midi. Les branches enseignés sont: le français, les Mathématiques et la culture générale.

Le site où l’application de l’éducation (vodaeduc.vodacom.cd) servira d’une solution palliative pour la révision à ceux qui seront dans l’impossibilité de suivre la télévision. « cela est consultable à 0 crédit« , a souligné le ministre de tutelle sur son compte twitter.

Rappelons que le Chef de l’Etat avait ordonné, dans son adresse du 18 mars, la fermeture des écoles pour une durée de 4 semaines afin freiner la propagation de la pandémie du covid-19 qui se vit en RDC.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter