BREAKING NEWS
les-femmes-kasaïennes-1280x960.jpeg

La RédactionLa Rédaction22 novembre 20184min00

L’organisation Le Renouveau Kasaïen, en sigle LRK, a procédé le dimanche 18 novembre dernier à la remise d’une somme de 1200 dollars américains aux douze femmes originaires de l’espace du Grand Kasaï habitant à Kinshasa. Cette action s’inscrit dans la vision sociale de cette association qui se préoccupe des conditions de vie des familles congolaises et plus particulièrement des familles Kasaïennes.

La population cible est celle des femmes Kasaïennes à faible revenu qui exercent un petit commerce pour subvenir aux besoins de leurs familles. Cette aide permettra aux bénéficiaires d’augmenter leur capacité financière pour faire face aux difficultés matérielles auxquelles elles sont confrontées dans l’éducation de leurs enfants.

La remise de cette somme d’argent a été faite par Monsieur Jeff CIAMALA le Coordonnateur adjoint du LRK qui réside dans la commune de Vilvoorde en Belgique. Cette action a été rendue possible par le soutien de l’Ong flamande VRIS de la commune de Vilvoorde. Le LRK a l’ambition de pérenniser ce projet qui se réalisera par phases en fonction de l’identification des femmes kasaïennes sur toute l’étendue de notre pays la République Démocratique du Congo. Le coût total de la première phase de ce projet est de 2000 dollars dont la première tranche de 1200 dollars a été affectée pendant le séjour du Coordonnateur adjoint du LRK à Kinshasa. Le projet se poursuivra avec l’arrivée prochaine à Kinshasa de Monsieur Victor DIELA le Coordonnateur national du LRK.

Dans son allocution, Monsieur Jeff CIAMALA a exhorté les mamans kasaïennes à se prendre en charge et à s’approprier ce projet afin que celui-ci puisse se développer à grande échelle pour profiter à un grand nombre des familles kasaïennes. Monsieur Jeff CIAMALA a également insisté sur le caractère pédagogique de ce projet qui consiste à entretenir la solidarité entre les kasaïens. Il a aussi informé l’assistance que le LRK détient, à Bruxelles, un stock de deux tonnes des vêtements pour enfants, femmes et hommes ; des chaussures et accessoires vestimentaires pour venir à l’aide aux victimes des massacres du phénomène Kamwina Nsapu au Grand Kasaï. Les démarches pour l’acheminement de ces colis humanitaires au Kasaï sont en cours. Un autre projet consiste en une chaîne de solidarité médicale qui amènera au Kasaï une équipe des médecins belges et des médecins kasaïens résidant en Belgique pour des consultations et des traitements gratuits des différentes pathologies aux populations les plus démunies.

Le Renouveau Kasaïen LRK est un mouvement citoyen politico-social qui se veut un lieu d’union, de convergence et de reconstruction de l’espace du Grand Kasaï. Le Renouveau Kasaïen regroupe les filles et les fils de l’espace du Grand Kasaï de différents horizons : associations culturelles kasaïennes, de la société civile, des partis politiques, des élites kasaïennes, des notables et des hommes de métiers sans discrimination de sexe, d’appartenance politique et ni d’obédience philosophique.


satéllite-1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA21 novembre 20181min00

Le satellite Mohammed VI-B a été fabriqué par Thales Alenia Space qui a fourni la charge utile, y compris l’instrument optique, le sous-système de transmission d’images et le segment terrestre destiné au traitement et à la production des images. Airbus s’est chargé de son intégration et de la fourniture de la plate-forme et du segment sol pour la planification des missions et le contrôle.

Le satellite Mohammed VI-B est le second satellite lancé dans l’espace par le Maroc. Complémentaire au premier, le Mohammed VI-A, ils permettront conjointement une couverture plus rapide des zones d’intérêts. La fabrication des deux satellites est estimée à 600 millions d’euros, entièrement financés par le Maroc via plusieurs administrations, notamment l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie.

Avec le Mohammed VI-B, le Royaume du Maroc devient ainsi le troisième pays du continent africain à jouir de deux satellites opérationnels, après l’Egypte et l’Afrique du Sud.


carburant-station-service-2508-600px-1132x670.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA19 novembre 20181min00

Pour la cinquième fois depuis le début de cette année, le prix du carburant à la pompe vient de connaitre encore une majoration depuis ce dimanche 18 novembre  2018.

L’arrêté ministériel portant fixation de la nouvelle structure de prix des produits pétroliers  signé par le ministre d’État en charge de l’Économie nationale, Joseph Kapika renseigne  que le   litre du carburant  a subit une augmentation de 130 francs congolais à la pompe soit  6,162%.

Ceci concerne uniquement les zones Ouest et Nord du pays.


unikin-manifesttaions-etudiants-250118-800px.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA16 novembre 20181min00

Une manifestation contre la grève des professeurs de l’UNIKIN s’est transformé en altercation entre étudiants et la Police ce vendredi 16 novembre. D’après la police, deux étudiants en faculté de la science sont morts par balle perdu. Et d’après les étudiants de  l’UNIKIN il y a eu trois morts.

Depuis son compte Twitter, le candidat président de la Coalition Lamuka, Martin Fayulu a déploré les carences de l’appareil sécuritaire de la police Congolaise à accomplir sa mission de paix dans l’espace éducatif.

« Mes pensées vont aux familles des victimes du drame survenu à l’UNIKIN. Celui-ci relève d’un usage excessif et disproportionné de la force et expose, une fois de plus, les carences de l’appareil sécuritaire en RDC. Je tiens à rappeler aux forces de l’ordre leur mission régalienne», a-t-il déploré.

D’après le Commissaire divisionnaire adjoint de la Police Sylvano Kasongo, le policier qui a tiré sur l’un de deux étudiants décédés a été mis aux arrêts et sera déféré à l’auditorat militaire.


unikin-vives-tensions.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA16 novembre 20181min00

Dans un communiqué de presse parvenu à kinshasatimes.cd, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ)  condamne l’emploi des ‘’ armes létales, les actes d’atteinte à l’intégrité physique et d’extorsion de plusieurs effets des étudiants commis par certains policiers ‘’ lors de la répression des  manifestations contre la grève des professeurs organisées par  les étudiants de l’Université de Kinshasa ce vendredi 16 novembre 2018.

Elle demande par ailleurs au Gouvernement de retirer les policiers positionnés devant l’UNIKIN et de mener une enquête judiciaire crédible, pour « identifier les auteurs de ces actes graves ».

Au moins trois étudiants ont été tués à balles réelles  en l’espace de deux jours par les forces de l’ordre  alors qu’ils prenaient part  aux manifestations contre la grève des professeurs qui perdure depuis près de deux mois.


cenco-696x4641-1024x682.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 novembre 20181min00

Sur Top congo ce vendredi 9 novembre, l’abbé Jean-Marie Bomengola, chargé de la communication de la Commission épiscopale nationale du Congo  (CENCO) a annoncé la tenue du 20 au 22 novembre de l’Assemblée plénière extraordinaire en RDC.

A la question sur le processus électoral en RDC, l’abbé Jean-Marie Bomengola répond que : « les évêques n’ont pas mandat d’évaluer le processus électoral. Ils vont émettre leurs avis comme tous citoyens. Mais, comme corps épiscopal, ils vont essayer de faire le tour des problèmes du pays »

La CENCO espère, poursuit-il, que les élections se déroulent conformément à l’accord de la Saint-Sylvestre. Au cours cette Assemblée, les évêques « Attendent vont sûrement donner leur avis » sur le processus électoral et la tenue des élections du 23 décembre.


jed.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA2 novembre 20182min00

Ce 2 novembre, le monde entier célèbre la journée internationale pour la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

L’organisation Journaliste En Danger (JED) à Kinshasa, a dénombré, à cette occasion, les 121 cas d’atteintes à la liberté de la presse en RDC durant l’année 2018. Le JED indique que « Kinshasa bat le record de nombre de violation, soit 54 dont 20 interpellations de Journalistes et 16 pressions administratives, judiciaires ou économiques sur les chevaliers de la plume et du micro ».

Selon Tshivis Tshivuadi, secrétaire général du JED, le contexte de vive tension qui caractérise le processus électoral, accroît la menace sur la prédation de liberté de presse si aucune mesure n’est prise afin de faire respecter ce droit fondamental, garantit par la Constitution.

Le JED a recensé de «prédateurs de la liberté de la presse» en RDC dont certains hommes politiques figurent dans la liste. Et affirme mettre sur la place publique les noms de ces «bourreaux» pour lutter contre l’impunité de ces crimes et d’autres abus commis contre les journalistes.

Les voix des journalistes s’élèvent en ce jour pour dénoncer l’impunité contre la liberté d’expression en RDC, et partout ailleurs.


fridolin.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA1 novembre 20181min00

Le Pape François vient de confirmer ce jeudi 01 novembre Fridolin Ambongo comme archevêque de Kinshasa depuis le Vatican. Il remplace ainsi Laurent Monsengwo qui demeure cardinal d’émérite en République Démocratique du Congo et membre du conseil des neuf cardinaux qui conseillent le Pape dans le gouvernement de l’Église.

Ce ressortissant de Mbandaka-Bikoro, occupait la responsabilité d’archevêque coadjuteur de Kinshasa à côté de Laurent Monsengwo. Il est né le 24 janvier 1960 à Boto dans le diocèse de Molegbe, et devenu prêtre le 14 août 1988 à Mbandaka.


atelier-ceni.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA22 octobre 20182min00

Un atelier pédagogique d’harmonisation a été lancé ce lundi 22 octobre à Kinshasa par le bureau de la CENI  en vue de garantir la bonne qualité de la série  de formation  des agents électoraux.

« Aujourd’hui nous lançons l’atelier pédagogique que nous appelons l’harmonisation, ou  tous les concepteurs et procéduriers sont entrain d’harmoniser et de valider les programmes et les procédures pour la cascade qui vient de démarrer et qui va se terminer le 21 décembre » a dit Onesim Kukatula, rapporteur adjoint et chargé de la formation à la CENI.

En  prévision de l’organisation des scrutins combinés prévus le 23 décembre prochain, la CENI a programmé une cascade de formation qui doit aboutir à ‘’former le personnel nécessaire pour travailler dans les Bureaux de Vote et de Dépouillement (BVD) et les Centres Locaux  de Compilation de Résultats (CLCR)’’.

Il faut noter que les 40 consulteurs et procéduriers prendront trois jour pour harmoniser le procédure après cela viendra la cascade de niveau 1, 2 et 3 qui ‘’renforcera les connaissances sur les procédures de vote, de dépouillement et de compilation des résultats , notamment sur le remplissage des fiches et l’utilisation de la machine à voter et assurera le renforcement des compétences sur l’éthique et déontologie d’au moins 431679  agents électoraux qui travaillerons dans les Bureaux de Vote et de Dépouillement (BVD) et les Centres Locaux  de Compilation de Résultats (CLCR) pour toutes la république’’


la-station-essence-total-situee-boulevard-gustave-andre-a-valence-a-ete-attaquee-hier-jeudi-vers-20h30-photo-architotalves-dl-stephane-marc-1508313090-1280x900.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA1 octobre 20181min00

Le prix du carburant à la pompe vient d’être revu à la hausse pour la quatrième fois depuis le début de cette année sur toute l’étendu du territoire national.

Dans un communiqué signé par le ministre de l’économie, Joseph Kapika, ce dimanche 30 septembre, il est indiqué que le prix du litre de l’essence passe de 1980 Franc congolais (F C) à 2110 FC et celui du gasoil de 1970 FC à 2100 FC.

Selon Joseph Kapika, ‘’les prix du baril qui est en augmentation à travers le monde et le taux de change’’ justifient cette majoration.

La population et les conducteurs stupéfaits  espèrent  que le nouveau tarif n’affectera pas encore le prix du transport en commun.