BREAKING NEWS
17. juillet 2018 ConnexionFrKT SERVICES
Kinshasa20/29°C
VC-vs-SB.jpeg

La RédactionLa Rédaction30 juin 20182min00

A l’issue du match V.club contre Sanga Balende qui a eu lieu le 27 juin au stade Kashala Bonzola, un cas de décès a été enregistré. Bekin Kalonji, la quarantaine révolue et habitant les environs du stade, est allé soutenir sa chère équipe Sanga Balende. Il a piqué une crise. Et il en est mort sur place. Son corps a été évacué du stade par les agents de la croix-rouge et est présentement gardé à la morgue Notre dame.

Selon des sources proches de sa famille, le gérant de l’hôtel Métropole avait parié une importante somme d’argent et une moto pour la victoire de Sanga Balende. La perte du match par son club a entraîné la perte de sa moto et de son argent. D’où le choc.

A en croire des sources concordantes, deux autres personnes auraient également succombé à l’issue de cette rencontre. Contactés à cet effet, les responsables du stade se sont réservés de tout commentaire au sujet de ces deux autres cas de décès.

La défaite des rouges et ors a laissé les supporters dans l’émotion et dans la colère. Le score de 1-0 ne les a pas du tout arrangés. Leur équipe a finit la phase allée du championnat de la première division de la RDC en tête du classement en battant aussi V-Club à Kinshasa sur le score de 2 buts à zéro. L’espoir d’une victoire était gigantesque chez les supporters pour ce match retour. Mais hélas !

Cependant, il faut signaler qu’ils se sont bien comportés avant, pendant et après la rencontre. Pas de casse, ni de jeu de projectile, tout s’est passé dans le calme.

De Mbujimayi, Ronsard Luabeya


prague.jpg

Adèle Ngoy NdombeAdèle Ngoy Ndombe29 mai 20181min00

Le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères et intégration régionale Léonard She Okitundu et l’ambassadeur du Japon en République démocratique du Congo, Hiroshi Karube ont signé un accord  lundi 28 mai 2018 autorisant la construction à Kinshasa d’un gymnase  sur un financement  à hauteur  de 13,28 millions de dollars américains.

Cette action s’inscrit dans le but de contribuer à la promotion des arts martiaux japonais et au développement de la RDC à travers la formation des jeunes.

« La fortification du corps, le raffermissement de l’esprit, la maîtrise de soi et le respect d’autrui, sont là les caractères marquants des arts martiaux japonais », a  déclaré l’ambassadeur Hiroshi Karube.

Ce financement entre dans le cadre de l’initiative « Sports pour Demain »  lancé par le premier ministre japonais Shinzo Abe.  Le diplomate japonais à Kinshasa souhaite quant à lui  que ces travaux de construction prennent fin d’ici juin 2020 en vue de permettre aux athlètes congolais de prendre part la même année aux jeux olympiques et paralympiques de Tokyo.


afobe-benik-100617-800px.jpg

Patrick MbalaPatrick Mbala28 mai 20181min00

A port Harcurt, la sélection de la République démocratique du Congo a tenu en échec les nigérians ce lundi 28 mai lors d’un match amical entre les deux nations en perspective de la coupe du monde de football que disputera le Nigeria au mois de juin prochain.

Les congolais ont accroché les super eagles par un score nul (1-1) alors qu’ils pouvaient faire plus que mal à leurs hôtes. Ayant encaissé un but dès la quatorzième minute, les léopards ont multiplié les occasions sans pour autant conclure durant le reste de la première partie.

LIRE AUSSI : Football : maintenue, la rencontre amicale RDC-NIGERIA sous haute surveillance à cause d’Ebola

Les poulains de Florent Ibenge ont répliqué à 12 minutes de la fin du match par un coup de pied arrêté transformé par l’attaquant du TP Mazembe Ben Malango. Un but partout, ce sera le score finale de cette rencontre au cour de laquelle le technicien congolais a aligné à plus de 90% les joueurs locaux appuyés par  Benick Afobe et Paul-José Mpoku.


Leopards-RDC-vs-Tunisie.jpg

La RédactionLa Rédaction22 mai 20182min00

La rencontre amicale de football prévue lundi 28 mai, entre les super eagles du Nigeria et les léopards de la République démocratique du Congo aura bel et bien lieu malgré les risques de contamination de l’épidémie de la fièvre Ebola qui a déjà fait une dizaine de victimes en RDC, selon l’annonce de ce lundi de Monsieur Solomon Dalung, ministre nigérian de la santé.

Les Super Eagles croiseront le fer avec les Léopards de la RD Congo à Port Harcourt, en préparation de la Coupe du monde de football Russie/2018.  Lors d’un point de presse ce 21 mai 2018, après un entretien avec le président du Nigéria, Muhammadu Buhari à Abuja  le ministre nigérian de sport a rassuré que son pays «affrontera en match amical la République démocratique du Congo ». Mais des «strictes mesures» seront prises.

«L’équipe RD congolaise effectuera un voyage  par un vol spécial, tous les joueurs et les membres du staff, a précisé le ministre,  seront contrôlés à leur départ de la RDC et le seront à leur arrivée au Nigeria».

L’épidémie d’Ebola est réapparue en république démocratique du Congo depuis le 8 mai dernier selon le gouvernement congolais. Elle s’est depuis propagée dans une des villes urbaines du pays. Pour contenir l’épidemie, l’Organisation Mondiale de la Santé ainsi que le gouvernement congolais ont commencé  ce lundi une campagne de vaccination à Mbandaka, la ville la plus importante de la province de l’Equateur.

Dieudonné Sandeke


TP_MAZEMBE_ONZE_071210.jpg

La RédactionLa Rédaction15 mai 20182min00

Dans le cadre des deuxièmes journées des phases des pools de la ligue des champions africaine et de la coupe de la confédération africaine, la République démocratique du Congo sera représentée respectivement par le TP Mazembe et l’AS V-Club.

C’est depuis samedi 12 mai dernier que le TP Mazembe séjourne à El Jadida (Maroc) où il sera reçu par le club local de Difaâ Hassani El Jadida. Les deux équipes du groupe B de la ligue des champions-CAF s’affronteront ce mardi 15 mai au stade Ben Ahmed El Abdi.

Le trio arbitral sera dirigé par le Botswanais Joshua Bondo aux côtés du Lesothan, Souru Phatsoane et du guinéen, Sidiki Sidibé.

Les Corbeaux qui ont remporté la première manche (4-1) face à l’Entente sportive de Sétif (Algérie), veulent rester dans cet élan. De son côté, le technicien  des corbeaux reste confiant mais souligne que la rencontre de ligue des champions reste toujours disputée.

De son côté, l’AS V-club tentera de faire un résultat contre Asec Mimosas de la Côte d’Ivoire. Le match de la seconde journée- groupe A de la coupe de la confédération-CAF aura lieu mercredi 16 mai au stade des martyrs de Kinshasa.

Et pour cette rencontre, la CAF a fait confiance au trio arbitral tunisien : Youssef Essrayri en sera au centre.

Soulignons qu’à la première journée, face à Raja Athletic club de Casablanca(Maroc), V.Club avait réalisé un nul vierge de zéro but partout.

Dieudonné Sandeke


Constant-Omari.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya20 avril 20182min00

Placés en garde à vue le mardi 17 avril dernier, les deux vice-présidents de la Fédération congolaises de football association(Fécofa), Roger Bondembe et Théobald Binamungu ainsi que le secrétaire général au sport, Barthelemy Okito ont été libérés jeudi 19 avril. L’un des avocats des prévenus dénonce une « procédure biaisée » et un manque de preuves.

Le président de la Fécofa, Constant Omari libéré un jour plus tôt (mercredi 18 avril) pour raisons de santé ainsi que ces trois responsables sportifs sont interdit de quitter le pays. Selon l’avocat de la défense, Me Emmanuel Kande, ils doivent être disponibles à tout moment pour répondre aux préoccupations du magistrat.

Sur ce, la Ligue national de football (Linafoot) qui avait suspendue le championnat national pour soutenir le président de la Fecofa et ses collaborateurs a annoncé la reprise de ses activités.

Soupçonnés de détournements des fonds destinés aux équipes de football de la RDC, les quatre hauts responsables du football congolais  avaient été interpellés mardi dernier par les services du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi.


images.jpg

La RédactionLa Rédaction20 avril 20183min00

Le ministre de sport et loisir Papy Nyango s’est exprimé sur l’interpellation  de 4 dirigeants du football congolais, notamment le président de la Fédération congolaise de footbal Constant Omari  pour détournement de plus ou moins un million de dollars américains. Et le ministre veut que la justice aille encore plus loin avec ces interpellations pour permettre aux congolais de quantifier le coût de la promotion du football en RDC et d’autres disciplines.

« Parler d’un million de dollars, c’est éviter la vraie question. La vraie question est, depuis le premier janvier 2018 jusqu’aujourd’hui, combien nous coûte le sport ? Est-ce un million ? Non c’est beaucoup plus. Pour quel résultat ? Le congolais doit savoir combien nous coûte la promotion de telle ou telle autre discipline, notamment le football »., a-t-il déclaré à la presse.

Selon lui, le moment est bien choisi pour lancer le débat sur le financement du football congolais : « C’est une question bien lancer, un débat très ouvert et à ce débat chaque congolais est appelé à donner son point de vue : Le ministre (de sport) qui engage les fonds dans le cadre de la ligne de crédit mis à sa disposition doit répondre et chacun doit mettre la main à la patte y compris les politiques et les non politiques ».

Le ministre Papy Nyango a déjà fait parlé de lui lors d’un match amical programmé en Tanzanie entre les Léopards de la RDC l’équipe nationale tanzanienne en jugeant la facture de cette rencontre exorbitante. Il s’est accroché sur ce point avec le président de la FECOFA Constant Omari. Des accrochages qui ont été aussi remarqués suite aux divergences sur la facture des préparations des Léopards U17 et U20 pour les prochaines compétitions.

Hier jeudi, le ministre de sport Papy Nyango devait se présenter au parquet de Matete avec des documents qui doivent faciliter aux juges l’instruction du dossier.


Linafoot-1.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya18 avril 20181min00

La ligue nationale de football (Linafoot) a annoncé la suspension de toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre et n’autorise qu’à “titre exceptionnel” que le déroulement des rencontre programmés ce mercredi 18 avril.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi, la Linafoot révèle que cette décision est prise par solidarité avec le président de la Fédération congolaise de football association(Fecofa) Costant Omari et de ses deux vice-présidents « humiliés et privés injustement de leur liberté », souligne le communiqué.

Constant Omari est détenu depuis mardi au parquet général de Kinshasa-Matete. Il a été interpellé avec ses deux vice-présidents Théobald Binamungu et Roger Bondembe par les services du conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi qui les soupçonnent de détournements de fonds destinés aux équipes de football de la RDC.


constat-omari_fecofa_can_fifa_rdc_léopards_eventsrdc.com_.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya18 avril 20181min00

Quatre hauts responsables sportifs sont détenus depuis mardi 17 avril au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Matete. Il s’agit de Constant Omari ; Théobald Binamungu, Roger Bondembe respectivement Président, 2ème vice-président et directeur financier de la Fédération congolaise du football association(Fecofa)ainsi que du secrétaire général au sport, Barthelemy Okito.

Selon un communiqué du cabinet du conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi publié le même mardi, les personnes citées sont soupçonnées de détournements de fonds destinés aux équipes de football de la République démocratique du Congo.

Le président du comité olympique congolais est également recherché. Les services de Luzolo Bambi invitent toute personne qui le verrait de « bien vouloir prêter main forte à la justice en le dénonçant ».


rdc-basket-team.jpg

Claudia MuleyaClaudia Muleya31 décembre 20171min00

Alors que la flamme d’espoir des congolais d’aller à la Coupe du Monde de football  Russie 2018 venait de s’éteindre le 5 septembre 2017,  les yeux de congolais se sont tournés vers l’équipe nationale de basket qui s’est qualifiée pour l’Afrobasket masculin (compétition continentale de Basket) 2017 après 10 ans d’absence.

Après une entrée avec une défaite contre le Mali le 8 septembre, les léopards se sont relevés de la plus belle manière en battant les éléphants de la Cote d’Ivoire 81-60 en match de la 2e journée du groupe A.

Face au Nigeria, grand favori du tournoi et tenant du titre, la RDC surprend et s’impose sur le score de 83-77. Une victoire historique  qui restera longtemps gravée dans la mémoire des amoureux de la balle au panier.

La joie des congolais s’achève en quarts de finale. Les léopards se sont inclinés devant les aigles de Carthage de la Tunisie.