BREAKING NEWS

Devant l’ONU, Marie-Ange Mushobekwa affirme que la prévention et la sanction constituent la seule manière d’éliminer la torture

25 avril 20191min0

La ministre des droits Humains Marie-Ange Mushobekwa a pris part aux assises du Comité des Nations-Unies à Genève ce mercredi 24 avril.

Au cours de la réunion avec les membres du Comité des ONU, Marie-Ange Mushobekwa a présenté le rapport de la RDC sur les mesures conventionnelles applicable contre la contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Dans le rapport, la ministre congolais des droits Humains a indiqué que la torture est perceptible qu’en milieu carcéral.

« Il est important de rappeler que c’est surtout en milieu carcéral que la torture est pratiquée« , a-t-elle rappelé avant d’ajouter que certains détenus infligent des violences physiques à l’encontre de leurs camarades codétenus.

Pour conclure, Marie-Ange Mushobekwa affirme que la seule manière d’éliminer la torture en milieu carcéral, c’est la sanction et la prévention, une sanction sévère, à la hauteur du crime commis. Et la prévention en vulgarisant la loi qui criminalise la torture en RDC.

563 total views, 1 views today

Facebook Comments

564 total views, 2 views today

Facebook Comments