Ebola: « La logistique seule ne peut pas l’arrêter, il faut l’appropriation communautaire  » Dr Kebela

30 août 20193min
Partager avec :

Au cours de son mot d’ouverture de la session de formation des formateurs sur la préparation à la riposte de la Maladie à Virus Ebola (MAV), tenue ce jeudi 29 août à Kinshasa, le Docteur Kebela, Secrétaire technique adjoint du commuté multisectoriel à la riposte de la MVE, a fait appelle à l’engagement communautaire afin de lutter contre cette épidémie qui sévit à l’est du Pays.

« Le virus Ebola on ne peut pas l’arrêter seul, Il faut une stratégie d’engagement communautaire qu’on doit utiliser, utiliser ce qu’on dispose, faire l’approche système car il faut savoir que l’épidémie d’Ebola c’est ne pas la grande logistique que vous amenez qui va l’arrêter, c’est surtout l’appropriation communautaire « . A-t-il dit.
Venus du Programme National de l’Hygiène aux Frontières (PNHF), ces formateurs devront à leur tour faire l’assimilation dans la ville de Kinshasa, en formant des prestataires pour prévenir la MVE.
« Kinshasa est une ville de 14 millions d’habitants, il suffit qu’un cas entre pour faire développer la maladie, il faut donc donner à Kinshasa la capacité d’être à mesure de détecter les premiers cas qui arrivent d’où la nécessité de faire l’assimilation de la ville ». A ajouté le Dr Kebela.
Cette formation prendra fin ce vendredi 30 août. Elle est organisée par le ministère de la santé avec l’appui de la Japan International Coopération Agency International (JICA) et la Japon Disaster Relief (JDR) afin de contribuer à stopper la propagation de l’épidémie d’Ebola dans les zones et pays en contact avec les zones épidémiologiques en renforçant le contrôle sanitaire aux points d’entrée.
 » La JICA accompagne le ministère de la santé est le Secrétariat technique multisectoriel de la riposte incessamment, donc c’est la JICA qui a organisé cette équipe de la JDR qui travaille maintenant à Kinshasa pour la protection de la ville mais aussi à Kisangani. Il y a 14 experts Japonais qui sont ici à Kinshasa et 10 à Kisangani . l’appuie n’est pas seulement en renforçant la capacité des formateurs, mais la JICA a fait un don de l’équipement technique à la riposte qui est arrivé cette semaine à l’aéroport International de Ndjili grâce au gouvernement japonais qui a donné 5 millions pour l’achat des cet equipement qui très bientôt sera remis au ministère ». A dit le représentant résident de la JICA, Shibata Kazunao.

Don Du Ciel TOLENGA

Don Du Ciel TOLENGA


Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :