BREAKING NEWS

Franck Diongo libre, “le combat contre l’injustice ne doit pas s’arrêter avec la grâce présidentielle”

16 mars 20192min0

L’opposant Franck Diongo a enfin quitté la prison de Makala ce samedi 16 mars. Il s’est exprimé devant la population et la presse.

Dans son adresse, Franck Diongo remercie Dieu pour sa libération et le peuple congolais pour son soutien.

Franck Diongo atteste qu’il a échappé à la mort face aux prédateurs. “Sans le peuple, j’aurais été tué le 19 décembre 2016”, a-t-il déclaré.

Tout en remerciant le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, Franck Diongo indique le président de la République a été utilisé par Dieu pour sa libération. “Le président a compris qu’il doit être contre l’arbitraire, contre l’injustice”, a-t-il martelé.
Il promet de poursuivre le combat contre l’injustice, car “le combat contre l’injustice ne doit pas s’arrêter avec la grâce présidentielle. C’est la justice qui élève une nation”.

Tous ceux là qui m’ont causé du tort, du commanditaire aux exécutants, je pardonne. Je pardonne aussi à l’administration de la prison qui a refusé que je reçoive des visites. Même l’actuel chef de l’Etat a été interdit de me rendre visite”, a-t-il souligné.

Selon Franck Diongo, l’administration de la prison lui a interdit de se rendre à l’hôpital, d’obtenir la carte d’électeur. “Ils ont fait de moi, un animal, sans identité” a-t-il dénoncé.

Notons que Franck Diongo a été condamné en 2016 par la justice Congolaise pour « séquestration aggravée,  coups et blessures » sur les agents de la garde présidentielle de l’ancien Chef d’Etat Joseph Kabila.

821 total views, 1 views today

Facebook Comments

822 total views, 2 views today

Facebook Comments