BREAKING NEWS

ISTA : Steve Mbikayi voit la main de la MONUSCO derrière la marche de ce 14 mai

14 mai 20182min0

Après la première marche des étudiants de l’Institut supérieur des techniques appliquées  le 10 mai pour protester contre la hausse du prix de transport en commun, une deuxième tentative  a été étouffée par la police nationale congolaise ce 14 mai 2018.

Le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire Steve Mbikayi  accuse la mission onusienne en RDC d’avoir  poussé les étudiants à marcher pour un problème qui selon lui a déjà été résolu

« Ce lundi 14 mai à 10 heures, deux jeeps de ceux qui sont censés maintenir la paix en RDC se sont arrêtées à l’entrée de l’ISTA demandant à quelques étudiants si leur problème était réglé. Exécutant sûrement une consigne, quelqu’un a sifflé et le désordre a commencé. Nous dénonçons cette manipulation », a-t-il écrit sur son compte twitter.

Pour appuyer sa thèse, le ministre de l’ESU brandit un communiqué de la MONUSCO qui demande à tout le personnel de l’ONU  d’ « éviter les périmètres  de l‘Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) dans la commune de Barumbu et autres universités à Kinshasa jusqu’à nouvel ordre suite aux manifestations des étudiants ».

Selon les témoignages des étudiants, deux jeeps de la mission onusienne en RDC ont bel et bien parqué devant la clôture de l’ISTA quelques minutes avant le soulèvement de quelques étudiants. Les éléments de la MONUSCO sont descendus de ces véhicules pour questionner les étudiants si leur revendication du prix de transport a été satisfaite par les autorités congolaises.

Sans indiquer l’implication de ces éléments de la MONUSCO dans ce soulèvement, ces étudiants ont affirmé que  la marche a été initiée peu après ces échanges.

 

 

 

1,796 total views, 1 views today

Facebook Comments

1,797 total views, 2 views today

Facebook Comments