BREAKING NEWS

Kananga : le prélat  accuse les FARDC  d’arrestations arbitraires, enlèvements et extorsions.

12 mars 20182min0

Les prêtres Catholique de l’archidiocèse de Kananga dans la province du Kasaï Central, accusent les forces de  l’ordre  d’enlèvements, arrestations arbitraires et extorsions.

Ils ont adressé un mémorandum ce  vendredi 9 mars 2018  au gouverneur du Kasaï-Central, Denis Kambayi.

«Le contexte actuel que nous vivons à Kananga est marqué par une forte psychose due aux enlèvements des personnes devenus monnaie courante et des arrestations arbitraires. Cette psychose nourrie par la présence  d’un véhicule non immatriculé et identifiable par sa couleur blanche, portant à son bord des hommes en uniforme des FARDC, non autrement identifiés, plonge la grande majorité de notre population  dans le désespoir», indique le mémorandum.

Dans ce document, les prêtres ont  fait étalage d’une trentaine de cas d’insécurité enregistré depuis le début  de l’année dans la ville. Ils ont également signalé quelques cas de kidnappings opérés par des militaires

Le clergé de Kananga demande par contre aux forces de l’ordre de cesser de provoquer la population en exhibant les armes, de «rompre avec la culture de la gâchette facile et des arrestations arbitraires, sous prétexte de traquer  des miliciens et de chercher à gagner la confiance de la population».

En définitive, les  prêtres catholiques demandent ainsi la suppression du secteur opérationnel au Kasaï-Central. Le secteur opérationnel de l’armée avait été mis en place dans la région du Kasaï pour faire face à la milice Kamuina Nsapu. 

838 total views, 1 views today

Facebook Comments
Don Du Ciel TOLENGA

Don Du Ciel TOLENGA

Journaliste Reporter


839 total views, 2 views today

Facebook Comments