Le porte-parole militaire de la Mission de l’organisation des Nations Unies pour la Stabilisation  en République démocratique du Congo (MONUSCO) le colonel Serge Hagg a indiqué que bien que les Kamwina Nsapu ne sont plus actifs, la victoire sur cette milice n’est pas encore acquise c’était  lors d’une conférence de presse hebdomadaire de la mission.

«Chaque territoire de l’espace Kasaï occupé par forces régulières de la RDC et  Monusco est géré et suivi de très près. A Tshikapa où l y a eu renforcement de la présence des forces de la Monusco, beaucoup de choses se font se font pour un retour à la normal», a dit Serge Hagg qui précise qu’il faut motiver les forces de sécurité congolaises ainsi que celles de la Monusco pour qu’ils poursuivent leur mission avec beaucoup de courage.

Fabienne Pompey, porte-parole a.i de la Monusco a quant à elle ajouté que la situation s’est amélioré là où la Mission onusienne s’est déployée pour preuve, elle affirme qu’à ces lieux précis, des écoles, lieux de culte et centres de santé ont pu rouvrir. Au-delà de ces «avancées importantes», elle précuise qu’il existe bel et bien des poches d’insécurité bien qu’ils ne fassent pas encore la Une des journaux.

«Il y a effectivement une accalmie dans cette région là mais il y a quand même des incidents. Ce n’est pas tout à fait pacifié. Il ne faut pas crier victoire tout de suite et rester vigilent sur la situation sur place. La région n’est pas encore totalement stabilisée», a conclu à ce sujet Fabienne Pompey.

LEAVE A REPLY