La capitale congolaise, Kinshasa, accueille la conférence internationale sur les investissement dans l’économie numérique et les startups en RDC, prévue du jeudi au vendredi prochains, soit du 06 au 07 juillet 2017 à Béatrice Hôtel.

Selon le Directeur général de Konnect, David Mudilo Muhima, cette conférence vise à donner une visibilité de ce qu’il y a de positif en République démocratique du Congo, en dehors des guerres et autres conflits, qui entravent l’essor de cette grande nation regorgeant d’énormes opportunités d’investissement.

« (…) On a l’impression que rien ne se fait en RDC. Tout se fait au Kenya, au Nigeria, au Cameroun en Côte d’Ivoire… Mais il y a aussi des choses qui se font ici. Le but est de créer un écosystème d’investisseurs locaux par la création du premier groupe business Angelo au Congo, qui va permettre de donner l’investissement de base aux startups. Parce que le coût de startups se présente comme le premier problème de manque de financement. Alors qu’il y a de gens qui ont des moyens, qui ont de 50, 100 milles dollars, des bases, dont les startups ont besoin. Ces gens sont ici, mais ils ne sont pas informés des opportunités qui existent derrière les startups », a indiqué David Mudilo Muhima lors d’un entretien accordé à KINSHASATIMES.CD.

C’est justement ce que veut Konnect à travers cette conférence. Donner l’information sur comment investir dans les startups, à quel moment injecter son argent et à quel moment récupérer. Autant d’opportunités, qui s’ouvrent et à saisir.

« Cette conférence est vraiment opportune en RDC et à Kinshasa particulièrement, lorsqu’on sait que la majorité de la population a moins de quarante ans. Il y a énormément de jeunes, qui sont connectés, et il y a plus de 3 millions de personnes qui sont connectées sur Facebook chaque jour malgré les défis que présente internet », se réjouit le Directeur général de Konnect, avant de préciser que le numérique, ce n’est pas seulement l’internet. C’est aussi le SMS, les ISD sur lesquels se basent des entrepreneurs afin d’offrir des services à la population.

Et donc, souligne-t-il, c’est une opportunité à capitaliser. Car, il y a quarante million de personnes qui ont des téléphones, qui ont besoin des services que l’on peut diffuser à travers le numérique.

« Le numérique, c’est un moyen de commercialisation, de business, … C’est le plus gros de business que l’on peut avoir dans ce pays … et c’est ça l’objet de Konnect. Parler de cette opportunité qui existe à partir de laquelle on peut offrir les assurances maladies, de payement numérique… et développer plusieurs autres services … », a conclu David Mudilo.

Pour s’inscrire : conference@konnect.cd

LEAVE A REPLY