Le bureau du Haut Commissariat des Refugiés des Nations Unies a lancé le lundi 20 novembre 2017 l’opération de vérification et de délivrance de documents d’identité aux refugiés urbains et demandeurs d’asile dans la province du Haut-Katanga.

L’objectif vise à actualiser les informations dans la base de données des refugiés mais aussi à délivrer de nouvelle cartes d’identité biométrique en remplacement des anciennes qui ont atteint la date d’expiration il y a de cela deux ans.

« En plus des informations récoltées sur chaque refugié, il y a la prise en photo de l’iris de chaque refugié que cette opération apporte. Cette innovation permet au bureau du HCR de bien conserver les données de chaque refugié pour une identification facile » a déclaré le coordonateur provincial de la commission nationale des refugiés.

Mais cette opération rencontre une difficulté causée par les refugiés qui se trouvaient au camp de Lusenda. Ils y sont sortis clandestinement pour retourner à Lubumbashi à compte goute. Ne se trouvant pas dans la base de données de Lubumbashi, nous ne pouvons rien faire pour eux.

Parmi les personnes enregistrées pendant le lancement de cette opération, il y a des Ougandais, des Rwandais, des Zambiens, des Somaliens, des Centre- Africains, des Burundais, Syriens.

L’opération va se dérouler durant cinq jours et cela concerne plus de 5000 personnes habitants la ville de Lubumbashi et ses environs.

 

LEAVE A REPLY