La Société civile sur le sommet environnemental de Brazzaville : « L’irrigation des eaux d’Ubangi doit figurer à l’ordre du jour »

23 avril 20183min0

La société civile de la République démocratique du Congo œuvrant dans le secteur environnemental a fait savoir à Marie France Mubenga, la conseillère du président Joseph Kabila en matière des affaires foncières et environnement, qu’elle n’entend pas à ce que la RDC fasse passer sous silence, la question d’irrigation des eaux de la rivière Ubangi dans le Lac Tchad, à la tribune qu’offre le tout premier sommet de la Commission climat du bassin Congo qui s’ouvre ce 27 avril à Brazzaville pour se clôturer le 29 du même mois.

Au cours d’une audience au cabinet de travail avec la conseillère du Chef de l’État, Joseph Bobia de l’ONG Bureau de veille et de Gouvernance des ressources naturelles ainsi que ses compagnons, se sont indignés que la RDC et la problématique des eaux de l’Ubangi n’aient pas été reprises dans l’agenda des assises de Brazzaville, alors que d’une part, ce pays « regorge d’importants potentiels en ressources en eau et détient sur son territoire le deux tiers des tourbières nécessaires à l’action contre le réchauffement de planète ».

Et de l’autre, le transfèrement des eaux de l’Ubangi vers le Lac Tchad  » est une question d’intérêt national aux conséquences néfastes sur l’environnement qui doit impliquer toute la population congolaise ». Le niveau d’implication de la RDC dans ce projet était l’une des préoccupations de ces activistes.

La conseillère de Joseph Kabila, Marie-France Mubenga les a rassurés de l’implication de la RDC dans ce dossier avec entre autre, la mise en place d’un « task-force » pour scruter tous les contours, analyses ou études de toutes les réalités susceptibles de préparer une position nationale.

Prévu initialement du 24 au 25 avril, le premier sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo a été reporté de trois jours pour des raisons d’agenda et se tiendra du 27 au 29 avril prochain.

L’agenda initial prévoyait entre autre l’endossement par les chefs d’État des outils politiques (cas du projet de Déclaration à transmettre aux chefs d’État), techniques (cas des programmes sectoriels de l’économie bleue) et opérationnels (cas de la création de l’Unité de démarrage et du lancement du dossier d’appel d’offres pour la réalisation de l’étude de préfiguration: étude des organes du fonds, statuts, règlement intérieur, les produits financiers du fonds) nécessaires à l’accélération de l’opérationnalisation des deux instruments.

1,211 total views, 1 views today

Facebook Comments

1,212 total views, 2 views today

Facebook Comments