Le FCC joue la carte de la régénérescence dans le gouvernement Ilunkamba, (Néhémie Mwilanya)

21 août 20192min
Partager avec :

Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) Néhémie Mwilanya a déclaré, ce mardi 20 août au cours d’une conférence de presse,  que sa plateforme politique a tenu compte de l’aspect du genre et de la jeunesse dans les choix des ministrables.

« Vous allez vous en rendre compte lorsque l’équipe gouvernementale sera rendue publique, que le FCC a joué la carte du genre. Un quota significatif, important et surtout qualificatif a été attribué à la jeunesse mais également à la femme », a-t-il déclaré

Selon Néhémie Mwilanya, le FCC a joué la carte de la régénérescence, du renouvellement de la classe politique.

Le Coordonnateur du FCC indique que la sortie retardée du gouvernement Ilunkamba est la preuve que le FCC veut s’éprouver mêmes pour savoir si l’ancien gouvernement était si engagés que ça afin d’aller loin.

« Arriver à mettre toutes les institutions ensemble, c’est quand-même un grand défi relevé. Il ne reste qu’à les faire fonctionner. Et le faire rationnellement et à atteindre les objectifs », a-t-il affirmé.

Néhémie Mwilanya atteste s’ils assument la coalition Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo c’est parce que, la première fondation et la plus solide demeure la proximité idéologique. « Il reste à savoir si nous nous sommes trompés ou pas. Je pense que jusqu’à preuve du contraire nous nous définissons comme même bord idéologique de la gauche. Nous en avons parlé », admet-il.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :