BREAKING NEWS

Les Accusations « gratuites » de Global Witness sur Amisi « Tango Four » sont des « motifs inavoués », (Avocat)

19 avril 20192min0

Alors que Global Witness dévoile le Général Gabriel Amisi Kumba comme auteur de commerce des permis forestiers « illégaux » dans les forêts de la RDC, pour l’avocat de Amisi « Tango Four » ce n’est qu’un « un acharnement et diffamation » à l’encontre de son client.Ce jeudi 18 avril au cours d’une conférence, Maître Liévin Ngondji a indiqué que ces accusations « gratuite » de Global Witness sont des « motifs inavoués ».

Pour cet avocat du chef d’état-major général adjoint des Forces armées de la RDC (FARDC), le rapport de Global Witness a des contradictions et des approximations « qui frisent l’amalgame », suscitant ainsi le trouble dans l’opinion.

« Le général n’a pas à répondre des attaques concernant le rapport entre l’administration de la République et les administrés, que ce soit les personnes physiques ou morale, notamment la société Maniema Union 2, » a-t-il souligné.

Maître Liévin Ngondji affirme que c’est la fréquence du communiqué de Global Witness qui témoigne de l’acharnement en la personne d’Amisi Kumba, général de son état.Dans un communiqué de Global Witness du 16 avril dernier, avons noté que la famille d’Amisi a obtenu cinq concessions forestières en juin 2018, en violation du moratoire établi de longue date par la RDC sur l’attribution de concessions forestières industrielles, qui visait à protéger la biodiversité et les forêts tropicales critiques du pays.

1,007 total views, 1 views today

Facebook Comments

1,008 total views, 2 views today

Facebook Comments