BREAKING NEWS
23. mai 2018 S'enregistrerConnexionEditions : FrEnKT SERVICES
Kinshasa30°C

Manifestations publiques : Un rapport de la CENCO charge la police et l’armée congolaises

15 mai 20182min0

C’est un rapport sur le monitoring des “manifestations et réunions publiques” organisées en RDC entre décembre 2017 et mars 2018 que la structure paix et justice Congo, PJC, de la Conférence épiscopale nationale du Congo a mis sur la place publique. Il fait état de 15 manifestants tués par les forces de l’ordre dont 14 par balles et 1 par gaz lacrymogènes.

“Au moins 226 cas de blessés dont au moins 50 cas par balles, parmi lesquels une femme éventrée et une autre a été atteint au niveau des seins ; au moins : 2 cas par arme blanche, 40 cas par les éclats des grenades à gaz lacrymogènes et 134 autres cas de blessés pendant la dispersion”, écrivent les prêtres catholiques.

A ces cas de tueries et de blessés, la PJC ajoute ceux de 396 interpellations des manifestants et des organisateurs par la police, les FARDC et autres service spécialisés sans compter ” les extorsions des biens et d’argent par la PNC; les actes de vandalisme caractérisés par la destruction des biens liturgiques et violations des lieux de culte”.

Ces manifestations organisées à Kamina, Lubumbashi, Kisangani, Mbadaka, Bukavu, Goma, Kinshasa et Beni précise le rapport, ont toutes laissé transparaître une utilisation disproportionnée de la force par la police nationale congolaise et les FARDC pour disperser les manifestants et cela a induit ” plusieurs cas des violations des droits de l’Homme” tels qu’énumérés par les évêques catholiques.

Jeannot Sheji

Jeannot Sheji

Journaliste politique et sportif


';