BREAKING NEWS

Papy Mboma se venge de la “revenge porn” à l’aide de “Canne à sucre”

5 octobre 20184min0

Elle a fait ses victimes parmi les musiciens (MJ-30), les politiciens (Bérets rouges), les chroniqueuses (Marlène Kasanga) et la “revenge porn” secoue encore la toile en ce jour avec le même objectif : assassiner l’image, la notoriété, la célébrité de la cible et rependre par terre sa dignité, sa personnalité. Le faire passer de la lumière des caméras à l’obscurité des cachotteries.

Le monde de la culture congolaise a assisté avec stupeur au marathon d’une vidéo du présentateur vedette de l’émission B-One musique Papy Mboma qui ne cesse de courir reliant internaute à internaute. Dans la vidéo, l’homme plonge dans son intimité une femme qu’il désirait dans son lit. Tout le monde peut voir ce qui se cachait sous les beaux habits de l’une des “étoiles stables” de la chronique musicale congolaise. Tout le monde peut s’étonner de voir le contraste qui se dégagerait entre l’apparence calme de cette star de l’espace médiatique congolais et sa vie en privé qui serait celle d’un “coureur de jupon”. Le même côté obscur des hommes publics qui intéresse tant.

L’auteur de la vidéo à qui peut-être Papy Mboma a brisé le cœur, s’est convaincu d’avoir trouvé un moyen de briser sa carrière, de briser aussi son couple à venir avec sa belle Mamie Lola. Au lieu de se cacher, le futur marié a réaffirmé son choix en public. Aux côtés de sa future épouse qui a accepté de soutenir son futur époux dans cette épreuve, un peu comme Hillary Clinton l’a fait pour Bill Clinton lors de l’affaire Monica Lewinsky pour sauver le couple présidentiel et la carrière politique du président. Vantant les mérites et les qualités de sa conjointe, sous une douce mélodie de la chanson “Canne à sucre”, le tube en vogue de l’artiste musicien Fally Ipupa, Papy Mboma envoie un message fort à ses détracteurs à travers son compte facebook : “le coup n’a pas porté. J’ai choisi ma ML pour un voyage heureux au pays des amoureux”.

C’est encore une histoire d’amour ayant mal tournée qui finit sur la place public. Sauf que le chroniqueur Papy Mboma pourra avoir ” la dignite sauve” ou “la carrière sauve” grâce à la dynamique du monde. A ce jour, la « revenge porn », ce fait de poster des photos et/ou vidéos intimes d’un ex-conjoint sur internet, est considérée à travers le monde comme une agression de la personne qui l’a faite sur la personne visible dans la vidéo ou sur la photo. Dans des pays comme la France où cet acte est considéré comme un deli et dans certains États des USA où la pratique est interdite, Papy Mboma ne serait pas en train de craindre pour sa carrière ou pour son couple. Il se serait déjà trouvé un avocat pour trouver le coupable.

17,903 total views, 47 views today

Facebook Comments

17,904 total views, 48 views today

Facebook Comments