BREAKING NEWS

Points clés de l’adresse de Kabila à la 3ième conférence minière de la RDC.

14 septembre 20184min0

Du 12 au 14 septembre 2018 s’est tenue à Kolwezi, chef-lieu de la province de Lualaba, la troisième édition de la conférence minière de la RDC. Le rendez-vous minier a été inauguré et clôturé par le Chef de l’Etat qui a effectué le déplacement de Kolwezi. L’événement a connu la présence de plus de 2500 participants dont les officiels du gouvernement congolais, les opérateurs miniers, les acteurs de la société civile et des chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que des représentants des agences des Nations-Unies.

Dans son mot d’ouverture, le Chef de l’Etat a plaidé pour l’application stricte et intégrale du nouveau Code Minier congolais. Il a décliné cette application en quatre points. Premièrement, il a insisté sur “la responsabilité sociale et environnementale des entreprises minières à l’égard des communautés affectées par leurs activités”.

Il par ailleurs rappelé la nécessité du “renforcement  de la responsabilité industrielle du titulaire du droit minier afin qu’aucun produit minier ne soit exporté dans l’état brut”.  L’activité minière étant essentiellement à capitaux étrangers, le chef de l’état est revenu sur l’ouverture de ces capitaux aux nationaux. Il a donc recommandé “la participation des congolais dans le capital des entreprises minières et à la mise en oeuvre effective de l’exclusivité leur reconnue dans la réalisation de la sous traitance”. 

Continuant sur la même lignée, le président a conclu en insistant sur la fiscalité minière en exigeant “un paiement effectif de tous les droits dus à l’Etat et de l’effectivité du contrôle des recettes rapatriées des ventes à l’exportation en vue de leur recyclage dans le développement économique du pays. 

En contrepartie de ces exigences, le président Kabila a demandé que cessent les tracasseries fiscales et administratives qui affectent négativement les opérateurs du secteur minier.

Pour que le Congo tire le maximum de ces ressources minières, en particulier le cobalt et le cuivre, le Président Kabila a proposé trois projets. Il recommandé que soit créée une “bourse de matières premières en RDC”. Il a en outre préconisé la “création d’une zone économique spéciale au profit des utilisateurs finaux des ressources naturelles congolaises”.  Il enfin exigé que soient réalisées “des évaluations périodiques rigoureuses des résolutions des travaux précédents” et la transformation de l’initiative de la conférence minière de la RDC en “une conférence internationale qui bénéficierait des apports et expérience d’autres pays producteurs des minerais à travers le monde”. 

Rappelons que la première édition de la conférence s’était tenue à Lubumbashi et la deuxième à Goma. La tenue de cette troisième édition à Kolwezi se justifie par le fait que le Lualaba, qui détient la quasi-totalité de la production cobaltifère du monde, a été déclaré la capitale mondiale de ce minerais stratégique.

8,428 total views, 5 views today

Facebook Comments
Aimé Zonveni

Aimé Zonveni

Directeur de publication, analyste politique et économique, spécialiste de la sous région des Grands Lacs.


8,429 total views, 6 views today

Facebook Comments