Présence policière remarquée à Kinshasa à l’aube de la publication du calendrier électoral

6 novembre 20172min
Partager avec :

Une présence renforcée des éléments de la police nationale congolaise a été constatée ce matin du 6 novembre 2017 dans certains coins de la capitale congolaise, un jour après la publication par la commission électorale nationale indépendante (CENI) d’un nouveau calendrier électoral.

Dans la partie Est de la capitale, sensible aux appels de l’opposition, il est à observer un dispositif sécuritaire non habituel. Des engins anti-émeute et un contingent en surnombre que d’ordinaire à la première entrée de la commune de N’djili. Des agents de l’ordre positionnés sur la place Sainte Thérèse. La station essence cible de pillages à l’occasion de manifestations est particulièrement sécurisée.

En dépit de tout la circulation reste normale, la population vaque à ses occupations dans le calme. La crainte d’un escalade de mouvement de de contestation des partisans de l’opposition a dû probablement faire réagir la police provinciale à titre préventif.

Pour rappel la Ceni a publié le dimanche 5 novembre un chronogramme des futurs scrutins à titre «d’hypothèse optimiste» selon son président étant donné que les moyens légaux, financiers et logistiques ne sont à ce jour réunis. Ce nouveau calendrier fixe la présidentielle au 23 décembre 2018.

Le camp présidentiel a salué un calendrier «réaliste». «Fantaisiste» selon l’opposition qui va se prononcer dans les heures qui suivent.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :