RDC : « c’est grâce à Mfumu Kimbangu que j’avais détruit le mur de la prison de Makala en 2017 pour se sauver » (Né Muanda Nsemi)

14 septembre 20192min
Partager avec :

Le président du mouvement politico-mystico-réligieux Bundu dia Kongo, Ne Muanda Nsemi affirme avoir détruit mystiquement la prison centrale de Makala, le 17 mai 2017, lors de son évasion, dans le but de sauver sa peau après avoir appris que le régime de Joseph Kabila se préparait à le transférer à la prison de Kasapa à Lubumbashi pour le tuer.

Il a tenu ses propos au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 14 septembre 2019 dans sa résidence située au quartier Macampagne dans la commune de Ngaliema.

« Dès que j’ai appris la nouvelle, j’ai contacté Mfumu Kimbangu qui m’a mis en contact avec le chef de l’armée céleste. Ce dernier m’a envoyé des commandos qui ont détruit la prison de Makala », a-t-il rapporté.

Il affirme s’être multiplié à trois pour faire diversion et échapper aux services de sécurité qui étaient à ses trousses.

« Les deux faux Muanda Nsemi ont pris la direction de Bandal. Un d’eux a été arrêté, tué et enterré au Rwanda. Le vrai a pris la moto à Camp Luka pour une destination inconnue », a-t-il rapporté.

Pour rappel le chef spirituel et président de Bundu dia Congo, Ne Muanda Nsemi avait été accusé de détenir les armes de guerre avant d’être arrêté et detenu à la prison de Makala pendant plusieurs mois.

Il va réapparaître le 06 mai 2019, 2 ans après son évasion, grâce aux efforts du Conseil national de suivi de l’accord, dirigé par Joseph Olengankoy.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :