RDC : La Banque Centrale dissout 10 Coopec et donne un ultimatum aux membres épargnants pour s’adresser au liquidateur

10 janvier 2020
Partager avec :

La Banque Centrale du Congo a retiré des agréments à 10 institutions du système financier décentralisé. C’est ce qu’annonce son communiqué rendu public le 06 janvier 2020.

Cette mesure touche des établissements de crédit implantés dans 5 provinces, le Kongo-Central, le Sud-Kivu et Nord-Kivu, le Sankuru et à Kinshasa.

“La Banque centrale du Congo informe le public qu’elle a décidé, en exécution de l’article 41 de la Loi n°11/020 du 15 Septembre 2011, fixant les règles relatives à l’activité de micro finance en République démocratique du Congo, de procéder au retrait d’agréments accordés à quelques institutions du Système Financier Décentralisé ”, dit ce communiqué.

Il s’agit de l’Institution de micro crédit Société Financière d’investissement dans les pays de Grands-Lacs Africains (IMF SOFIGEL) ; La Coopérative d’épargne et de crédit KAWA ; et La Coopérative d’épargne et de crédit Mouvement Ouvrier Chrétien au Congo (COOPEC MOCC) toutes de Bukavu, en province du Sud-Kivu ; avec comme Liquidateur Le cabinet Gestion, Études, Audit et Conseils (GEAC) ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit de Kirumba, et la Coopérative d’épargne et de crédit pour le développement au Congo (COOPECCO) de Lubero, toutes en province du Nord-Kivu, avec comme liquidateur Le Cabinet Consultancy Developpement and Business Organisation (CDO) ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit de la Communauté des églises de l’Alliance au Congo (COOPEC CEAC Matadi), en province du Kongo Central, avec comme liquidateur le Cabinet HNK Consulting SARL ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit CAMUDE, de Matadi dans la province du Kongo Central, avec comme liquidateur le Cabinet d’audit et d’expertises Comptables (CAUDITEC) ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit de Lodja, dans la province de Sankuru, avec comme liquidateur le Bureau d’Etudes et de Services (BES);

Ainsi que la Mutuelle d’épargne et de Crédit des Femmes Sages de Kinshasa (MUSEFAKIN), et de la Coopérative d’épargne et de crédit FAIDEC, toutes à Kinshasa, avec comme liquidateur le cabinet HNK Consulting SARL.

De ce fait, la Banque Centrale du Congo interdit le public à fréquenter ces institutions financières qu’elle reconnait dissoutes. Aux membres épargnants, la BCC donne un ultimatum de soixante jours pour les résidents, et de cent-vingt jours pour les nons-résidents de la RDC pour s’adresser au liquidateur.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :