Session parlementaire de mars : priorité loi budgétaire 2017

15 mars 20172min
Partager avec :

La session parlementaire de mars s’ouvre ce mercredi avec comme priorité l’adoption de la loi des finances de l’exercice 2017, loi qui n’a pas été examinée en 2016 à la suite de la démission du gouvernement Matata II.

Le ministre des Relations avec le parlement, Justin Bitakwira rassure que le projet du budget sera déposé au plus tard le 31 mars. A l’instar de la loi des finances, les députés et sénateurs doivent également examiner le projet de répartitions des sièges indispensables à l’organisation des élections. Cependant cette loi ne peut être élaborée qu’après la fin d’enregistrement des électeurs prévue en juillet prochain.

Les députés de l’opposition, eux estiment que la priorité doit être la concrétisation de l’accord du 31 décembre, qui doit se réaliser par la nomination du premier ministre, issu du Rassemblement.

Notons que, les Institutions, notamment, l’Assemblée nationale et le Sénat sont fin mandat et tirent leur légitimité à l’Accord de la Saint Sylvestre issu du Dialogue modéré par  les évêques de la CENCO. Dans le cas de non application de cet accord, toutes les institutions seront doubleùent frappées d’illégitimité et d’illégalité.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :