Sud-Kivu : les représentants des communautés non originaires s’engagent pour la cohabitation pacifique

23 juin 2020
IMG-20200623-WA0000.jpg
Partager avec :

Depuis la détention de Vital Kamerhe à la prison centrale de Makala à Kinshasa, il s’est observée une situation de méfiance entre certains membres des communautés locales de la province du Sud-Kivu et les non originaires.

es tracs où une chasse à l’homme des non originaires du Sud-Kivu ont d’ailleurs fait le tour de la toile ces deux dernières semaines, projetant des représailles sur les Kasaïens (communauté dont est originaire le chef de l’Etat congolais) en cas de condamnation de Vital Kamerhe.
Certains membres de la communauté kasaïenne vivants au Sud-Kivu ont dénoncé une attitude d’incitation à la haine tribale des auteurs de ces tracs qui du reste étaient inconnus.

Le responsable de l’UDPS au Sud-Kivu, Édouard Ilunga Dibwe a également était entendu dans un audio qui a fait la une à Bukavu, citant des noms de certaines personnalités du Sud-Kivu, dont le Gouverneur Théo Ngwabidje et Norbert Basengezi Katintima, les accusant d’être des tireurs des ficelles dans cette affaire.

Sans tarder, Norbert Katintima a lui annoncé le dépôt d’une plainte contre Édouard Ilunga, l’accusant de diffamation et d’inciter sa communauté à la haine tribale.

Dans le souci d’instaurer la cohabitation pacifique dans sa juridiction , le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje a convoqué ce lundi 22 juin 2020 une rencontre avec les chefs coutumiers, les représentants des confessions Religieuses et des communautés non originaires du Sud-Kivu pour trouver un terrain d’entente.
Une rencontre après la quelle les participants ont pris l’engagement de sensibiliser leurs bases sur la paix et la cohabitation pacifique.

Les chefs coutumiers et les responsables des différentes communautés locales ont pris l’engagement d’œuvrer pour la cohésion nationale, la paix, la consolidation et l’unité de la province du Sud-Kivu.


Ayant pris part à la dite rencontre, le président national de la communauté Kasaïenne, Muepu Katombe en séjour à Bukavu, a rejeté toutes les informations et images qui circulent et faisant état d’une attaque contre les membres de sa communauté.

« La communauté Kasaïenne est en paix au Sud-Kivu. Toutes les images qui circulaient sur les réseaux sociaux sont des images ramassées on ne sait d’où et pour quel besoin de cause. Nous sortons d’une réunion et le gouverneur a rassuré toutes les communautés, nous sommes tous congolais, la force de la RDC, c’est cette diversité culturelle », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Théo Ngwabidje Kasi a réitéré son engagement à lutter contre le tribalisme et invite toute la population du Sud-Kivu à la cohabitation pacifique.

Au cours de la même rencontre des excuses ont été présentés par Édouard Ilunga Dibwe, auteur de l’élément sonore indexant certaines personnalités du Sud-Kivu comme tireurs des ficelles dans la chasse à l’homme des kasaïens au Sud-Kivu. Un pardon lui a été accordé par les incriminés, dans l’objectif de vivre ensemble et la plainte contre lui a été retiré par les auteurs

Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter