arca.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba21 août 20192min0

C’est la 5ème Edition de Makutano pour cette année 2019, une plateforme d’échanges et de networking qui va réunir des acteurs économiques pour des échanges fructifiés.

Alain Kaninda, Directeur Général d’ Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) a déclaré que cette rencontre représente pour lui un cadre où les acteurs économiques vont travailler sur une ambition commune de transformer les potentialités  de la RDC en réalité économique pour un impact social.

Pour le DG de l’ARCA, la RDC a besoin d’une économie inclusive qui mobilise tous les secteurs économiques.

« Il nous faut une économie qui soit inclusive, naturellement les secteurs porteurs : agriculture, les infrastructures, les grands projets d’infrastructure;  les secteurs qui permettront de mobiliser une grande partie de notre population qui est souvent exclus », a-t-il indiqué.

Pour l’ARCA, Alain Kaninda affirme son apport au 5ème Edition de Makutano sera dans le secteur des Assurances.

« Je reviendrais sur le secteur que je travaille directement qui est les finances c’est-à-dire les assurances. Nous nous travaillons pour mettre en place une mobilisation importante des moyens de financement qui permettront à soutenir les projets à long terme et également offrir la sécurité aux investisseurs au niveau de notre pays», a-t-il confié.

Makutano plaide pour le pragmatisme dans les projets qui sont entrepris en République démocratique du Congo à fin de contribuer à la croissance et au développement économique du pays.

 

Partager avec :

makutano_1.jpg

Stephane NtumbaStephane Ntumba13 août 20192min0

Du 6 au 7 septembre au Kempinski Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa, il se tiendra la 5ème édition du Forum Makutano sur  le thème »Booster la croissance et la compétitivité de la RDC: leviers innovants ».

Des centaines de chefs d’entreprise, hommes d’affaires congolais et étrangers prendrons part aux assises de ce forum où il se tiendront des ateliers et plenières sur différents sous-thèmes.

Lors de son atelier consacré à art contemporain, Christine Desselle, femme d’affaires, affirme de démonter l’importance de l’art non seulement sur le plan financier mais plus comme un investissement pour booster l’économie de la RDC.

Il s’agira de « montrer l’importance de l’art dans notre société, et montrer que l’art c’est quelque chose d’important pour chacun et pour le pays. Et pour faire ressortir que l’art contemporain génère énormément l’argent ; il ne faut pas voir cela que du côté argent mais aussi du côté investissement », a-t-elle explicité.

Créatrice de bijoux et gérante d’une Galery d’art, Christine Desselle, lance un appel fort pour éduquer les congolais à la connaissance et l’amour de sa production artistique locale.

« Pour soutenir un artiste il faut l’acheter », admet-elle, car l’artiste transmet ce qu’il vit dans son quotidien.

Partager avec :

Partager avec :