BREAKING NEWS
images-37.jpeg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA1 mai 20191min00

La justice Congolaise vient de surseoir, mardi 30 avril dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times, l’affaire des mercenaires recrutés par l’ancien gouverneur de l’ex Katanga, Moïse Katumbi interpellé par la justice.
Les mesures de la décrispations politique ont été “le cheval de bataille” de Félix Tshisekedi, Chef de l’État Congolais, la justice estime inopportun le dossier des mercenaires.
Étant donné que le président de la République a fait de la décrispation politique son cheval de bataille et que les prévenus ont été interpellés en marge de l’affaire du recrutement des mercenaires à charge de Katumbi, nous estimons inopportun de continuer l’instruction du présent dossier en ce qu’elle va gêner la ligne de conduite de la hiérarchie, aboutissant à un fiasco de la politique de réconciliation tant prônée”, rapporte-t-on.
C’est la deuxième affaire dans laquelle Moïse Katumbi est indemnes; la première annulée par la Cour de cassation était sur la spoliation immobilière à Lubumbashi où il devrait écoper trois ans de prison.