Antony-Kinzo-ANAPI.jpg

Jordan MayenikiniJordan Mayenikini13 août 20194min0

Dans le cadre de la cinquième édition du Forum Makutano plus de 500 chefs d’entreprise, leaders d’opinion, institutions, acteurs privés et publics de 20 pays africains et internationaux vont se réunir, du 6 au 7 septembre 2019 à Kinshasa dans l’objectif principal d’échanger sur les leviers innovants nécessaires à la croissance ainsi qu’à la compétitivité de la RDC.

De son point de vue, Anthony Nkinzo, Directeur général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements « ANAPI », estime que le Makutano est un vrai rêve des citoyens congolais qui ont créé un cadre d’échange avec les peuples du monde dans l’optique de favoriser le développement de leur pays. « Aujourd’hui le Makutano représente pour moi une réalisation des congolais qui se disent qu’ils doivent se mettre ensemble pour échanger sur de vraies questions de la politique du pays, de l’économie, du développement de la RDC », pense-t-il.

L’ANAPI sponsorise le Makutano, qui promeut la RDC à travers le monde, et prévoit lors de cette 5 ème édition, faire un état des lieux des réformes qui doivent être validés par des politiques, membres du gouvernement.

« La promotion de la RDC est exactement le travail que nous sommes en train de faire au niveau de l’ANAPI. Et nous croyons que l’ANAPI peut utiliser le Makutano de manière à ce que nous puissions avoir le concept de la mère porteuse. Le concept de mère est cet élément qui a été placé dans notre plan stratégique pour nous permettre de nous rapprocher d’un certain nombre des personnes là où l’ANAPI ne se retrouve pas. Nous allons parler dans ce panel de l’état des lieux des réformes. Nous allons communiquer en avant-première de la feuille de route qui a été validée au niveau des experts des différentes institutions pour donner, un tout petit peu, une ligne directrice de différentes réformes que nous entendons mettre sur la place publique avec les membres du gouvernement qui devraient les valider. Je parle ici, peut-être de la loi sur la préférence locale, pourquoi pas », explique Anthony Nkinzo.  

La Rd Congo est un pays qui connaît un nouveau frémissement politique et économique. Entre les filières non exploitées, les financements internationaux non utilisés, les financements innovants, les formations, la santé et la mise sur pied progressive de laboratoires de R&D, de nombreux sujets peuvent être développés et nécessitent de vraies mesures. Et le Makutano s’affiche comme l’endroit idéal pour canaliser toutes ces énergies.

 


WhatsApp-Image-2018-03-02-at-12.08.23.jpeg

La RédactionLa Rédaction2 mars 20182min0

L’agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), organise trois journées portes ouvertes du jeudi 1 mars au samedi 3 mars 2017, pour vulgariser les reformes déjà entreprises par elle en vue de l’amélioration de  climat des Affaires en RDC.

Cette campagne a été solennellement ouverte ce jeudi 1 mars 2018 par le Ministre d’Etat en charge du Plan Modeste Bahati Lukuebo, en présence de plusieurs membres du gouvernement, des responsables des entreprises et établissements publics et partenaires au développement.

La Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement ainsi que des contributeurs Doing Business et  des hommes d’affaires représentées à travers les corporations patronales étaient présents lors de cette cérémonie d’ouverture.

Ces journées portes ouvertes ont pour but de promouvoir l’ANAPI, l’amélioration du climat des affaires et des investissements en RDC ainsi que la consolidation de l’interaction, l’apprentissage et le réseautage entre différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre des réformes initiées par le gouvernement pour assainir le climat des affaires en RD Congo.

Ainsi, pour informer le grand public, dix tentes ont été dressées. Ces tentes représentent  dix indicateurs allant de la création d’Une entreprise jusqu’à son déclin. Le public de passage dans ces stands pourront avoir réponses à toutes les questions sur la réalité des réformes entreprises par le gouvernement depuis 2009 pour l’amélioration de climat des affaires.


ANAPI.jpg

La RédactionLa Rédaction27 septembre 20172min0

L’Agence nationale de promotion de l ‘industrie(ANAPI) a présenté mardi 26 septembre, un rapport contenant des nouvelles reformes sur la création d’entreprises en République Démocratique du Congo.

Ce rapport de reforme a été présenté et validé  par les membres du comité de pilotage du groupe thématique amélioration des climats des affaires. Quatre indicateurs ont été au centre de cette présentation à savoir la création d’entreprises, le payement des taxes et impôts, le raccordement à l’électricité ainsi que les règlements d’insolvabilité.

La réduction de ton dans le traitement des dossiers, la révision à la baisse du montant à payer soit de 120 à 80 dollars américain, ainsi que le délai réglementaire de trois jours en ce qui concerne la création d’entreprises en RDC, tels sont les points contenus dans les reformes à entreprendre dans le cadre du rapport doing business 2019 présentés par l’ANAPI.

Cette agence soutient que le traitement rapide des dossiers permettra de placer le pays sur les voies de l’excellence dans les normes d’investissement au niveau international.

Le directeur général de l’ANAPI ajoute que « La validation de ces reformes permettra à la RDC de mieux se positionner dans le classement de rapport Doing Business 2019 »

Rappelons que l’ANAPI a comme mission principale d’améliorer le climat des affaires, celle de l’image de la RDC et la présentation des opportunités d’investissements dans le pays.


ANAPI.jpg

La RédactionLa Rédaction3 août 20171min0

La cérémonie de remise et reprise à l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements a eu lieu hier, mercredi 02 aout 2017 au siège de l’ANAPI à Kinshasa Gombe.

Cette cérémonie était une occasion pour Robert Moustapha, le directeur général sortant de l’ANAPI  de présenter le bilan réalisé par son équipe de décembre 2016 à Juillet 2017.

Ce bilan concernait entre autre la conception et la validation du plan des activités de l’ANAPI, la conception et la validation du plan multimédia, l’apurement à 80% des arriérés des cadres et des agents de cette structure, la transmission pour signature des 51 projets d’investissements, agrément de 31 projets des codes d’investissements. L’ancien directeur général a exhorté le nouvel administrateur Antoni Kenzo à maintenir le cap d’excellence.

La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur de cabinet du ministre du plan.