lukaku-leon-service-contre-espionnage-anr_jpg_640_350_1-1.jpeg

Sarah MukundiSarah Mukundi2 mars 20201min

Léon Lukaku Kakese, directeur des services de contre-espionnage de l’Agence nationale de renseignements a été retrouvé mort ce lundi 02 Mars dans la matinée à son domicile dans la ville de Kinshasa.

Selon des sources du service de renseignement, les causes de son décès ne sont pas encore connues. Certaines parlent d’une maladie qui date de plusieurs jours.

Il sied de souligner que le décès de Léon Luka Kakese est arrivé trois jours après celui du général-major Delphin Kahimbi, chef de service de renseignement militaire qui était retrouvé lui aussi mort dans son domicile à Kinshasa.


kalev-mutond-agence-nationale-de-renseignement_jpg_640_350_1.jpeg

Claudia MuleyaClaudia Muleya14 février 20201min
Les anciens prisonniers politiques sous le régime de Joseph Kabila vont déposer une plainte contre l’ex Administrateur de l’Agence nationale de renseignements(ANR), Kalev Mutond. C’est Jean-Claude Muyambo Kyassa qui l’a annoncé jeudi 13 février sur son compte twitter.  Jean-Claude Muyambo Kyassa, Jean-Bertrand Ewanga, Gérard Mulumba, Cyril Mupapa accusent l’ancien patron de l’ANR d’avoir procédé aux « arrestations arbitraires, tortures, traitement inhumain et privation des soins ».    Pour rappel, l’ex AG de l’ANR a été interpellé mercredi 12 février à l’aéroport international de N’Djili par la direction générale de migration (DGM) pour détention illégale d’un passeport diplomatique. Il a était en suite conduit au bureau de l’ANR où il a été entendu avant d’être relâché. Suit à cette interpellation, il a été interdit de quitter le pays par . 

félix-tshisekedi-mai-2019-1.jpg

Aimé ZonveniAimé Zonveni20 août 20191min

Sur ordre du président de la république, Félix Tshisekedi, tous les ministres sortants seront audités.
Dans un document signé par son Administrateur Général, Inzun Kakiak, l’Agence National de Renseignements (ANR) requiert l’inspection Général des Finances (IGF) pour auditer « tous les décaissements des fonds du trésor public en faveur de tous les ministres du gouvernement depuis l’investiture du chef de l’État jusqu’à ce jour »
L’inspecteur général des Finances doit de ce fait saisir tous les bons de retrait de fond ainsi que tous les dossiers initiés pour sortir les fonds par les différents ministres.
Pour boucler la boucle, l’IGF devra faire les rapports circonstanciés sur lesdits dossiers.


notre-dame-du-congo.jpg

La RédactionLa Rédaction5 février 20181min

Le curé de la paroisse saint Robert interpellé par les services de renseignement samedi dernier dans la matinée a retrouvé sa liberté quelques heures après avoir été entendu. 

Selon les informations rapportées par l’AFP, les services accusent le prélat d’être le financier de la milice kamwina nsapu qui s’est soulevé contre l’autorité étatique dans le Kasaï l’an dernier faisant plusieurs morts et déplacés.

Le père Sébastien Yebo qui s’étonne de cette histoire « étrange », ne reconnaît point le grief retenu contre lui. « Où trouverai-je l’argent moi qui suis pauvre« , à t-il déclaré.

Les relations entre l’église catholique et le pouvoir de Kinshasa ne sont plus au beau fixe depuis  l’appel « debout congolais,  le pays va mal »  lancé par les prêtres de la conférence épiscopale du Congo ainsi que les actions de rue initiées par les laïcs catholiques, et soutenues par les autorités de cette église.

Durant les marches du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018 plusieurs religieux ont été brutalisés et des paroisses  cibles de bombes lacrymogènes.


GECOCO-1280x720.jpg

La RédactionLa Rédaction24 janvier 20182min

Arrêté depuis plus de trois mois, l’opposant Gérard Mulumba dit Gécoco et ses compagnons ont été transférés au parquet.

C’est le samedi dernier que l’Agence Nationale de renseignements (ANR) a transféré leurs dossiers au parquet général de la Gombe.

C’est l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) qui a livré cette information à la presse. Elle condamne avec énergie cette manière de procéder de ce service de renseignements.

Le président national de cette ONG de monitoring des droits de l’homme, Gorges Kapiamba fustige le gèle illégal de ce dossier par les services secrets avant son transfert au parquet. L’Acaj condamne les tortures et autres traitements dégradants que ces services ont fait subir à l’acteur politique congolais et son ami, et continue de plaider pour une justice équitable.

L’ancien vice-président de la ligue des jeunes du parti présidentiel est malade depuis plusieurs semaines. Il s’est fait soigner sans succès pendant sa détention dans un dispensaire de l’ANR, avant d’être admis aux urgences à la clinique Ngaliema pour les soins plus appropriés.


maxresdefault-1-1-1024x544.jpg

La RédactionLa Rédaction1 septembre 20172min

Arrêté alors qu’il mobilisait la population il y a quelques semaines pour l’enrôlement, le président de la ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été relâché mercredi 31 août.

David Mukeba était détenu selon le porte-parole du parti de l’opposition, Augustin Kabuya à l’Agence Nationale des renseignements. Une détention passée dans des mauvaises conditions.

«Je condamne ces genres de pratiques fermement. Il n’avait rien fait. C’était une arrestation injuste pour le simple fait qu’il
sensibilisait la jeunesse à aller se faire enrôler pour les élections», a dit Augustin Kabuya au téléphone de KINSHASATIMES.CD

Pour sa part Parfait Kolela, député national de l’Udps s’est réjouit de cette libération et promet de poursuivre des actions de plaidoyer en vue d’obtenir la libération entre autres  de Sephora Bidwaya, une militante pro démocratie toujours en détention dans une prison au Nord-Kivu alors qu’’elle a déjà « purgé toute sa peine».

 


R56A36032.jpg

La RédactionLa Rédaction11 août 20173min

Dans la ville province de Kinshasa, des agents se réclamant des services de renseignement ou des agents connus sous le nom de bureau deux tracassent des paisibles citoyens dans plusieurs coins de la ville.
Le Kinois sont victimes des interpellations irrégulières de la part des agents affirmant  être des service de renseignement dans les coins comme UPN, Victoire, Gare Centrale, Kintambo Magasin, Rond Point Ngaba… Ces agents interpellent les gens dans les taxis où ils se font passer pour des simples clients. Une fois d’autres clients montés, ils se présentent et exigent la présentation des pièces d’identités aux autres passagers, procèdent à la fouille des sacs et téléphones à la recherche des messages ou images compromettants au  régime en place. Après la fouille, ils abandonnent les clients à un endroit autre que cellede leurs destinations. Certaines victimes sont frappées avant d’être abandonnées et d’autres sont dépouillés des leurs biens.

 «J’ai été victime le samedi dernier d’une interpellation à la place victoire des agents qui se sont présentés comme des services de renseignement. Ils m’ont conduit dans leur bureau comme dans mon téléphone, ils ont trouvé les images qu’on envoie à tout le monde ; c’était les images de Ne Muanda Nsemi, comme je suis Mukongo, ils m’ont qualifié d’adepte de Ne Muanda Nsemi et que c’est nous qui semons les troubles dans la ville. Ils m’ont exigé trois milles dollars avant de me libérer» a déclaré une victime de cette tracasserie.

Grâce à l’intervention du bourgmestre Jean Claude Kadima de la  commune de Kalamu, l’interpellé a pu récupérer la quasi-totalité de son argent après cinq jours. Selon un agent de service de renseignement, ces personnes qui ternissent l’ image de l’ANR ne sont ni des services de renseignement ni de la police.



A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter