bahati.jpg

La RédactionLa Rédaction23 octobre 20192min0

Le président de l’AFDC-A Bahati Lukwebo sort de son silence. Après sa fronde au Front Commun pour le Congo, refusant de s’incliner face à la décision de l’autorité morale du FCC, l’ancien président de la République Joseph Kabila, dans un tweet, Bahati Lukwebo s’attaque aux ministres du gouvernement Ilunkamba, débauchés dans son parti politique.

 

« Étonnant de voir des ministres nommés frauduleusement se faire appeler EXCELLENCES et de surcroît plus visibles que les autres dans les médias et les réseaux sociaux. Une façon de se moquer de l’Etat de droit en jouissant du patrimoine de l’AFDC-A conquis à la sueur! », peut-on lire dans son tweet.

 

Le sénateur Bahati Lukwebo s’étonne que certains membres de son parti débauchés bénéficient des honneurs des ministres, acte qu’il qualifie de moquerie à l’installation de l’Etat de droit.

 

Pour rappel, certains cadres de l’AFDC-A ont rejoint Néné Nkulu, ministre d’Etat du Travail et de la prévoyance sociale, qui se réclame être l’actuelle coordonnatrice de ce regroupement politique.


bahati.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA13 août 20191min0

L’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés ( AFDC-A) regroupement politique dirigé par Modeste Bahati Lukwebo organise une marche pacifique le jeudi 15 août prochain à Kinshasa conformément à l’article 26 de la constitution.
Réclamant la paternité de Bahati Lukwebo comme président national et autorité morale statutaire reconnu dudit regroupement, les militants de l’AFDC-A exigent des postes ministériels dans le cadre de la formation du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Selon la lettre d’information adressée au numéro un de la ville province de Kinshasa, l’itinéraire de ladite marche partira du secrétariat général de l’AFDC-A situé sur l’avenue de la libération, ex 24 novembre en passant par le rond-point Mandela pour chuter à la place Royale devant l’hôtel du Gouvernement où un mémo sera déposé au cabinet du premier ministre.