BREAKING NEWS
mende1.jpg

Luc-Roger Mbala BembaLuc-Roger Mbala Bemba15 avril 20192min00

Une vive tension règne actuellement dans la province de Sankuru. Prévue pour ce lundi 15 avril 2019, l’élection des gouverneurs de la province du Sankuru n’a pas eu lieu comme prévue.

Ce matin de lundi 15 avril, sur décision du président Félix Tshisekedi, l’élection des gouverneur et vice gouverneur de Sankuru est reporté sine die , pour des raisons de sécurité. Une réunion est prévue ce mercredi 17 avril 2019 à Kinshasa pour étudier cette question qui risque d’embraser toute la province de Sankuru.

La tension actuelle est due au réfus de la Ceni  d’optempérer à la décision du Conseil d’Etat qui demande la validation de la candidature de Monsieur Joseph- Stéphane Mukumani. Candidat indépendant, Joseph-Stéphane Mukumani doit affronter le candidat du FCC Lambert Mende, ancien ministre de la communication aujourd’hui candidat au poste de gouverneur de Sankuru. Or la Ceni a écarté la candidature de Joseph- Stéphane Mukumani pour raison de double nationalité Le Conseil d’Etat a demandé à la Ceni de valider la candidature de Stéphane Makumani. Face ua refus de la Ceni, des partisans de Stéphane Makumani sont descendus dans la dans la rue; Ils la Ceni d’être instrumentalisée par les caciques du FCC qui tiennent à faire élire Lambert Mende à la tête de la province de Sankuru. “ Si le gouvernement n’intervient pas nous risquons d’assister aux tuéries du genre de ce qu’on a vécu à Yumbi,dans la province de Maï Ndombe, en décembre 2018”, a déclaré un membre de la sociét civile du Sankuru

Pour plusieurs observateurs, la seule façon d’éviter des éventuels troubles dans le Sankuru serait d écarter Lambert Mende et Joseph Stéphane Mukumani de la course au poste du gouverneur Et de trouver de nouveaux candidats gouverneur et vice- gouverneur.


GOUV-SANK_1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA15 avril 20192min00

L’inspection provinciale de la police à Sankuru disperse les députés qui sont venus participer à l’élection des gouverneurs ce lundi 15 avril à l’hémicycle de l’Assemblée provinciale.

Reporté pour des « raisons techniques », la Commission électorale nationale et indépendante (CENI) avait confirmé la tenue de ce scrutin ce lundi.

Selon un député provincial de Sankuru, l’inspecteur provincial aurait reçu des instructions verbales du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, d’empêcher l’opération de vote.

« Nous sommes au nombre de 13, nous étions tous là présents pour répondre à l’appel de la CENI comme prévu. On a trouvé l’inspecteur provincial de la Police, le Général Aba qui a refusé l’accès aux députés », a-t-il déploré avant d’ajouter les agents de la centrale électorale ne sont même présent.

Notons que l’Association Congolaise d’Accès à la Justice (ACAJ) avait fustigé le « mépris » du président de la CENI, Corneille Nangaa, pour n’avoir pas considéré les décisions judiciaires du Conseil d’Etat. Ce dernier avait suspendu l’élection des gouverneurs à Sankuru car la population a contesté la candidature de Lambert Mende, ancien Ministre de Communication et Médias.


Kinshasa-Times-urgent-1280x693.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

Election des gouverneurs dans la province de Kinshasa ce mercredi 10 avril, le député Gentiny Ngobila est élu gouverneur avec 28 voix, il est suivi de Laurent Batumona battu avec 12voix.

Gentiny Ngobila est le candidat du Front Commun pour le Congo, et  Laurent Batumona est de l’Union pour le démocratie et le progrès social (UDPS).

Il succède ainsi à André Kimbuta, le gouverneur sortant de la ville province de Kinshasa.


zoe.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans la province de Tanganyika, les résultats du scrutin publiés par la Commission électorale nationale et independante (CENI) indiquent que le député Zoe Kabila est élu gouverneur de la province du Tanganyika.

Zoe Kabila, frère de l’ancien Chef de l’Etat congolais, a raflé 16 voix devant son adversaire Christian Mwando, cadre de Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, qui a 8 voix.


maniema-kindu.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 avril 20191min00

C’est pour ce mercredi 10 avril que se déroule l’élection des gouverneurs sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Dans la province du Maniema, le député Augustin Musafiri est élu gouverneur de la province.

Augustin Musafiri a remporté le scrutin avec 14 voix sur 24 voix. Il est membre de la plate-forme politique Front Commun pour le Congo, son adversaire madi Lubenga Jean-Pierre a postulé comme indépendant.


images-19.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA9 avril 20193min00

C’est pour ce mercredi 9 avril que les députés provinciaux vont voter les gouverneurs et vice-gouverneurs pour chacune des provinces de la République démocratique du Congo selon le calendrier électoral de la Commission électorale nationale et indépendante (CENI).

Dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce mardi 9 avril, la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) a appelé les députés à voter des gouverneurs et vice-gouverneurs qui sont capables de servir la RDC au profit du peuple congolais.

Pour la NSCC, les députés provinciaux ne doivent pas porter leur choix sur ceux qui seront à la solde de leurs partis politiques et autorités morales.

Alors que les résultats des Sénatoriales publiés dernièrement par la CENI avait suscité des contestations de plusieurs, la NSCC rappelle aux députés leurs responsabilités historiques.

Le peuple congolais vous tiendra pour responsable de son malheure ou de son bonheur, vous êtes mis devant vos responsabilités historiques ”, a-t-elle avertis.

La NSCC met en garde, poursuit-on, contre toute tentative d’élire un Gouverneur qui ne répond pas aux aspirations du changement, et ne portant aucun agenda de développement durable de la province.

La Société civile Congolaise appelle les députés provinciaux à redorer leurs images ternies lors des élections des sénateurs en RDC.

Vous voilà en face d’une bonne opportunité de redorer votre image ternie en votant pour le pour les hommes et les femmes qu’il faut à la place qu’il faut”, note le communiqué.

La NSCC avertis les députés provinciaux aux candidats “parachutés” depuis Kinshasa qui n’ont aucun souci du développement local.


lambert_mende_2.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA1 mars 20191min00

L’élection des gouverneurs dans la province de Sankuru, la Cour d’appel a validé la candidature Lambert Mende, cadre du Front commun pour le Congo (FCC), et a invalidé Stéphane Mukumadi pour “double Nationalité”.

La présente décision de la Cour, fait de Lambert Mende un candidat unique à l’élection des gouverneurs dans cette province, car Stéphane Mukumadi n’était le seul challenger du Ministre démissionnaire de communication et des médias.

Notons qu’il y avait eu dernièrement au Sankuru les soulèvements de la population contre la candidature de Lambert Mende, lesquels ont coûté la perte en vies humaines et des habitations.


mende.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA13 février 20192min00

Ce mercredi 13 février au cours d’une interview accordée à la radio Okapi, le cadre de CCU ( Convention des Congolais Unis) Justin Omokala a tiré au clair la tension qui y a eu lieu mardi 12 février dans la province de Sankuru entre la population de Lusambo.

Le député provincial Justin Omokala affirme que les militants de CCU alliés au Front commun pour le Congo (FCC) étaient en marche du soutien à la candidature de Lambert Mende, et le camp adverse s’est opposé à cette manifestation.

Justin Omokala appelle la population au calme, car cette altercation, poursuit-il a opposée la police et les “inciviques”.

Moi j’en appelle au calme et à l’unité. Ce qui s’est passé hier est une histoire entre les forces de l’ordre et les inciviques qui n’ont pas eu le droit d’attaquer les manifestants du groupe du FCC. C’est comme ça qu’il y a eu quelques altercations entre la police et ces inciviques, et la réaction de la population qui soutenait la candidature du FCC”, a-t-il déclaré.

Pour Justin Omokala, ces contestations à la candidature de Lambert Mende sont des machinations.

Moi je ne suis pas représentant du FCC. Seul le parquet général ou l’auditorat militaire a le droit d’établir des responsabilités. Je vous dis que ce sont des machinations”, a-t-il souligné.

La candidature à l’élection des gouverneurs du Ministre de la Communication Lambert Mende a suscité dans la province de Sankuru des contestations au point qu’il y a eu deux (2) morts, onze (11) personnes blessées et des maisons brûlées.


IMG_2017-12-17_19-06-17-696x6961.jpg

Jeannot ShejiJeannot Sheji17 décembre 20172min00

La campagne électorale pour trouver le successeur d’Alex Kande au poste de gouverneur du Kasaï central est lancée ce dimanche 17 décembre. Les candidats Denis Kambayi et Martin Kabuya ont environ 4 jours pur convaincre les élus provinciaux de voter pour eux. C’est plutôt une approche de « bouche à l’oréille » qui est adoptée.

« C’est une élection des grands électeurs, elle n’est pas populaire pour qu’on s’en rende directement compte. C’est de porte à porte, nous regroupons des gens, nous échangeons avec eux, » a expliqué Mannix Kabuanga, le potentiel vice gouverneur du candidat Denis Kambayi.

Le chargé de communication de Martin Kabuya Balard Mbuyi a pour sa part confié à Radio Okapi que « l’honorable Martin Kabuya est arrivé dans la ville de Kananga. Il a pris langue avec les grands électeurs qui constituent les députés provinciaux, afin de les expliquer sa vision de la reconstruction du Kasaï central. »

Les deux protagonistes se sont déjà livrés à une bataille judiciaire qui n’a connu ni vainqueur ni vaincu :

Le candidat Denis Kambayi réclamait l’invalidation de la liste introduite par son adversaire Martin Kabuya, alléguant que ce dernier a aligné comme candidat vice-gouverneur Jérôme Muntu qui serait, selon lui, membre du UCP, un parti politique de la MP. Par contre, Martin Kabuya contestait le fait que la MP qui n’a pas de statut juridique puisse saisir la justice.

La justice a déclaré recevable ces deux requêtes mais non fondées. Seules les urnes pourront départager ces deux candidat ce 21 décembre.