BREAKING NEWS
IMG_20190211_103717.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA11 février 20192min00

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi a pris la parole à la Conférence des Chefs d’Etats Africain au 32ème sommet de l’Union Africaine ce dimanche 10 février.

Dans son intervention, Félix Tshisekedi a aussi réitéré sa volonté politique de mettre en application son programme de gouvernance, soutenu lors de la campagne électorale pour la présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC.

Il nous faut, sans relâche ni répit consolider davantage la paix et la sécurité, combattre les antivaleurs construire un Etat de droit, renforcer la politique de bon voisinage”, a-t-il affirmé avant d’ajouter son souhait de régler pacifiquement les différends entre les Etats d’Afrique et neutraliser les groupes armés.

Félix Tshisekedi a interpellé la conscience des Chefs d’Etats Africain sur les guerres meurtrières à l’Est de la RDC. “Notre pays a tant souffert depuis qu’il est Congo. Les guerres meurtrières que nous avons vécues devraient interpeller toute l’Afrique et la conscience internationale afin de ne point favoriser ni sponsoriser toute tentative susceptible de faire revivre au peuple congolais les mêmes atrocités que nous ne cessons de décrier depuis plus de 20 ans.”, a-t-il déclaré.

Le chef de l’Etat Congolais, promu deuxième Vice-président de l’UA, rassure qu’Il n’est plus acceptable que la RDC continue d’être “indéfiniment victime” de la convoitise de ses immenses ressources naturelles.


img_20190206_120447.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA11 février 20191min00


Les Chefs d’Etat Africain réunis au 32ème sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba ce dimanche 10 février. Le chef d’Etat Congolais Félix Tshisekedi a pris part dans cette rencontre.

Prenant la parole, Félix Tshisekedi, est revenu sur les élections du 30 décembre 2018, qui ont abouti à une “alternance démocratique et pacifique du pouvoir”, dans le respect de la Constitution.

Cette passation pacifique du pouvoir en RDC, “est la preuve de la maturité politique du Peuple congolais”, qui d’après Félix Tshisekedi, “la prouesse démocratique a été largement saluée par la population qui n’aspirent qu’à la paix”.

Rappelons-le, Félix Tshisekedi a été élu au cours de ce 32ème sommet, deuxième Vice-président en exercice 2019 de l’Union Africaine.


fayulu_programme_18_0121_jpg_640_350_1.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 février 20192min00


La RDC présente au 32ème sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, dont le thème est “l’année des réfugiés, rapatriés et des personnes déplacées : pour des solutions durables au déplacement forcé en Afrique”.

Martin Fayulu, Coordonnateur de la plate-forme Lamuka, souligne une “crise post-électorale en RDC” dans une note adressée aux Chefs d’Etats Africain ce dimanche 10 février.

Martin Fayulu atteste que la Cour Constitutionnelle et la CENI ont conféré le pouvoir aux “usurpateurs”, et cela “n’est pas synonyme de la légitimité”.

Selon Martin Fayulu, ce 32ème sommet de l’UA doit être une occasion de l’ancrage de la démocratie en Afrique. Il appelle les Chefs d’Etats à mettre en place un comité spécial de l’Union Africaine pour la vérification de la vérité des urnes en RDC.

Cependant, dans son adresse, le Chef d’Etat Congolais Félix Tshisekedi a affirmé que la RDC se présente à UA dans un contexte politique qui honore le pays, grâce à “la passation pacifique du pouvoir en RDC entre le président sortant et le dirigeant du plus ancien de l’opposition, a démenti tout pronostic du chaos annoncé à l’issue des élections du 30 décembre 2018“.

Félix Tshisekedi a été élu deuxième Vice-président dans l’exercice 2019 de l’Union Africaine.


fatshi.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA10 février 20191min00

Le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi vient d’être élu, ce dimanche 10 février, deuxième Vice-président en exercice 2019 de l’Union Africaine (UA) au cours du 32ème sommet de l’UA à Addis-Abeba.

La diplomatie reste la préoccupation de l’Union Africaine” a indiqué l’Égyptien élu nouveau président de l’UA Abdel Fattah AL-Sissi. Il succède le président rwandais Paul Kagame.

Félix Tshisekedi vient après le président sud-africain  Cyril Ramaphosa, élu premier Vice-président.

« L’année des réfugiés, rapatriés et des personnes déplacées : pour des solutions durables au déplacement forcé en Afrique », est le thème retenu pour ce présent sommet de l’UA.


IMG_20190125_141742-1280x853.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA2 février 20192min00


Ce vendredi 1 février au cours d’une réunion institutionnelle à Kinshasa, le président de la République Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement Tshibala à “reporter” le contrat entre le ministère des télécommunications en RDC et la société African General Investment Limited (AGI) concernant le contrôle des flux téléphoniques.

Selon ce contrat de dix (10) ans que le Ministre congolais des télécommunications et NTIC, Emery Okundji, avait signé, sur les cent pourcent (100%) des revenus générés par la taxe sur les flux téléphoniques, AGI était rétribué à hauteur de quatre-vingt cinq (85%) pourcent contre quinze pourcent (15%) à l’ARPTC (agence de régulation des Poste et Télécommunications du Congo), et cinq pourcent (5%) pour la commission des conseillers de la primature,  des ministres des finances et PT-NTIC.

Ce décret a été signé par premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe en 2018. La mise en application de ce constat avec AGI allait provoqué une inflation de 30 à 60% du goût d’appel mobile. Cependant, le prix des crédits téléphonique a haussé depuis déjà plusieurs mois en RDC.


FB_IMG_1548354615904.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA31 janvier 20192min00

Le Général de Brigade des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, Salumu Mbilika vient d’être révoqué par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour avoir commis des délits préjudiciables à l’armée Congolaise.

Dans une note parvenue à Kinshasa Times ce jeudi 31 janvier, le Ministre de la défense Crispin Atama Tabe a indiqué que le commandant du corps de génie, le  général Salumu Mbilika a connu des manquements graves sur les fonds attribués aux bases militaires Kamina et Kitona.

En effet, le rapport d’inspection sur l’utilisation des fonds destinés aux bases militaires de Kamina et Kitona, dont vous aviez la responsabilité, en qualité du commandant du corps de génie, a relevé des manquements graves qui ont grandement préjudicié les Forces Armées”, rapporte-t-on.

Rappelons-le, Félix Tshisekedi avait instruit le Ministre de transport José Makila de suspendre Monsieur Michel Kirumba, Directeur général de TRANSCO.


charles-michel.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA30 janvier 20192min00


La Belgique rassure son “solide” soutien au Chef de l’État de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi Tshilombo pour son élection.

Dans un communiqué parvenu à Kinshasa Times ce mardi 29 janvier, le Premier ministre belge, Charles  Michel, a présenté, au nom du gouvernement belge, les vœux de réussite au président de la République Félix Tshisekedi.

Charles  Michel a salué la volonté du changement exprimé en RDC. “Les dernières semaines ont démontré la volonté de changement, de transparence et de démocratie de la population congolaise que nul ne peut ignorer”, a-t-il déclaré.

Néanmoins, le gouvernement Belge reviens sur les doutes engendrés au déroulement du processus électoral, “nous espérons que les prochaines permettront d’avancer sur la voie de l’inclusivité, de la stabilité et du développement pour le bien-être de la population congolaise. C’est dans cet esprit que  nous vous formons nos plus sincères vœux de succès”.

Selon Charles  Michel, la Belgique tient aux liens forts qui les unis avec la RDC, et souhaite renforcer les relations entre le deux pays.


portrait-ae-14-5.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA26 janvier 20191min00

Après que la Belgique ait épinglé « beaucoup de doutes sur le processus électoral  » en République Démocratique du Congo lors des élections du 30 décembre 2018, le ministre Belge de la diplomatie Didier Reynders a félicité, ce vendredi 25 janvier à la RFI, au nom du gouvernement Belge l’accession de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême.

Didier Reynders déclare que le nouveau gouvernement de Félix Tshisekedi devrait libérer les détenus politiques, en vue d’un changement de la situation politique en République Démocratique du Congo, « y compris l’amélioration des relations avec l’Union Européenne ».

Notons que les résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale et Indépendante, ont suscité des multiples  contestations. Mais la confirmation de ces résultats par la Haute Cour Constitutionnelle, a changé les avis des uns et des autres.


Félix-Tshisekedi.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA25 janvier 20192min00

« La fermeture des cachots sera fait », a rassuré le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi ce vendredi 25 janvier au cours d’une interview accordée à la presse après la cérémonie de la remise et reprise avec l’ancien président Joseph Kabila.  « On a jamais eu d’expérience avant d’entrer dans cette fonction, l’expérience commence comme aujourd’hui, le jour du zéro et ainsi de suite» admet-il.

Le président de la République dit, avoir programmé une réunion du Conseil supérieur de sécurité « à laquelle seront joint les agences comme l’Agence de Renseignement  Nationale ».

Il annonce sa première décision sur l’emprisonnement des personnes, «  lors qu’il y a des cas, on les transferts directement dans la justice, s’il faut les emprisonner on les emprisonne à Makala ou ailleurs, mais pas dans les prisons de fortune ».

Dans la foulée, Peter Kazadi, directeur adjoint de Cabinet de l’Union pour la démocratie et le progrès social déclare que « les pessimiste n’ont pas cru le pouvoir est entre la main du peuple, nous allons donner du sourire à ce peuple qui attend beaucoup de nous ».

L’actuel Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a reçu à main propre de Joseph Kabila la clef du bureau présidentiel au cours d’une cérémonie de la remise et reprise.


FB_IMG_1548400138066.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA25 janvier 20192min00

La cérémonie d’investiture du Président de la République Félix Tshisekedi de ce jeudi 24 janvier “c’est une honte et c’est un triste jour pour le pays, pour l’Afrique et pour le monde” a réagi le Directeur de la campagne électorale du candidat président malheureux Martin Fayulu,  Pierre Lumbi, ce vendredi 25 janvier au cours d’une interview accordée à la radio Okapi.

Dans son discours d’investiture, Félix Tshisekedi avait tendue la main au Coordinateur de la plate-forme Lamuka Martin Fayulu. Pierre Lumbi est en contre-pied, “nous ne pensons pas que Félix Tshisekedi, en tendant la main à Martin Fayulu, que cela soit une main propre. Pour nous, il se moque du pays, de Fayulu et du peuple congolais. C’est un vol électoral qui a été commis. De millions de Congolais sont tristes. Ils ne sont pas heureux”.

Selon Pierre Lumbi, l’engagement de ce “véritable soldat du peuple”, Martin Fayulu est un exemple pour la vitalité de la démocratie et la responsabilité civique de chaque Congolais.

Le Chef de l’Etat sortant Joseph Kabila avait transmis solennellement les symboles du pouvoir de la RDC à son successeur Félix Tshisekedi au Palais de la Nation.