images-93.jpeg

Stephane NtumbaStephane Ntumba11 septembre 20192min0

Mike Mukebayi est demi de ses immunités de député provincial de Kinshasa, a annoncé, ce mercredi 11 août, le président de l’assemblée provinciale Godefroid Mpoy.

Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa atteste dans une courte vidéo mise en ligne que Mike Mukebayi doit répondre à la Justice Congolaise, car dit-il, “le changement dont la RDC a besoin c’est le changement de mentalité” .

« Je vise à moraliser la vie publique. Il y a plusieurs dossiers judiciaires contre cet élu de Kinshasa« , a martelé Godefroid Mpoy.

De son côté, Mike Mukebayi dénonce un complot contre son mandat à la législative provinciale attisé par le président de l’assemblée provinciale et le Dircab du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

« Vital Kamerhe et Godé Mpoyi cherchent m’anéantir. Ils se sont mis d’accord pour lever mes immunités. Il y avait déjà quatre plaintes contre moi. Je ne sais si celle qui a abouti à cette décision vient de qui. J’attends de le savoir, » a-t-il déclaré.

Selon Mike Mukebayi, il est victime parce qu’il a dénoncé le mal, “je suis celui qui dérange”.


Screenshot_20190911-1231032-1280x777.png

Stephane NtumbaStephane Ntumba11 septembre 20192min0

Alors que des allégations nuisantes contre l’assemblée provinciale de Kinshasa circulent sur les réseaux sociaux voire d’autres médias, ce mercredi 11 août, le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, Godefroid Mpoy a déclaré que ceux qui soutiennent la suppression de l’Assemblée provinciale en RDC sont ceux-là qui ont échoué aux élections.

« Les apôtres de la suppression de l’Assemblée provinciale, sont ceux qui ont échoué aux élections. Ce sont des bêtises. Ils soutiennent la suppression de l’Assemblée provinciale après avoir échoué aux élections…”, a-t-il souligné.

Le président Godefroid Mpoy a indiqué qu’il était cible sans succès d’un assassinat à trois reprises dernièrement en RDC.

« On a cherché à m’abbatre à trois reprises. Un commando a été envoyé une fois à l’église, mais Dieu me défend…c’est depuis que j’ai commencé à traquer ceux qui ont détourné, que je suis sous menace« , a-t-il déclaré.

A entendre le pasteur Godefroid, il ne pas prêt à lâcher prise dans sa lutte pour le changement.

« Je ne peux pas m’opposer à la justice. J’ai un appétit d’ordre. Je vais moraliser la vie publique. Je ne vois pas pourquoi je dois attendre. Pour moraliser, c’est toujours urgent. Le changement dont on a besoin dans ce pays, c’est le changement des mentalités« , a-t-il attesté.

Godefroid Mpoy appelle le gouvernement provincial de Kinshasa à utiliser le décibelmètre pour mieux mener la campagne contre la nuisance sonore.