bahati.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA13 août 20191min0

L’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés ( AFDC-A) regroupement politique dirigé par Modeste Bahati Lukwebo organise une marche pacifique le jeudi 15 août prochain à Kinshasa conformément à l’article 26 de la constitution.
Réclamant la paternité de Bahati Lukwebo comme président national et autorité morale statutaire reconnu dudit regroupement, les militants de l’AFDC-A exigent des postes ministériels dans le cadre de la formation du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Selon la lettre d’information adressée au numéro un de la ville province de Kinshasa, l’itinéraire de ladite marche partira du secrétariat général de l’AFDC-A situé sur l’avenue de la libération, ex 24 novembre en passant par le rond-point Mandela pour chuter à la place Royale devant l’hôtel du Gouvernement où un mémo sera déposé au cabinet du premier ministre.

Partager avec :

mbandaka-1.gif

La RédactionLa Rédaction2 mars 20181min0

Le corps du manifestant Eric Boloko, un jeune homme de 18 ans tué à Mbandaka durant la marche pacifique du 25 février dernier organisée par le Comité Laïc de Coordination a été inhumé le jeudi 1 er mars au cimetière de Bolombo.

Avant cette inhumation, une messe de requiem devrait être organisée par un prêtre catholique du quartier Mbandaka II où vivait le défunt. Mais la célébration de la messe n’a pas eu lieu. Les autorités provinciales l’ont interdite pour éviter une escalade de violence.

La levée du corps et l’enterrement ont eu lieu en présence de la famille du défunt.

Quant à l’auteur de ce forfait, il a été condamné à perpétuité et au renvoi définitif de la police par le tribunal de garnison de Mbandaka.

Rappelons que cette marche était la troisième organisée pour revendiquer l’application intégrale de l’accord de la Saint Sylvestre.

 

Partager avec :

MEDIA-EN-LIGNE.jpg

La RédactionLa Rédaction31 juillet 20172min0

Dans un communiqué, l’Association des médias en ligne de la RDC (MILRDC) condamne l’interpellation des 7 journalistes à Kinshasa.

L’Association des médias en ligne de la République Démocratique du Congo (MILRDC) condamne l’interpellation musclée des journalistes lundi 31 juillet 2017 à Kinshasa lors de la marche pacifique initiée par la LUCHA pour réclamer la publication la publication du calendrier électoral et dénoncer l’insécurité dans quelques provinces de la République Démocratique du Congo.

En effet, 7 journalistes ont été brièvement interpellés sur le Boulevard Triomphal par la Police Nationale Congolaise alors qu’ils couvraient la manifestation des mouvements citoyens qui exigent la publication du calendrier électoral.

Parmi les 7 journalistes, il y avait notamment des journalistes du magazine radiophonique VoxCongo, des agences Chine Nouvelle et Anadolu, de Radio Okapi et d’ACTUALITE.CD, membre de MILRDC.

Ils ont été conduits dans l’enceinte de l’Ecole Sévigné à Lingwala où ils ont été verbalisés et intimidés par de policiers.

Ils étaient notamment accusés d’être toujours « au courant de ce que trame la LUCHA».

Ils ont été libérés une demi-heure après l’intervention du Général Sylvano Kasongo Kitenge, Commissaire provincial de la police à Kinshasa, qui a fait personnellement le déplacement.

L’Association des médias en ligne de la RDC (MILRDC) constate que les journalistes n’avaient commis aucun délit pendant la couverture de cette manifestation et de ce fait dénonce et proteste contre ces interpellations qui constituent une atteinte à la liberté de la presse.

MILRDC témoigne particulièrement sa solidarité avec tous les journalistes interpellés en ce jour à Kinshasa ou ailleurs.

MILRDC réaffirme son attachement au respect de la Constitution et des droits humains qui garantissent le droit à l’information.

Partager avec :

Partager avec :