BREAKING NEWS
martin-fayulu.jpg

La RédactionLa Rédaction16 mai 20193min00

Martin Fayulu, candidat malheureux à présidentielle dernière a réitéré son vœu de voir Felix Tsisekedi démissionner à la présidence de la République. Il l’a dit lors d’une conférence-débat animée le mercredi 15 mai au Ciné Eros de Kisangani où il séjourne depuis ce lundi.
L’homme de Lamuka, considère que le pouvoir dont détient l’actuel président de la république lui revient. « Le peuple congolais n’est pas avec Monsieur Tshisekedi et Monsieur Kabila. Il veut que sa victoire soit rétablie et qu’eux-mêmes, Monsieur Tshisekedi et Monsieur Kabila, se décident très rapidement. C’est pour cela que nous avons parlé de démission… », a t-il souligné.
Le quêteur de la vérité des urnes a expliqué devant les étudiants comment selon lui la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a manipulé les résultats des urnes.
Certains étudiants dans la salle, lui ont fait remarquer que la démission de l’actuel président n’est plus évidente. « L’actuel président entend exercer ses fonctions jusqu’à la fin de son mandat », ont-ils expliqué.
Sur ce point, Eve Bazaiba Secrétaire Générale du MLC qui accompagne Martin Fayulu dans le cadre de leur plateforme Lamuka, a appelé les Congolais dans leur ensemble à recourir à l’article 64 de la constitution, ainsi libellé :
« Tout Congolais a le devoir de faire échec à un individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou l’exerce en violation de la constitution ».
L’occasion pour le président du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le Développement (ECIDE) de lâcher ce qui suit : « dans quelques semaines, je compte utiliser les méthodes employées par les Soudanais et les Algériens afin de restituer le pouvoir au souverain primaire ».
Notez que c’est depuis la proclamation de Felix Tsisekedi comme président de la RDC par la cours constitutionnelle le 20 janvier 2019 que son challenger direct Martin Fayulu conteste son élection.


IMG-20190514-WA0010.jpg

La RédactionLa Rédaction14 mai 20192min00

Toujours dans le cadre de son combat sur la vérité des urnes, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre dernier et président de Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDÉ), parti politique membre de la coalition Lamuka, Martin Fayulu Madidi, a tenu hier lundi 13 mai, dans la ville de Kisangani à l´esplanade de La Poste un meeting politique. Un accueil chaleureux lui a été réservé lors de son arrivée dans la ville.

Dans son discours, il a rappelé à ses militants la raison de sa venue dans le but de les conscientiser à prendre part dans sa lutte, celle de militer pour le bien être du Congo en manifestant pour pousser l´actuel président et de son prédécesseur à divorcer.

«Préparons- nous parce que dans peu de jours nous allons commencer les marches. Bientôt nous allons donner le mot d´ordre pour demander à Kabila et Tshisekedi de divorce. C´est un mariage indésiré. Les congolais ont besoin d´un mariage avec le commandement du peuple. Nous disons à notre frère Tshisekedi d´abandonner ce deal. Les gens l´ont induit en erreur. Préparons- nous personne ne va faire marche arrière. Nous n´allons pas laisser que des gens blaguent avec notre pays. Vous tous derrière moi, faites que Kabila parte définitivement » a averti Martin Fayulu.  

Il sied de rappeler que c´était pour la deuxième fois que Marti Fayulu  fasse sa descente dans la ville de Kisangani après sa récente présence dans le cadre de la campagne électorale en décembre 2018. Il n´était pas seul, il était accompagné de Eve Bazaiba, député nationale et, membre du Mouvement de la Libération du Congo et Adolph Muzito l´un des membres du Parti Lumumiste Unifié (PALU)


fayulu-1.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA6 mai 20191min00

Dans le point de presse tenu depuis son hôtel  Faden House à Gombé ce lundi 6 mai, le candidat malheureux à la présidentielle 2018, Martin Fayulu Madidi a exprimé son mécontentement sur les « arrestations arbitraires » des plusieurs militants de Lamuka à Kikwit par la police et l´armée.

Martin Fayulu souligne que la répression policière sur les manifestants démontre que « Kabila est encore au pouvoir », et appel les militants à conserver « la flamme déjà allumée ».

« Nous déplorons et condamnons le comportement de la Police et de l’armée qui ont procédé aux arrestations arbitraires. Nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes arrêtées,» a-t-il attesté.

Notons que l´audition de Martin Fayulu prévu aujourd´hui a été reportée pour une date qui sera communiqué ultérieurement.

 


fayulu-1.jpg

La RédactionLa Rédaction6 mai 20191min00

Accompagné des militants de la plate-forme politique Lamuka au casier judiciaire de Kinshasa, Martin Fayulu va tenir une conférence de presse pour étayer l’opinion sur les accusations qui pèsent sur lui.

Selon la presse de l’ancien candidat à la présidentielle, Martin Fayulu va faire une mise au point contre la plainte portée sur sa modeste personne.

Les militants se sont déployés devant l’hôtel Faden House de Martin Fayulu avec des cris et chants pour contester le pouvoir de l’actuel président de la République Félix Tshisekedi. « Il a été nommé! On a volé l’élection de Martin Fayulu » , lance un militant.


fayulu_martin_17_006.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA3 mai 20191min00

Accusé “d’incitation à la haine tribale”, l’ancien candidat président Martin Fayulu est convoqué ce lundi 6 mai par le commissariat général de la Police judiciaire.

Dans une convocation de la police judiciaire signée par Jean Baelongandi, commissaire général adjoint de la Police judiciaire, Martin Fayulu est appelé à apporter des “renseignements utiles” auprès de cette instance juridique.

Par ailleurs, le parquet est en possession d’une plainte contre le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (Ecidé), lui indiquant l’intention insurrectionnelle de ce dernier sur le “massacre des balubas », « pillages », « atteinte aux droits garantis » et « crime de génocide et crimes contre l’humanité ».


images-47.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA29 avril 20192min00

Adam Bombole, cadre de Ensemble pour le changement, a réagi, ce lundi29 avril, aux “calomnies” de Martin Fayulu, candidat de Lamuka, sur le président de la République Félix Tshisekedi lors de son meeting à Saint Thérèse dans la commune de N’djili.

Selon ce proche de Moïsce Katumbi, les “calomnies et les vociférations” de Martin Fayulu à l’endroit de Félix Tshisekedi “ne changeront rien”.

Tout excès nuit. Parfois le silence est grand, lorsqu’il n’y a rien à dire ! Les calomnies et les vociférations ne changeront rien! Félix Tshisekedi est président de la République pour un premier mandat de 5 ans,renouvelable une fois », a-t-il indiqué dans son compte twitter.

Car selon Martin Fayulu, Félix Tshisekedi doit démissionner, il a fait la “honte” en vendant le pays à Joseph Kabila ancien président, en 94 jours de son accession au pouvoir. “Il n’a fait que vider les réserves de la banque centrale”, disait-il.


IMG_20190428_191628.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA28 avril 20192min00

Félix Tshisekedi nous a fait la honte ! Il a vendu le pays à Kabila en 94 jours, il n’a fait que vider les réserves de la banque centrale”,a dénoncé Martin Fayulu, président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, au cours du meeting de ce dimanche 28 avril à Saint Thérèse.

Dans son adresse, MartinFayulu a réitéré son combat contre le pouvoir du Chef de l’Etat Congolais Félix Tshiseked. “Nous sommes venus demander à Félix Tshisekedi de démissionner”, a-t-il déclaré.

Pour ce candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, la RDC ne va pas aller de l’avant avec la “tricherie” .

«La RDC  n’ira pas de l’avant en fondant son progrès sur la triche. La Coalition Lamuka veut la vérité pour faire asseoir un état de droit au coeur de l’Afrique», a-t-il souligné.

Une foule nombreuse a répondue à l’invitation du meeting de “vérité” des leaders de la Coalition Lamuka.

Notons qu’à l’issue de leur réunion à Waterloo, Moïse Katumbi a été plébiscité coordonnateur du Présidium de Lamuka par ses paires.

 


fayulu_programme_18_0121_jpg_640_350_1.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA27 avril 20192min00

A Bruxelles ce samedi 27 avril, les leaders de Lamuka, Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Jean Pierre Bemba, Adolphe Muzito ont tenu un point de presse à l’issue de leur réunion stratégique.

Martin Fayulu, président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, prenant la parole, a déclaré que les élus de Lamuka siégeront au parlement congolais.

Nous avons décidé d’aller au Parlement. Nous continuons à dire que ce Parlement-là a des gens qui ont été nommés. Certes, il y a des élus”, a-t-il déclaré.

Néanmoins, Lamuka, selon Fayulu, va continuer sa lutte pour l’intérêt du peuple.

“Nous sommes là et nous continuons à nous battre pour que le peuple congolais recouvre sa victoire”, a-t-il souligné avant d’ajouter que les élus de Lamuka seront  au parlement « parce que nous avons décidé de ne pas abandonner ce peuple, de ne pas abandonner les institutions. Je ne suis pas dans l’opposition contre Félix Tshisekedi. Non! Je suis le président élu ».

Notons que Martin Fayulu va tenir un meeting populaire ce dimanche 28 avril sur la place Saint Thérèse à N’djili.

 


images-17.jpeg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA23 avril 20191min00

L’actuel Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi et l’ancien président Joseph Kabila « dirigent ce pays sans vision », rassure Martin Fayulu, président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement au cours d’une interview accordée à BBC ce lundi 22 avril.

Selon le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Félix Tshisekedi a aidé Joseph Kabila à rester au pouvoir de la RDC.

 » Tshisekedi et Kabila vont continuer à danser et chercher la balance pour diriger ce pays sans vision. C’est pour cela nous devons nous battre pour récupérer la victoire du peuple. Tshisekedi a aidé Kabila à rester au pouvoir« , a-t-il déclaré.

Cependant pour le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, Joseph Kabila est « un partenaire » de l’alternance démocratique pour une passation pacifique du pouvoir après l’élection présidentielle passée.


FAYULU.jpg

Stéphane NTUMBAStéphane NTUMBA17 avril 20191min00

La plate-forme politique Lamuka a annoncé, ce mercredi 17 avril dans une note adressée au gouvernorat de Kinshasa, le retour de Martin Fayulu, l’un de ses cadres qui va tenir un meeting ce dimanche 28 avril sur la place Saint Thérèse à N’djili.

Martin Fayulu, candidat malheureux de la présidentielle du 30 décembre 2018, était en tournée aux Etats-Uns, en Europe où il n’a cessé de contester le pouvoir de l’actuel chef de l’Etat Félix Tshisekedi; il réclame la vérité des urnes.