images-25-1.jpeg

Jordan MayenikiniJordan Mayenikini16 septembre 20193min0

Un compte Twitter aux odeurs d’un acharnement criminel a été créé avec les identités du Gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej Mangeze. A lire les derniers tweets de ce compte, on découvre une plume trempée dans les miasmes nauséeux d’une haine revancharde des ennemis du développement, en personnes désincarnées à l’instar des chiens perdus sans colliers de Gilbert Cesbron, écument le vaste Congo en quête des raisons pour déstabiliser des autorités mieux cotées par leur base, en l’occurrence le Grand bâtisseur du Lualaba, Richard Muyej Mangeze Mans.

L’homme derrière ce compte Twitter s’apparente à un chroniqueur occasionnel qui s’est servi de l’affaire de « 15 millions » qui fait l’actualité au pays pour lancer un tweet très « conflictogène » au nom du gouverneur Muyej dans le but sûrement de l’opposer à Monsieur le Président de la République et à son Directeur de cabinet.

On ne cessera jamais de le dire, Le Gouverneur du Lualaba, Richard Muyej n’a pas de compte Twitter. Déjà au mois d’avril dernier, un autre compte avait été créé toujours en son nom toujours par les mêmes personnes, manifestement décidées à recourir à ces méthodes grossières devenues courantes pour des objectifs obscurs inavoués. Qu’à cela ne tienne, Richard Muyej Mangeze Mans que nous avons joint au téléphone garde sa sérénité habituelle et considère cet énième acharnement criminel contre sa personne comme une épée dans l’eau.

Il se réserve toutefois le droit de poursuivre en justice les auteurs de ce crime qui vise à nuire à sa personne et à édulcorée sa réputation. Nous insistons : Le Gouverneur du Lualaba n’a pas de compte Twitter. Twitter en son nom est une tentative d’abuser de la crédulité des Twittos sur lesquels vous répandez des légendes d’infamies qui ne correspondent à aucune réalité.

Richard Muyej est bien préoccupé à travailler selon son riche programme quinquennal pour le bien de la population du Lualaba. C’était nécessaire pour nous de faire cette mise au point afin de remettre les choses à leur place par cette clarification qui se veut une réponse aux inepties déversées sur l’opinion publique au nom de Richard Muyej Mangeze Mans, à travers un compte Twitter qui ne lui appartient pas. C’est donc un fait à classer dans la catégorie des fumisteries indigestes.

Serge White Ndjibu


richard-muyej.jpg

La RédactionLa Rédaction13 juillet 20172min0

Richard Muyej, le gouverneur du Lualaba, salue l’honnêteté de Conerneil Nangaa d’avoir annoncé le report des élections quelques mois plus tôt, avant le mois de décembre pour « éviter de créer la confusion inutilement ». Cette déclaration, il a fait le  mercredi 13 juillet à Kinshasa, au cours d’un point de presse.

Il demande aux Congolais d’attendre le retour du chef de la centrale électorale au pays pour plus de précisions au sujet de ce report.

«Corneille Nangaa est Congolais, il va rentrer au pays et expliquer avec détails le pourquoi de ce report. Il faut lui donner un petit temps, le calendrier sera promulgué surement. Il ne faut pas en avoir peur», a-t-il dit.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a déclaré le vendredi dernier, à Paris (France) sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI) que l’organisation de la présidentielle et les législatives ne sera pas possible dans le pays avant fin 2017 pour des raisons techniques.

«J’admire l’honnêteté du président de la CENI. Tout le monde connait le budget qui a été affecté pour cette organisation et l’argent que nous cherchons pour combler le déficit. Et, il faut éviter les déclarations qui intoxiquent l’opinion», a ajouté le gouverneur de  Lualaba.