BREAKING NEWS
mende1.jpg

Luc-Roger Mbala BembaLuc-Roger Mbala Bemba15 avril 20192min00

Une vive tension règne actuellement dans la province de Sankuru. Prévue pour ce lundi 15 avril 2019, l’élection des gouverneurs de la province du Sankuru n’a pas eu lieu comme prévue.

Ce matin de lundi 15 avril, sur décision du président Félix Tshisekedi, l’élection des gouverneur et vice gouverneur de Sankuru est reporté sine die , pour des raisons de sécurité. Une réunion est prévue ce mercredi 17 avril 2019 à Kinshasa pour étudier cette question qui risque d’embraser toute la province de Sankuru.

La tension actuelle est due au réfus de la Ceni  d’optempérer à la décision du Conseil d’Etat qui demande la validation de la candidature de Monsieur Joseph- Stéphane Mukumani. Candidat indépendant, Joseph-Stéphane Mukumani doit affronter le candidat du FCC Lambert Mende, ancien ministre de la communication aujourd’hui candidat au poste de gouverneur de Sankuru. Or la Ceni a écarté la candidature de Joseph- Stéphane Mukumani pour raison de double nationalité Le Conseil d’Etat a demandé à la Ceni de valider la candidature de Stéphane Makumani. Face ua refus de la Ceni, des partisans de Stéphane Makumani sont descendus dans la dans la rue; Ils la Ceni d’être instrumentalisée par les caciques du FCC qui tiennent à faire élire Lambert Mende à la tête de la province de Sankuru. “ Si le gouvernement n’intervient pas nous risquons d’assister aux tuéries du genre de ce qu’on a vécu à Yumbi,dans la province de Maï Ndombe, en décembre 2018”, a déclaré un membre de la sociét civile du Sankuru

Pour plusieurs observateurs, la seule façon d’éviter des éventuels troubles dans le Sankuru serait d écarter Lambert Mende et Joseph Stéphane Mukumani de la course au poste du gouverneur Et de trouver de nouveaux candidats gouverneur et vice- gouverneur.