IMG-20190813-WA0012.jpg

Don Du Ciel TOLENGADon Du Ciel TOLENGA13 août 20191min0

Les activistes du mouvement citoyen ECCHA tiennent un sit-in devant les installations de la Direction Général de Migration (DGM) à Uvira, au Nord-Kivu. Ils  dénoncent et exigent « la suppression de la perception de la taxe illégale lors de l’acquisition de l’autorisation spéciale de circulation ».
Ces manifestants accusent les services de la DGM de « violer intentionnellement et délibérément » l’ordonnance numéro 17/024 du juillet 2019 portant organisation, fonctionnement et modalité de collaboration entre le président de la République et le Gouvernement qui stipule dans son article 19 qu’une « opération financière conclue hors la loi est un abus du pouvoir et de la loi ».

Partager avec :

R56A4819.jpg

La RédactionLa Rédaction16 novembre 20171min0

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie internationale d’appui en matière de sécurité, la Mission de l’Onu pour la stabilisation de la RD Congo (Monusco) a lancé en début de semaine un nouveau programme de stabilisation dans les hauts et moyens plateaux de Mwenga et Uvira, ainsi que dans la plaine de la Ruzizi à l’Est de la RDC. 

Plus de 100 mille bénéficiaires sont visés par ce programme qui a pour but de trouver des solutions durables de paix et favoriser la stabilité des institutions et le relèvement économique de la zone.

Selon les informations fournies par la prote-parole intérimaire de la Mission onusienne en RDC, le budget de ce programme s’élève à 7 millions de dollars américains. L’Ong ALERT internationale exécutera ce projet en collaboration avec des ONG locales.

La particularité de ce programme est qu’il favorisera « le dialogue démocratique, grâce à un processus permanent de consultations dans les domaines de la sécurité foncière, la gouvernance, la réinsertion socioéconomique, le genre et les violences basées sur le genre, »

Partager avec :

beni-actu.jpg

La RédactionLa Rédaction28 septembre 20172min0

Des tirs nourris à la mitraillette et à l’arme lourde ont repris ce jeudi 28 septembre 2017 matin dans les collines surplombant la cité d’Uvira dans la province du Sud-Kivu.

C’est depuis 4heure du matin que la population d’Uvira, s’est cachée chez elle. Des hommes armés sont arrivés par bateaux en bois à moteur et ont lancé une attaque au niveau de Kabimba au sud  d’Uvira ville située au bord du lac Tanganyika.

« Nous avons entendu des tirs à l’arme lourde un peu partout. Nous sommes enfermés dans des maisons, on entend seulement du tonnerre. Les miliciens sont à côté, aux alentours de la ville. Ils ne sont pas encore entrés dans la ville» a confié un habitant d’Uvira.

L’électricité est coupée, les boutiques, écoles et autres établissements sont fermés.

Des sources militaires ont indiqué que ces tirs visaient à nettoyer les périphériques montagneuses de la cité et protéger la ville. Mais après ces tirs se sont poursuivis sur les littorales du lac Tanganyika au sud de la ville vers Kalundu où les militaires de la force navale des FARDC se sont affrontés aux miliciens maï maï de yakutumba.

Les miliciens maï maï de William Yakutumba avaient promis de marcher sur Uvira après avoir pris le contrôle de Mboko, dimanche 24 septembre.

«Ici, la situation est vraiment alarmante. Il y a des tirs un peu partout. Quatre bateaux d’ennemi ont attaqué tôt ce matin la ville mais l’armée a réussi à détruire deux», a déclaré un témoin sur place.

Les assaillants occupent certaines localités à partir de Makobola jusqu’à Mboko mais les FARDC qui reçoivent de renfort de part et d’autre font mouvement à partir de Lusenda vers Mboko et d’Uvira vers Mboko.

Partager avec :

6CBFD0E0-843A-458A-A170-F57EED598DBA_w1023_r1_s.jpg

La RédactionLa Rédaction27 septembre 20172min0

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont réussi à chasser les miliciens Maï Maï  Yakutumba de la ville d’Uvira située au bord du lac Tanganyika dans la province du Sud-Kivu, près de la frontière de la République Démocratique du Congo et le Burundi ce mercredi 27 septembre.

Le porte-parole de la 33ème région militaire des FARDC le capitaine Dieudonné Kasereka a confirmé que depuis l’après-midi de ce mercredi 27 septembre 2017  la ville d’Uvira est à l’abri des miliciens Mai-Mai Yakutumba.

 « La ville d’Uvira est à l’abri de l’ennemi. L’ennemi mène également, une guerre psychologique en plus de la guerre militaire pour terroriser la population. Nous avons pris des dispositions pour sécuriser la population. Les écoles à Uvira libèrent par peur les élèves, mais l’armée est sur place », a Dieudonné Kasereka.

L’armée congolaise a lancé depuis mardi 26 septembre 2017 une offensive pour éradiquer la présence des forces négatives dans la localité de Mboko en territoire de Fizi.

Durant ces intenses combats, la population d’Uvira a vécu dans la frayeur. Les boutiques, magasins marchés et écoles ont été fermés. Les activités étaient paralysées. Cette psychose a occasionné un mouvement important des déplacés.

Partager avec :

Partager avec :