vodacom-1024x1024.jpeg

La RédactionLa Rédaction19 juin 20173min0

Au moins 61 millions de dollars américains ne sont pas déclarés chaque mois par les compagnies de téléphonie cellulaire en RDC, ce qui fait échapper au trésor public plus de 17,6 millions mensuellement.

Cette fraude a été détectée par la firme française Entreprise Télécom, représentée en RDC par Business Compagny Consulting avec qui le gouvernement congolais a signé un contrat de lutte contre la fraude téléphonique, indique une dépêche de Radio Okapi.

Le manque à gagner décelé par la firme française ne concerne jusque-là que les appels et les SMS. L’Internet et le transfert électronique d’argent ne sont pas pris en compte dans cette fraude, qui implique trois sociétés, selon Business Compagny Consulting : Vodacom, Airtel et Africell.

Le système fiscal congolais étant déclaratif, chaque entreprise est tenue de déclarer elle-même le volume de ses transactions. Or, le contrôle effectué par Business Compagny Consulting révèle que les volumes des minutes et des SMS souvent déclarées par ces entreprises de téléphonie cellulaire ne correspondent pas aux données réelles mais sont minorés.

Business Compagny Consulting, qui a eu depuis janvier dernier, outre le contrôle des appels internationaux, la mission de vérifier aussi
les appels domestiques avec rétroactivité sur l’année 2016, a travaillé d’abord sur deux mois. Ainsi, pour Vodacom (juillet et août) et Airtel (août et septembre), ces deux sociétés n’ont pas déclaré
chacune au moins 55 millions de dollars réalisés, faisant perdre sur ces montants plus de 32 millions de dollars au trésor public.

Même chose pour Africell, qui a caché plus de 10 millions de dollars, privant ainsi le trésor public de ses 3,2 millions USD. Le tout mis ensemble, l’Etat congolais a perdu au moins 35 millions de dollars,
seulement en deux mois.

D’après les révélations de Business Compagny Consulting, la fraude est beaucoup plus grande sur les appels domestiques, qui représentent 90%
du trafic des opérateurs en télécommunications.

Partager avec :

vodacom-rebrand-to-red-vodafone.jpeg

La RédactionLa Rédaction10 février 20171min0

L’annonce a été faite à l’occasion de la célébration des quinze ans de présence de Vodacom en République démocratique du Congo.

L’entreprise de télécommunication a justifié sa décision par le fait de s’aligner à la stratégie et la vision de la maison mère, le groupe international Vodafone. Ce changement d’identité visuelle s’accompagne du changement du slogan de la marque qui passe de « leader dans le monde cellulaire » à « Avec Vodacom, c’est à toi de jouer ».

Arrivé en RDC en 2002, Vodacom Congo revendique à ce jour avoir dix millions d’abonnés.

Partager avec :

Partager avec :