Heritier-Watanabe-1.png

Patrick PN MbalaPatrick PN Mbala14 février 20181min0

Heritier Watanabe interpellé par des personnes armées en tenues civiles lundi dernier en fin de soirée, a recouvré sa liberté le jour suivant, après un interrogatoire au Camp Tshatshi.

Selon des sources contacté par art.cd, le chanteur de 35 ans aurait embauché pour sa protection un déserteur de la garde républicaine.

Le commis à la sécurité de l’ancien pensionnaire du Wenge Musica Maison Mère, recherché depuis quelques temps par son régiment, a été appréhendé le même soir et conduit au Camps Tshatshi dans la commune de Ngaliema.

La libération du chanteur a été  annoncée mardi en fin de journée, après confirmation de son producteur l’ivoirien Davaid Monsoh.


heritier_watanabe_lance_s_102677601_watanabe_heritier_17_0002_640_350_1.jpg

Patrick PN MbalaPatrick PN Mbala13 février 20181min0

L’information diffusée sur les réseaux sociaux en début d’après-midi ce mardi 13 février 2018 s’est confirmée par des sources proches du chanteur. 

L’artiste Héritier Watanabe, « enlevé »  par des hommes armés non-autrement identifié dans la soirée le lundi 12 février à Kinshasa, serait en détention Camp Tshatshi, en attendant son audition.

Les circonstances de ce rapt et l’état actuel du chanteur ne sont pas encore connus.